logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

17/12/2008

L'AMOUR..

C'est le tire donnée à une rubrique que j'ai un peu délaissée,par manque de temps peut -être.

°

Vous souvenez-vous? L'ardente Camille CLAUDEL, Adèle HUGO ,Inès de CASTRO dite " la Reine morte"....ces "héroïnes" qui avaient trouvé place dans mon coeur...mais celui-ci est grand et abrite d'autres passions .

En attendant ,souvenons-nous de l'Amour célébré et chanté par des poètes :

BRASSENS,BREL,FERRET...

°°

°

 Mais une petite " fée d'hiver" qui court sur les landes bretonnes m'a fait découvrir un poète,Louis CAPART,et j'avais envie ce soir de vous emmener dans son univers fait d'embruns, de mouettes ,de silence....

 

 Prenez le temps de l'écouter, c'est vraiment très beau.Chacun y retrouvera  peut-être une part de lui  qu'il croyait enfouie.

°°°

°°

medium_Le_Dossen_2_novembre_2006_Envol_vers.2.jpg
(photo Marie)
°°°
°°


podcast

 

 

BONNE SOIREE.

BETTY

(Ce blog a besoin de  vacances ;en guise de friandise de Noël, je reéditerai une note que j'avais eu beaucoup de plaisir à écrire dans la rubrique Amour:Inès de CASTRO, dite la "Reine Morte".

Je passerai de temps en temps vous rendre visite).

22:51 Publié dans Amour | Lien permanent | Commentaires (6)

02/11/2007

De l'ART et

 

 ...DU COCHON...

 

medium_cochon4l.jpg

 

J'avais créé une rubrique sous le vocable AMOUR en des temps reculés.Je l'ai un peu abandonnée ,privilégiant peut être les facéties de l'agent Toulouse 0031..

Je vous avais parlé de ces âmes qui vibraient:Camille CLAUDEL,Adèle HUGO..ô combien je les aime dans leur excès !

Et bien, sortez à présent vos mouchoirs car je vais vous conter une bien belle histoire ( enfin.".je"..non, pas moi, mais Alphonse ALLAIS).

Musique Maestro!


podcast

***

**

"Il y avait une fois une jeune fille d'une grande beauté qui était amoureuse d'un cochon.

Eperdument!

Non pas un de ces petits cochons jolis, roses,espiègles,de ces petits cochons qui fournissent au commerce de si exquis jambonneaux.

medium_cochon3.jpg
*

Non..

Mais un vieux cochon,dépenaillé,ayant perdu toutes ses soies,un cochon dont le charcutier le plus dévoyé de la contrée n'aurait pas donné un sou.


Un sale cochon, quoi!

Et elle l'aimait..fallait voir!

Pour un empire, elle n'aurait pas voulu laisser aux serviteurs le soin de lui préparer sa nourtiture.

Et c'était vraiment charmant de la voir,cette jeune fille d'une grande beauté,mélangeant les bonnes pelures de pommes de terre,le bon son, les bonnes épluchures,les bonnes croûtes de pain.

Elle retroussait ses manches et, de ses bras ( qu'elle avait fort jolis),brassait le tout dans de la bonne eau de vaisselle.

Quand elle arrivait dans la cour avec son siau, le vieux cochon se levait sur son fumier et arrivait trottinant de ses vieilles pattes et poussant des grognements de satisfaction.

Il plongeait sa tête dans sa pitance et s'en fourrait jusque dans les oreilles.

Et la jeune fille d'une grande beauté se sentait pénétrée de bonheur à le voir si content.

Et puis, quand il était bien repu,il s'en retournait sur son fumier,sans jeter à sa bienfaitrice le moindre regard de ses petits yeux miteux.

Sale cochon, va!

Des grosses mouches vertes s'abattaient, bourdonnant,sur ses oreilles,et faisaient ripaille à leur tour,au beau soleil.

La jeune fille, toute triste,repartait dans le cottage de son papa avec son siau vide et des larmes plein ses yeux(qu'elle avait fort jolis).

Et le lendemain, toujours la même chose.

Or, un jour arriva que c'était la fête du cochon.

medium_notes-comptines-bas.gif

Comment s'appelait le cochon,je ne m'en souviens plus, mais c'était sa fête tout de même.

medium_danse.jpg

Toute la semaine,la jeune fille d 'une grande beauté s'était creusé la tête (qu'elle avait fort jolie), se demandant quel beau cadeau,et bien agréable,elle pourrait offrir,ce jour là,à son vieux cochon.

Elle n'avaitrien trouvé.


Alors elle se dit simplement :"Je lui donnerai des fleurs".

Et elle descendit dans le jardin,qu'elle dégarnit de ses plus belles plantes.

Elle en mit des brassées dans son tablier, un joli tablier de soie prune,avec des petites poches si gentilles,et les apporta au vieux cochon.

Et voilà-t-il pas que ce vieux cochon là fut furieux et grogna comme un sourd.

*

medium_cochon_8.2.gif
*

Qu'est-ce que ça lui fichait,à lui, les roses,les lis et les géraniums!

Les roses,ça le piquait.

Les lis,ça lui mettait du jaune plein le groin.

Et les géraniums, ça lui fichait mal à la tête.

il y avait aussi des clématites.


Les clématites,il les mangea toutes,comme un goinfre.

Pour peu que vous ayez un peu étudié les applications de la botanique à l'alimentation, vous devez bien savoir que si la clématite est insalubre à l'homme,elle est néfaste au cochon.

La jeune fille d'une grande beauté l'ignorait.

Et pourtant c'était une jeune fille instruite.Même, elle avait son brevet supérieur.

Et la clématite qu'elle avait offerte à son cochon appartenait précisément à l'espèce terrible clematis cochonicida.

*

medium_clématites.2.jpg
*

Le vieux cochon en mourut,après une agonie terrible.

On l'enterra dans un champ de colza

*

medium_champcolza_2.jpg
*

Et la jeune fille se poignarda sur sa tombe.

 

BONNE JOURNEE

Betty  

13:25 Publié dans Amour | Lien permanent | Commentaires (14)

04/10/2006

AMOUR...

Vous vous souvenez...?la dernière fois, j'avais pioché dans la famille AMOUR "Les amants Terribles" ( Antoine et Cléopâtre).

Et bien, aujourd'hui,dans la famille AMOUR, je demande "Les Folles d'Amour".
deux grandes passionnées, comme je les aime, folles d'amour pour un homme, "folles" jusqu'à glisser doucement vers la folie,l'autre....

Oh, je vous dois bien ce modeste hommage Camille et Adèle..

En lever de rideau,quelques notes de TOSCA(PUCCINI),oui, car cet opéra ,dès que je l'écoute,je suis submergée ( j'exagère un peu...)par un océan de larmes, et je ne crains pas de l'écrire.
podcast

CAMILLE...soeur de Paul,le poète, l'écrivain.

Nom de famille: CLAUDEL.

Enfant, tu joues avec la terre glaise dans la forêt proche de ta maison de Villeneuve sur Frère.

A 17 ans, tu emmènes avec toi la famille à Paris où tu vas "libérer" ton art.

Et là,à 19 ans, tu vas rencontrer le maître,le grand,Auguste RODIN

medium_baiser_2.jpg

                                                                 (Auguste RODIN-Le Baiser)

"Camille heurte les passants.Elle va.une femme court.non,regardez-la passer,madame,monsieur,c'est une jeune fille et rien ne l'arrêtera.La pèlerine vole derrière elle.Elle marche,la violente, au rythùe des éclaboussures de ses cheveux.Elle fonce, attaque le pavé,teverserse la ville.Elle sait où elle va."

(Extrait d'"Une Femme"-Anne d'ELBEE)

Ton art va s'exprimer..et puis mûrir.


Mais l'homme vieillissant préfèrera Rose BEURET.Alors,Camille tu prendras le ciseau et ,de la pierre ,feras naître l'Implorante, la jeune femme au corps lisse tendant ses bras vers celui veillissant qui partit épouser "l'autre".

( l'AGE MUR-CAMILLE CLAUDEL)medium_me0000049663_3.jpg

Camille, tu as mal...si mal!tu ne manges plus,tu ne sors plus, tu t'isoles de plus en plus.La porte de l'asile va s'ouvrir et se refermer sur toi pendant 30 ans....


podcast

(TOSCA-PUCCINI)

Dors en paix,Camille.Nous veillons sur toi.

 

 

 

ADELE, fille chérie du grand Victor HUGO..

medium_francoisetisabelle.jpg

Mais ,que t'a t-il pris de tomber amoureuse  de ce jeune lieutenant PINSON rencontré chez ton père alors en exil à GUERNESEY..Tu sais, il doit partir, franchir l'Océan..Et tu veux partir à sa recherche? te rends tu compte, partir seule, en Amérique!

Mais "je l'aime" me réponds -tu.

.
Et contre tous les avis t'exhortant  à abandonner ce projet fou, tu poseras tes jeunes pieds sur le sol américainHALIFAX

Tu vas te lancer dans une course effrénée à la recherche de l'être aimé.Tu  suivras son régiment aux îles de la BARBADE,où tu arrives épuisée, sans ressources et seras recueillie par la famille BAA.

Oui, tui écris ton journal intime, les trahisons de PINSON qui profite de ton argent, te laisse croire...c'est grâce à ce journal que l'on pourra t'identifier comme étant la fille de.

 

Dis, tu veux danser, Adèle?..une petite valse lente, le temps de poser ta joue sur l'épaule du jeune lieutenant..Ne réfléchis plus Adèle..laisse toi aller..là..tout doux....tout doux...


podcast

(BO Film India Song)

 

Ils viendront te chercher plus tard ;les portes de l'Asile de SAINT MANDE sont encore fermées....

BONNE JOURNEE A TOUS

Betty

 

 

12:09 Publié dans Amour | Lien permanent | Commentaires (13)

07/09/2006

ILS SE SONT AIMES....

Vous souvenez vous?J'ai créé une catégorie "Amour" inaugurée sur fond musical de Traviata et illustrée par le talent de Camille CLAUDEL.

Et bien, au jourd'hui, dans la famille "Amour",je demande...LES AMANTS TERRIBLES.

MUSIQUE ( merci d'écouter jusqu'au bout:c'est pour l'ambiance-ça met du temps à démarrer...Patience).


podcast

(Richard STRAUSS-Ainsi parlait Zarathoustra)

ANTOINE et CLEOPATRE,immortalisés par Richard Burton et Liz Taylor..

medium_43eba824ef124056a238119eafdf4d66.jpg


Saviez vous que la gazette people de l'époque (1er siècle avant JC) c'était les "Acta Diurna" publiés quotidiennement sur le forum.Main dans la main, romains et romaines pouvaient suivre les amours tumultueuses de Marc Antoine et de sa belle.

De César elle avait eu un fils .Huit ans après, Antoine tombait sans ses filets.Ensemble,ils aimèrent jouer comme des enfants:on dit qu'ils s'habillaient en gens du peuple et parcouraient la nuit ,ainsi vêtus, les rues d'Alexandrie, comme de jeunes fous, apostrophant les passants.Ils pêchaient sur le lac MAREOTIS, mais Antoine n'était pas aussi doué qu'ART MATURE.Pour sauver "l'honneur",il demanda à des pêcheurs de plonger et d'accrocher des poissons...la belle ne fut pas dupe, car dès le lendemain de cette pêche fructueuse,elle fit elle même accrocher un...hareng saur!

Banquets enivrants, fêtes somptueuses se succèdent.

Pour des raisons politiques ( mais là n'est point l'objet de ma note),Antoine dut repartir au bercail , rappelé un peu à l'ordre par Octave dont il épousa la soeur ,Octavie,pour sceller la réconciliation.

Pendant ce temps, naissaient à Alexandrie le fruit des amours d'Antoine et Cléopâtre ,des jumeaux aux prénoms poétiques:Alexandre hélios( Soleil) et Cléopâtre Séléné(Lune).Plus tard,dans le cadre d'une éxpédition menée contre les Parthes,Antoine fit venir Cléopâtre à Antioche.Puis, naîtra l'enfant des retrouvailles passionnées:Ptolémée.

Mais amour et politique ne font pas bon ménage...

Octave lança une expédition dont il recut les lauriers.

Cléopâtre, voyant sa fin proche, s'enferma dans le mausolée qu'elle avait fait bâtir,fit porter la nouvelle ( fausse..) de sa mort à Antoine qui, fou de douluer, voulut mettre fin à ses jours ( enfin, presque).La Reine, apprenant cela ,le fit transporter puis hisser avec une corde ( triste fin pour un héros) jusqu'au mausolée..et avant qu'il n'expire,elle l' entendit murumurer:

"Je meurs,mon Egypte,je meurs..
Je ne fais ici qu'importuner la mort un instant:
Qu'après tant de milliers de baisers,
Je pose le pauvre dernier sur tes lèvres."

(William Shakespeare-Antoine et Cléopâtre).


Octave fera enfermer Cléopâtre dans son palais.Elle mourra dans son mausolée .Voici ce que confia son médecin particulier:"Je savais que depuis plusieurs semaines,notre reine avait décidé de mourir.En ma présence, elle a fait essayer toutes sortes de poisons sur des condamnés à mort.Elle voulait trouver celui qui provoque une mort douce et rapide sans altération du corps.Quand je suis entré dans le mausolée, elle reposait sur un lit d'or,vêtue de ses habits royaux..Je n'ai pu déterminer la cause du décès..mais j'ai vu sur le bras deux piqûres légères."


Emu par sa fidélité,Octave autorisa qu'elle soit ensevelie avec Antoine dans le mausolée royal.

Voilà,les deux amants reposenten paix côte à côte.

Il existe peut de représentations d'Antoine et Cléopâtre,mais j'aime bien cette scupture ( qui ne représente d'ailleurs pas nos héros).

medium_normal_cuoidon-eros.3.jpg




J'espère ne pas vous avoir ennuyés.

bonne journée à tous.

Betty

10:12 Publié dans Amour | Lien permanent | Commentaires (10)

25/08/2006

Je t'aime,tu m'aimes ,ils s'aiment..ront toujours

L'AMOUR: un sujet de blog?non,c'est de la folie me direz-vous.Alors...comme je suis un peu folle,je me jette à l'eau au péril de ma vie...de blogueuse( mais comme je vous connais,vous qui nagez si bien, peut être viendrez- vous me repécher,non?).

Pour ce lever de rideau,je vous propose d'écouter le prélude de l'Acte I de la Traviata de Giuseppe VERDI.Traviata, signifie femme perdue.C'est une belle histoire d'amour entre Violetta,une courtisane qui s'éprend d'un "jeune homme bien sous tous rapports" et qui, pour sauver l'honneur de cet Alfredo ( c'est ainsi qu'il se prénomme) renconcera à cet amour.Le bel Alfredo,avisé trop tard de ce sacrifice,arrivera pour receuillir le dernier souffle de sa maîtresse qui meurt dans ses bras,victime de la tuberculose."Gran Dio!morir si giovane"!( Ciel!mourir si jeune).








Et pour illustrer une passion amoureuse, qui mieux que Camille Claudel pouvait saisir dans la pierre des instants d'une infinie tendresse dans cette splendide sculpture:LA VALSE


medium_numeriser0059.jpg



De temps en temps je vous en parlerai de Camille car j'ai un faible pour elle.

Les poètes ont chanté l'amour à leur façon,et j'aime bien celle-ci.



podcast


(Georges Brassens-la non demande en mariage)
(merci à Dominique pour ses conseils techniques-j'espère que le son passera)

Enfin,je terminerai cette note sur un roman que j'ai lu il y a de nombreuses années mais il fait partie de ceux qui jalonnent votre vie en laissant une empreinte.
je veux parler de " l'amour au temps du choléra" de gabriel Garcia Marquez:un amour de toute une vie qui se révèle dans la nudité ridée de deux corps vieillissant,c'est magnifique...


Bon j'arrête.

très bonne journée à tous


betty

09:02 Publié dans Amour | Lien permanent | Commentaires (15)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique