logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

29/07/2006

Les valises sont faites.

Soyez rassurés,je ne vais plus vous casser les pieds pendant une semaine..car oui, les valises sont faites et je pars les poser dans mon Lot natal.

Ma terre que j'aime,les Causses en particulier ( j'aime ce qui est aride ,les chênes, les gariottes dont j'étais la châtelaine,les auges de pierre où je pêchais les tétards;.bon,j'arrête).

Pour vous faire plaisir et ,je dois bien l'avouer,pour me faire plaisir aussi, je vous "re-montre" la photo de mon "petit trésor",mon village dont Saint Cirq Lapopie est jaloux...

medium_numeriser0001.jpg


(Petit aparté:
Hein, ma p'tit Marie.;..nous avons été heureux là!Tu te souviens,les truffes avec le cochon et papi?..et ces ciels étoilés à nul autres pareils!)


Allez, posons un regard d'enfant sur ce paysage!

medium_numeriser0009.jpg


la- bas, pas d'internet,mais j'emporte avec moi deux livres.

l'un ,presque terminé:Malavita de Tonino Benacquista:je vous le conseille, un vrai moment de détente, bien écrit,plein d'esprit.Vous ne serez pas déçus.(je ne déflore pas le sujet, ce serait dommage)

Une amie très chère m'a fait découvrir un écrivain voyageur :Nicolas Bouvier.
je n'ai lu que quelques pages..mais ce qu'il écrit m'a donné envie de poursuivre l'aventure.

"Un voyage se passe de motifs.Il ne tarde pas à prouver qu'il se suffit à lui même.On croit qu'on va faire un voyage,mais bientôt c'est le voyage qui vous fait,ou vous défait."Voilà,j'ai envie aujourd'hui de vous faire partager mes passions.


Et aussi mon palais "fin gourmet"...

medium_numeriser0003.3.jpg


Bonnes vacances et bonne journée à tous


Betty

28/07/2006

Envie de tango?

J'ai toujours aimé le tango.Il ne laisse pas indifférent.J'aime l'écouter et regarder danser ceux qu''il envoute.

Le tango, bien sûr c'est l'Argentine son berceau .Il apparaît à la fin du XIX° au bord du Rio de la Plata,dans les quartiers populaires de Buenos Aires qui, à cette époque, accueille beaucoup d'immigrants s'installant dans les faubourgs.

Dans la rue, les rythmes et sonorités de chaque culture se mêlent et les danseurs combinent les pas du candombé africain et de la habanera cubaine.C'est ainsi que naît la milonga,puis une forme plus codifiée qui deviendra le Tango.

Ce divertissement, vulgaire aux yeux de la bonne société,fleurit par la suite dans les maisons closes.

Le Tango fera son entrée en Europe peu avant la première guerre mondiale et la haute société argentine commencera alors à s'y intéresser.

Il vivra ses heures de gloire dans les années 1920 ,des Etats Unis jusqu'en Europe.

Vous devez connaître deux des grands noms parmi les pionniers du Tango:

-Carlors GARDEL (1890-1935):Chanteur ténor à la voix mythique.Toulousain( et oui...il a connu ma ville...)arrivé à l'âge de 2 ans en Argentine.Il a commencé à chanter dans les bars et café à 18 ans.Il est reconnu comme chanteur de Tango en 1917 et rend le Tango célèbre sur la scène internationale.

Astor PIAZZOLLA (1921-1992)

Bandonéoniste, pianiste, arrangeur et compositeur.Né à Mar del Plata en Argentine,il commence à jouer du bandonéon et compose son premier tango en 1932.


J'ai pioché dans ma "CDthèque" et en ai extrait plusieurs interprétations.(j'ai de bons tango mais sur des disques vinyle..dommage)

Et pour ceux qui seraient tentés..je vous conseille ces quelques figures:

Boléo:Figure dans laquelle la jambe de la danseuse vient se relever en virgule autour de l'autre autour du genou.

Mordida:le danseur bloque le pied de la danseuse entre ses 2 pieds.


( tous ces renseignements ont été empruntés au site des élèves de l'Institut National des Tecniques de la documentation).


ALLEZ...on y va?














Et pour finir,une petite chanson, mais sur un autre rythme.





Ca fait du bien de commencer la journée en musique, non?


Betty

27/07/2006

Il fait un temps à ne pas mettre

...un four en marche!


Plus de clafoutis, de tarte aux abricots...


Heureusement, j'ai dans mes tiroirs une recette de ma mémé:

LA PESCAJOUN


100g de farine,
50g de sucre en poudre
sel,(une pincée)
3 oeufs
20 cl de lait
Huile
2 ou 3 pommes.


Dans un saladier mélanger la farine,le sucre et le sel.Y ajouter les 3 oeufs en remuant entre chaque oeuf,le lait,et la valeur d'une cuillère à soupe d'huile.

Emincer les pommes ,les incorporer à cette pâte à crèpe un peu épaisse.

Ajouter,si le bouilleur de cru le veut bien,de l'eau de vie de prune ou plus simplement du rhum ( de Marie Galante peut être...)

laisser reposer le temps qu'il vous plaira

Faire fondre du beurre dans une poêle ( épaisse) et veser à l'aide d'une louche la préparation:laisser cuire une face( bien dorée) et retourner pour faire cuire l'autre face.


Saupoudrer généreusement de sucre.

Servir chaud ou froid..

C'est un peti régal qui laisse au repos le four!

Et puis, si vous avez des amis venus lever le coude,vous pouvez préparer ceci:

Etalez un rouleau de pâte feuilletée ( bien l'étaler en une fine couche)

Badigeonner d'huile d'olive et y ajouter 4 ou 5 gousses d'ail en miettes.

Recouvrir de très très fines lamelles de pommes( rondelles plus exactement), de parmesan et saupoudrer de basilic frais ou de persil.

laisser cuire au four jusqu'à obtention d'une couleur dorée.

Avec un petit verre de Rivesaltes,pourquoi pas?

très bonne journée à tous.

Betty

09:00 Publié dans cuisine | Lien permanent | Commentaires (2)

26/07/2006

Variations autour de l'eau

Genèse d'une idée


Voilà,vous allez tout savoir de bon matin: je me suis fait un cadeau,j'ai acheté un casque audio.Bien que n'étant pas une adepte de la high tech comme ils disent, je me suis offert ce petit plaisir pour emmener ma musique à l'étage ou dans le jardin.Il suffit de brancher la batterie à la chaîne;ce doit être de la famille du WIFI ( peut être?).

Adonque, hier soir, à la fraîche, je me suis allongée sur la chaise longue, dans le jardin, près de mes hortensias jouflus ( je n'y suis pour rien..).Et là, j'ai écouté un CD récemment offert par l'une de mes amies:Jacques DOUAI qui chante les poètes;je ne connaissais pas.Bien que la voix ne m'ait pas enthousiasmée au début ( j'aime bien plus les baryton ou basse),j'ai mis un temps d'arrêt sur la chanson N° 1o (paroles et musique Léo FERRE)et je me suis laissée porter au fil du courant...l'eau, les amants ( Ophélie,Hamlet? ah...ce regard de braise de Lawrence Olivier..allez Messieurs, ne soyez pas jaloux..!).et puis a germé une idée qui a fleuri ce matin:développer le thème de l'eau.

Donc, pour commencer, la chanson " mère".







Et la suite en photo:photo prise au mois de Juin lors d'un pique nique au bord de la rivière, près de Céret ( très jolie petite ville) avec ma bande des douze.

Bernadette semblait s'envoler..vers de nouveaux destins?Laissons la méditer ( J'ai été très discrète..)

medium_numeriser0015.2.jpg

Et la mer....

medium_numeriser0002.jpg



Et puis quelques vers "piqués à Victor Hugo:

"Et la face des eaux,et le front des montagnes
ridés et non vieillis,et les bois toujours verts
S'iront rajeunissant;le fleuve des campagnes prendra sans cesse aux monts le flot qu'il donne aux mers".

Et enfin:

"A l'eau de la claire fontaine,
Elle allait se baigner toute nue.."

"la pluie fait des claquettes"

"la mer qu'on voit danser..."

"Maman les p'tits bateaux.."

Et ne pas oublier:"Fontaine,je ne boirai pas de ton eau".


Très bonne journée à tous

Betty

09:12 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

25/07/2006

BONJOUR

Bonjour,



Et oui, me revoilou...

Vous souvenez-vous? Betty's Blog? NON?..( silence...).

Et bien moi, je ne vous ai point oubliés et je surfe sur vos blogs..je veille;.et surveille ( non, non, je plaisante).

Je lis avec autant de plaisir les " anciens" ( non, je ne vous citerai pas car je ne suis pas sélective, c'est ma nature..)et je découvre les nouveaux qui ont un talent certain.

Je n'oublie pas non plus ces blogueurs de qualité (là, je cite: Jane R,mmu) qui ont pris un autre chemin.Ah!s'ils avaient la bonne idée de faire étape sur blog 50! ( voeu pieux?)

Mes amis ( je re-cite):Mariette,Toinou,Bernadette,Babette,Sylvette,Michel,Bernard 1 et Bernard2,clément,Nicole, Corinne,mes enfants, ma mère chérie et des blogueurs que j'aime tout particulièrement m'ont demandé d'ouvrir à nouveau la porte des blogs et d'entrer sans frapper...en vieille habituée.;ls aimaient bien me lire et je ne pouvais les laisser tomber.

Et puis, pour une "mise en bouche" allez...je vous livre les paroles d'une chanson entendue ce matin sur FranceInter:un poème d'Antoine POL chanté par Brassens:Les passantes.

Je vais avoir le CD:promis, je vous ferai écouter et nous nous laisserons bercer....Beau programme, non?

Bonne journée à tous.


Elisabeth ou Betty ( as you like it).


(La chanson sera publiée en cours de journée,à la fraîche.)