logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

21/09/2007

21 SEPTEMBRE 2001...



...TOULOUSE EN DEUIL...

 


podcast

 

 

Cett note a été éditée l'an dernier..tant que le blog vivra, je la ferai renaître...

 

****

***

**


medium_numeriser0041.jpg
***
**
*



(Cette note sera éditée plusieurs fois dans la journée, à la mémoire des toulousains.J'éditerai une nouvelle note en fin de soirée).

La matinée avait commencé;elle s'annonçait sereine comme les journées agréables de septembre en région toulousaine.Je prenais pour une fois le temps...

Le téléphone venait de sonner et je discutais lorsqu'une détonation violente me fit sursauter:un bruit effroyable que seul on perçoit dans un cauchemar.

-" Allo,allo!Vous entendez?on dirait un avion qui vient de s'écraser près de la maison"

Puis presque instantanément,une deuxième explosion:

-"Allo, allo! c'est un avion?J'arrête,j'ai peur...'"

Je filais dans la salle de bains et allumais le petit poste radio:un bruit tellement anormal...on devait en parler..

OUI.

"une importante déflagration à Toulouse,vraisembalement une bombe dans un supermarché du centre de Toulouse..Restez sur notre antenne,nous vous tiendrons informés."

Je me dirigeais vers mon bureau quelques instants plus tard..Et là,je ne reconnaissais plus l'itinéraire si familier:des gens couraient dans tous les sens,certains portant des écharpes barrant leur visage;près de l'école, des parents rentraient et sortaient en courant avec leurs petits.

Arrivée au bureau ,on me dit:Votre amie Christine vient de téléphoner,c'est affreux, elle crie, elle est en pleurs,elle est sur la bretelle permettant d'accéder au pont jouxtant l'Usine AZF.Les gens sont recouverts de cendres,les voitures sont déchiquetées,des gens ont perdu la vue...c'est terrible";
Alors là, je compris..je m'asseyai,la main sur le front et me dis:"C'est pas possible!"

OUI,C'ETAIT POSSIBLE:l'usine AZF venait d'exploser et tout alentour.


Je repartais à la maison.

Le téléphone sonnait:

"-Betty, c'est Frédéric, ton cousin..comment vas tu?"

-"Et toi, tu n'as rien?"

Puis le silence..le téléphone fut coupé .

Comment joindre mes enfants, ma mère,mes amis,les rassurer, me rassurer?

Mon mari, où est-il?

Il va arriver une heure après,une heure d'angoisse, d'attente.

L'oreille est toujours collée sur ma radio" nous vous conseillons de ne plus sortir et de calfeutrer les ouvertures des fenêtres et portes avec un linge".

Mes enfants étaient saufs.

Le soir, les toulousains se réunirent sur une colline dominant le site AZF ;ce fut un spectacle apocalyptique que découvrit leur regard hébété: Un paysage gris, lunaire.

Des entrailles de ferrailles, difformes, enchevêtrées comme pour mieux exhaler la souffrance ,émergeait, mémoire encore palpitante,une colossale,insolente et altière colonne blanche et rouge couronnée de trois lettres endeuillées qui s'accrochaient au ciel :"AZF"...la dernière cheminée de l'usine.


Deux jours après,dans la nuit:des coups de feu..je cours,rassemblant toutes mes forces..il faut que je m'échappe;..absolument, vite.

Je me réveille, c'était un cauchemar.

Il y en aura bien d'autres.

Betty

Commentaires

Oui ce fut atroce , bouleversant !
Je venais juste de le découvrir à la télé , que ma fille me rassurait ! Comme tous les matins elle et son mari passaient devant l'usine , ils habitaient à St Simon à l'époque !
Pour eux c'etait leur jour de chance , mais pour les riverains et les passagers qui se trouvaient à cet endroit ce fut l'enfer !
Merci Betty , ta note malheureusement restera dans les mémoires pour toujours ! Aujourd'hui triste anniversaire ! Nous penserons à ceux touchés par le deuil , et dans leur chair , qui en souffriront toujours !
Merci chère BETTY .......notre amitié sera plus forte et à partager avec tous les Toulousains , en ce jour ! huguette !

Écrit par : macary huguette | 21/09/2006

Merci Huguette.

Oui, c'était leur jour de chance..car je sais où se situe St Simon et je connais leur itinéraire.

Je pense très fort à toutes ces familles endeuillées, aux blessés dans leur chair, aux traumatisés qui ne trouvent pas encore leur sommeil..

je pense aussi à ceux qui attendent toujours un logement...

Et je me révolte quand on fuie les responsabilités!!


je t'embrasse

betty

Écrit par : betty | 21/09/2006

Ta note traduit tout à fait le tragique de ce terrible événement..on sent ta sensibilité à vif devant la détresse, la peur qui s'empara de la ville.
Spectacle désolant, comme de guerre, les cendres, les
gens affolés, courant tous sens...je me rappelle le coup de téléphone qui m'a rassurée sur le sort de ceux que j'aime...
En souvenir, j'ai mis une fleur sur mon blog..et un chant...
Merci BETTY, je t'embrasse Hélène

Écrit par : hélène | 21/09/2006

bonjour Elisa

nous étions loin de Toulouse, nous ne pouvons donc pas l'avoir vécu comme toi, comme Huguette,

mais que cela a été horrible , je pense que toute la france était près de vous , vivait cette horreur . .

nous appelions nos amis, pour en parler , nous étions touchés pas cette détresse . . nous la vivions .

hier quand j'ai entendu que 6 ans après tout n'était pas remis en place, des maisons, des quartiers , des lycées sont encore en provisoires , il semble que tout n'a pas été fait pour enlever les traces de cette journée d'horreur , mais quand on est loin il est facile de dire . . on n'a pas fait .. . .

ton témoignage est poignant , et tu as bien fait de nous le donner .

merci à toi petite rose ,
je t'embrasse
agathe

Écrit par : agathe | 21/09/2006

Merci hélène

cette note est pour moi très importante et si l'émotion peut s'y lire,ce sera un léger réconfort.

j'ai vu ta fleur baignée de lumière sur ton blog.

je t'embrasse

betty

Écrit par : betty | 21/09/2006

Oui,Agathe, beaucoup reste à faire...je n'oublierai jamais le défilé de ces maisons"sur roulettes "(celles que l'on met dans les camping maintenant),logis de fortune des toulousains sinistrés.Je penserai toujours à cet hiver beaucoup trop rigoureux qui a suivi la catastrophe..comme pour "en remettre une couche".

J'ai côtoyé des familles qui souffraient.

Merci pour ton commentaire

je t'embrasse

Elisa

Écrit par : betty | 21/09/2006

la radio marchait, comme tj chez moi, interruption ,je n'ai pas compris ce qui se passait, mais je retrouve encore cette sensation de chaire de poule q et de tremblements qui m'ont saisie.
j'ai vu les dégâts qq mois après , je ne pouvais croire ce que j'avais sous les yeux.
Je ne peux trouver les mots .
21 septembre , ns y serons tj , Framboisine

Écrit par : framboisine | 21/09/2006

"Bonjour,
tout d'abord une réponse à Betty sur la papaye!!
le film s'appelle "l'odeur de la papaye verte" un film de 19993 Vietmamien deTran Anh Hung
qui a eu la palme d'or à Canne 94,le césar de la meilleure première oeubre en 94 et nomination aux oscars 94 pour le meilleur film étranger"
c' est ce qui vient d' un com sur mon blog, bresil 2
je repasserai plus tard
Amicalement
Jean-Claude

Écrit par : Jean-Claude | 21/09/2006

Une grande pensée pour ces familles endeuillées. Le sort est parfois cruel ! Nous partageons tous leur immense peine ...
Merci Betty de m'avoir permis de réécouter ce magnifique requiem de mozart. Cette musique traverse à chaque fois tout mon corps ....

Gros bisous. Axelle

Écrit par : Axelle | 21/09/2006

Merci Framboisine,


Oui, la chair de poule..c'est tout à fait ça.

Un cauchemar,un véritable cauchemar!..et tout ce temps mis à déblayer...

je t'embrasse

betty

Écrit par : betty | 21/09/2006

Merci de repasser plus tard jean-Claude.

Ta femme avait elle de la familel à toulouse?

A plus

betty

(merci pour la papaye)

Écrit par : betty | 21/09/2006

Merci Axelle,

OUi, la musique aide parfois à transmettre l'émotion.

Merci de ton passage.

Bises

betty

Écrit par : betty | 21/09/2006

affreux ! affreux ! comme tu l'as bien raconté ce drame ... et les répercussions sur la santé des gens.. si mariclo passe par là, elle va être touchée.
Clic à droite, enregistrer la cible sous et hop ! Mozart dans ma boîte. C'est vraiment un bel hommage que tu rends à Toulouse et ses victimes. Que les responsables paient. le Juge travaille pour ça d'après ce que j'entends, mais qui détient le pouvoir ? Les juges ou l'argent ? bises de miche

Écrit par : miche | 21/09/2006

Merci Miche, je savais bien que tu passerais par là...

trop d'intérêts financiers sont en jeu... et paralysent le cours de la justice...mais il existe encore des juges indépendants...



30 morts,oui, morts..et tous ces blessés.

IL FAUT QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE,IL LE FAUT
Je t'embrasse

Betty

Écrit par : betty | 21/09/2006

bien sûr que nous n'oublions pas cette date marquant de douloureux moments pour Toulouse, une si jolie ville. J'ai lu avec attention ta note qui nous retrace les faits vécus, le requiem de Mozart est très bien adapté à cette note. Toute ma pensée.Bonne journée.Amitiés.Renée

Écrit par : Renée | 21/09/2006

l

Écrit par : agathe | 21/09/2006

c'est bien... !!!

Écrit par : Bernard | 21/09/2006

Merci renée,

Tous ces messages d'amitié feront chaud au coeur des toulousains aujourd'hui.

Bonne journée

Betty

Écrit par : betty | 21/09/2006

Merci, Bernard.merci

betty

Écrit par : betty | 21/09/2006

Je repasse!!!!! oui ma femme avait une nièce au Mirail, qui n' a rien eu sauf des dégâts matériels, fenêtres explosées sauf une donc aucun dégât dans une pièce!!
Mais le traumatisme est là!
Nous étions en voiture quand la radio a arrêté son programme et ensuite en direct : une série d' attentats à Toulouse, ça pète de tous les côtés, et au fur et à mesure des infos , non rien au Capitole, rien ici, rien là, mais ce serait parait-il du côté de AZF!
L' onde de choc faisait que l' explosion se situait un peu partout!
Les commentaires fusaient du style: on ne comprend pas que AZF se soit installé au milieu des habitations...mais c' est le contraire!
J' ai connu AZF quand ça s' appelait l' ONIA, il y a un peu plus de 40 ans, ce n' était pas peuplé et urbanisé comme ça l' était il y a 5 ans.
L' usine au début s' est construite en plein champs, et l' erreur a été de donner des permis de construire dans des zones classées Ceveso...Mais l' inconscience, la politique, la finance....
Et le résultat est là! et aujourd' hui, politique et finance font tout traîner...et aussi, problèmes avec ceux qui n' avaient pas d' assurances, un voisin de la nièce par exemple, tout n' est pas blanc apparemment d' après ce qu' elle nous dit et elle y vit!
Mais le drame est là et c' est un jour de souvenir
Amicalement
Jean-claude

Écrit par : Jean-Claude | 21/09/2006

De tout coeur avec toi et les habitants de Toulouse.

J'avais bien vu ta note sur "visite guidée'" et le tableau de Boudin, mais j'avais shunté mon nom.
Merci de ton appui.

Dominique

Écrit par : dmerlen | 21/09/2006

Comme toujours;les responsables,très puissants grâce à notre argent à tous obligés de nous servir de "l'or noir"ne font rien.
Justice des riches depuis le début de la vie des hommes et hélas jusqu'a leur fin.
L'argent est le pire ennemi pour les uns et ami pour ceux qui se croient immortels et non pas de coeur.
Amititiés le prof.lefrère.

Écrit par : Prof lefrére | 21/09/2006

Chère Betty , Je suis à nouveau chair de poule en lisant tes commentaires et ceux des amis blogueurs !Les quelques rares fois où nous sommes revenus à St Simon , ce fut très longtemps après ! Ma fille ne tenait pas à ce que je vois ce spectacle ! Mais bien sûr comme tout le monde nous étions devant la télé et bien choqués !
Quand à la note de Miche elle touche beaucoup , et encore la télé nous a parlé de cette maladie aux infos hier soir et à midi ! Nous sommes nombreux a en souffrir !
Chacun ses tracas , il faudrait les garder pour soi , mais de temps en temps je lâche du lest et ça me réconforte d'en parler !
Betty , ton coeur se révolte et tu as bien raison , à chaque catastrophe , l'argent , les assurances , les experts , etc font que les gens qui ont tout perdu attendent des années dans le besoin et dans l'anxiété et toujours dans la douleur !!
Merci Betty pour ta chaleureuse visite ! Gros bisous ! huguette !

Écrit par : macary huguette | 21/09/2006

Tu as extement relaté les faits comme si on y étais encore.J'habitais Lavaur j'ai entendu l'explosion puis j'ai branché la radio comme tout le monde, ma fille qui a un appt derrière la rue Bernadette, étoait à A lbi parce que mon ex beau père venait de mourir, elle a télephoné à un ami qui avait un bar près de la fac puis elle m' a appelée"Max est sous le comptoir et le télephone a éteé coupé,mon fils s'est trouvé à l'entrée de Toulouse et a mis 2h et 1/2 pour arriver à Albi....Le lendemain qud elle est arrivée à son appart il etait dévasté , la fenetre de sa chambre était sur son lit, le carrelage défoncé, etc...Le lundi elle est allée à son bureau à la maison de la recherche ,une partie du cadre alu de la fenetre était planté au dessus de son fauteuil à hauteur de la tête....aujourd'hui je sais qu'elle est mal , que les souvenirs remontent , mais elle est en vie..merci pour la retranscription des faits, merci pour tous
Affectueusement
marie claude

Écrit par : Marie Claude | 21/09/2006

Oui, Marie Claude,la rue Bernadette...elle a été dévastée..et je crois que ta fille ce jour là a eu beaucoup beaucoup de chance! Des amis y habitaient:fort heureusement,ils étaient sur leur lieu de travail car leur maison a été complètement soufflée!

Ce traumatisme sera long à évacuer;il est essentiel d'en parler.

Je n'ai eu que des dégâts matériels..mais tu sais, les évènements ,le bruit énorme sont toujours dans ma tête.

Ton commentaire affectueux me touche.

je t'embrasse

betty

Écrit par : betty | 21/09/2006

Merci jean-Claude d'être repassé.

Je me doutais bien que tu avais des choses à écrire.

Tu sais, comme dans toutes les catastrophes,il y a un côté sombre..des malotrus se sont fait passer pour des agents d'assurance..et ont abusé de la crédulité de certains sinistrés...(je le sais car des amis se sont mobilisésété " pour aider ceux qui étaient démunis ( tu connais la formule:il "pleut toujours sur les gens mouillés."ça ne s'est jamais autant vérifié).

Amicalement

betty

Écrit par : betty | 21/09/2006

Merci Dominique pour ton soutien.

Les toulousains y sont particulièreemnt sensibles aujourd'hui

Betty

Écrit par : betty | 21/09/2006

OUi, mon ami le Professeur,j'ai lu ce commentaire dans un journal local:

"Le pétrolier qui engrange chaque année des profits records n'aime pas perdre.Y compris dans un prétoire".

Merci d'être passé

betty

Écrit par : betty | 21/09/2006

J'en ressent encore des frissons quand je lis ta note. Comment oublier un tel drame pour ceux qui l'ont vécu. On ne peut pas s'imaginer nous qui étions loin, même avec les images retransmises l'impact psychologique que çà peut avoir sur ces hommes, ces femmes, ces enfants..... Maman qui a vécu les bombardements de la ville de REIMS en 1940 en parle toujours avec de l'émotion dans la voix..... Elle n'a jamais pu oublier 66 ans après. Le temps atténue la souffrance mais on n'oublie pas je crois et chaque "anniversaire" fait replonger dans l'horreur et toute cette précarité qui existe encore ......
Je suis de tout coeur avec les toulousains aujourd'hui. Et comme tu le dis IL FAUT QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE SANS ATTENDRE PLUS ENCORE...
Bisous
ANNIE

Écrit par : MAMINIE | 21/09/2006

Merci Annie,

oUi,il fAUT QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE.Comme le dit le président de l'association des familles endeuilllées "les indemnisations ont été convenables mais il faut poursuivre au pénal"

La reconnaissance d'une faute pénale serait importante pour la poursuite du travail de deuil.

Les avocats des familles sinistrées insistent sur le combat moral qu'ils mènent car il ne faut pas oublier que d'autres sites à risque existent en France.

C'était important de le dire.

Merci Annie, ton soutien m'était précieux aussi.

betty

Écrit par : betty | 21/09/2006

Bonjour Betty
j'arrive un peu en retard mais je suis partie de bonne heure ,hier matin à 8 heures . Je tiens à exprimer toute mon émotion en découvrant l'année passée ce tragique drame et toutes ces familles qui ont été touchées dans leur chair .
Quel affreuse catastrophe, c'est quand le drame est passé , que l'on dit on aurait dû , on pû faire ceci, cela ... trop tard et ces gens pendant l'hiver , on voyait des reportages
des appart.qui n'avaient plus une vitre chez eux , en plein courant d'air.

Je suis de tout coeur avec vous .

J'ai dû mal de faire des commentaires et d'aller sur tous les blogs , mais pour le tien je tenais à mettre ce que je pensais et je te souhaite beaucoup de courage et te fais de grosses bises Francine

Écrit par : ninette_54 | 22/09/2006

Mes occcupations de jardinage m'avaient empêché de lire ta note sur ces événements tragiques qui nous ont tous marqué. J'arrive donc en retar, mais tu nous a fait revivre de manière vivante toute cette journée qui a marqué Touslouse et sa région.
Merci beaucoup pour cette note émouvante. On avait pensé beaucoup à tous les toulousains ce jour-là, et personnnellement j'avais été choqué des "gaudrioles" de Nicola Canteloup sur Europe 1 le matin même, et je trouvais qu'il y a des événements sur lesquels il est un peu indécent de plaisanter,, au regard des souffrances que cela a occasionnées.
Bises de
Jean-Louis

Écrit par : Jean-Louis | 22/09/2006

Salut Betty!
Oui, moi aussi, depuis mon île de rêve, j'ai "flippé" Quand j'ai su...ma fille vit à Toulouse, mes nevux et nièces y sont étudiants...et une fois rassurée, ils sont là en parfaite santé, alors on s'aperçoit que c'est toujours l'horreur...tous ces gens, quand ça aurait pu être évité...
Merci à toi pour aider le monde à ne pas oublier, et peut-être à faire avancer la justice.
Amicalement
Odil

Écrit par : Odil | 26/09/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique