logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

02/07/2007

LE PETIT...(5)

...MAGASIN BLEU...


podcast

****

***

**

*

medium_DSCF0147.5.JPG
***
**
*
****
Le hérisson achevait de traverser la route lorsqu'un véhicule arriva au sommet de la côte et...
¨¨
COUPEZ!
¨¨
Louis MALLE demandait une nouvelle prise...
Le  hérisson:l'une des premières images du film " LACOMBE Lucien" tourné à moins de  500 mètres de  la maison de Virginie ( le petit Magasin 3).
***
**
medium_lacombe_lucien.jpg
*
...
Ce fut un été chaud ,brûlant le Causse..le Causse qui avait séduit Louis MALLE  :il avait choisi de s'y établir quand il ne résidait pas aux Etats Unis...
Il le parcourait à vélo  et l'aimait...
Cet été là, au bal de la fête du village, celui qu'il avait appelé " LACOMBE Lucien" dansait  avec la très jolie Aurore CLEMENT un genre de slow chaloupé.. ils n'étaient pas des stars..ils s'amusaient.

Je dansais aussi..mais j'étais une star dans les bras de celui qui, à l'époque, n'avait d'yeux que pour moi( petit aparté...)

**

Louis MALLE avait franchi la porte du petit magasin, et avec lui,Patrick MODIANO ( co-scénariste du film),tout en retenue,réservé ( timide?), Jean- Claude CARRIERE qui était venu boire un whisky "à l'étage",. ( coucou Henri)
Quelques années plus tard, Louis MALLE avait encore choisi le Causse pour tourner le film " de science fiction" BLACK MOON

Il  avait aimé  tout de suite le petit magasin bleu et  y avait tourné un documentaire destiné aux Etats Unis.
Ce n'était pas le boulevard où sont imprimés les traces de stars célèbres..mais, sur les planches toutes de" guingois",  la mémoire des pas  d'Alexandra STEWART ,Suzan SARANDON,Nathalie DELON,Régine DESFORGES ,Jean-Claude DROUOT et de tant d'autres encore qui s'y étaient arrêtés.
****
En 1980,mes parents furent  invités au mariage de  Louis Malle avec la si jolie Candice BERGEN!
ET puis, le p'tit marcel s'est envolé vers le pays des songes..
J'avais une adoration pour mon père ( et la réciproque était vraie);j'ai eu un grand ,très grand chagrin.

Je me promenais à Cahors sur" le boulevard", lorsque j'ai croisé quelque temps après Louis MALLE avec sa fille..
Timide,je n'ai pas osé l'aborder pour laisser couler mes larmes car je savais qu'il aimait le p'tit Marcel.
Quelques jours après,cinq coups brefs frappés à la porte d'entrée...IL était là, il s'excusait presque d'être là..oui...il avait appris le départ du p'tit marcel et ressentait le besoin de partager un peu notre chagrin.
Alors,il s'est installé sur une chaise dans la salle à manger et ses premiers mots ont été "marcel a été le premier ami que j'ai eu dans le Lot."..et nous avons parlé, parlé..longtemps.. du pt'tit Marcel,de notre enfance, de la maladie de coeur à l'origine du film' Le souffle au coeur", du Lot....

Je n'oublierai pas.
**
Comme je n'oublierai pas cette rencontre avec la monteuse de son film,Suzanne BARON
Elle partait de bonne heure le matin enregistrer les bruits...les oiseaux,ou le soir les grillons...Elle était venue partager un repas chez nous. Comme le courant est passé! j'aime les gens passionnés, et elle l'était! Elle m'avait parlé d'un projet ( ou peut être n'était ce plus un projet..(ma mémoire a quelques vices..je vais aller consulter le "spécialiste" de Crabillou..) de film:"Comment YUKONG déplaça les montagnes"., documentaire sur la Chine.. ( que j'ai vu et aimé).
Je découvrais le "monde" du montage, primordial dans un film
( son parcours professionnel était fort "louable":Mon Oncle  de Jacques TATI...Mourir à MADRID de ROSSIF,"le Tambour " de SCHLONDORFF et d'autres encore (filmographie sur Mister GOOGLE, si vous désirez aller plus loin.)
Mes parents étaient allés la voir à PARIS où elle résidait à l'époque...Comme j'aimerais savoir ce qu'elle est devenue!la vie nous éloigne parfois..mais LA RENCONTRE est là ( j'ai souvent cité une phrase de mon poète préféré "Le visiteur parti, le don reste"...)
***
Je les ai aimés ces visiteurs, parce que je ne les voyais pas  à travers le prisme déformé que peut donner la célébrité...j'ai aimé leur humanité...oui, c'est bien celà...leur humanité..et c'est l'essentiel.
**
medium_Herisson04.4.jpg
(hérisson aimablement prêté par mon amie Marie)
****
BETTY

Commentaires

Quelle chance d'avoir connu ces gens merveilleux dont tu nous parles si bien. Ton sujet est tellement riche que je reviendrai plus tard.
Bises.

Écrit par : mmu | 02/07/2007

que d'agréables souvenirs pour toi évoqués par ce magnifique magasin bleu. Ca fait du bien de temps en temps de revenir en arrière et revoir tout un tas de choses

je t'embrasse

Écrit par : roro | 02/07/2007

encore, encore..... dis nous qui est venu, qui a foulé les planches du petit magasin bleu. Régines Desforges à fait mes délices pas seulement avec la Bicyclette bleue et la suite, mais pour les bords de la Gartempe. Jean Claude Drouot? Thierry la Fronde de ma jeunesse, mais aussi le Rodolphe des "Gens de Mogador" pour ne citer que ceux là (je crois bien que j'ai "fondu d'amour" pour le beau Rodolphe) ......
Bonne soirée ma jolie et à bientôt
ANNIE

Écrit par : MAMINIE | 02/07/2007

Tu parles avec talent, Betty.

Que de beaux sujets nous avons dans la Grande Bloguerie.

dominique

Écrit par : dmerlen | 02/07/2007

Que de souvenirs dans cette boutique bleue...
Bises.

Jean Claude

Écrit par : Jérémie Ménerlache | 02/07/2007

Souvenirs émouvants que tu contes avec talent!


Bises
Hélène

Écrit par : hélène | 02/07/2007

Bonsoir Betty,

Le passé est dense à couper au couteau, lourd comme les silences du film tourné par Louis Malle. Ce ne sont pas les stars que je vois, mais les quelques lignes de la fin et un paragraphe au milieu du récit.

Dans ta mémoire, il était bleu, le p'tit Marcel !

Bises du grillon, qui a aussi apprécié l'état de décomposition avancé sur les transats de la bande des copains d'abord.

Écrit par : christian | 02/07/2007

Betty tu as eu de la chance d'avoir ce petit magasin bleu et des parents qui attiraient des clients prestigieux , qui devenaient bien vite des amis ! QUELLE BELLE TRANCHE DE VIE VOUS AVEZ VECU DANS LE LOT .......Très émouvant tes souvenirs avec la disparition de ton père adoré , ton grand chagrin , bien compréhensible !
quand Louis Malle est venu chez vous honorer sa mèmoire , en le plaçant dans son coeur comme son premier ami Lotois ,Ce fut des paroles pleines de fierté et de réconfort , qu'il vous a témoigné ! ce jour là ! !MERCI Betty pour cette si belle histoire pleine d'humanité ! ! bisous ! huguette !

Écrit par : macary huguette | 04/07/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique