logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/03/2008

SERIE NOIRE ( suite 1)

..la chair de l'orchidée....intra muros....

medium_dauphine.jpg

podcast
***
*
Assis dans le fauteuil CLUB aux accoudoirs élimés,l'agent 0031 méditait , son regard fixant les  volutes de fumée du cigare DAVIDOFF qui se consumait dans le cendrier en cristal de BOE ME ( coucou Roro et Henri!). Il aspira profondément une dernière fois puis se leva d'un bond: une méditation prolongée nuit à l'action pensa-t-il.
*
Il réajusta d'un geste bref le "napperon" en dentelle ,brodé par sa maman, protégeant l'appuie -tête du fauteuil puis  il enfila à la hâte un pantalon à rayures grises sur fond marron,rencontra quelque difficuté -un embompoint naissant-à fermer les boutons de nacre de la chemise en pilou ( PILOU,PILOU,PILOUE...chantonna t-il) .Le pardessus en laine gris ( gri gri gri gri..grillon.... ah, ah)semblait  avoir résisté à l'appétit de quelques mites gourmandes.Il s'insinuait encore une odeur de naphtaline très dérangeante.
*
L'agent Toulouse0031 s'assura, rituel immuable, que le bol de Docteur NO était rempli de lait, puis il dévala les marches  à l'extérieur du pavillon,se surprenant à chanter:
*
"ça vaut mieux que d'attraper la sarlatine
ça vaut mieux que d'avaler d'la mort aux rats
ça vaut mieux que d'sucer d'la naphtaline.." 
*
La dauphine noire participa à cet entrain car elle démarra sans coup férir.
Il est vrai que la perspective du caractère périlleux de cette nouvelle mission générait une certaine fébrilité;les longues plaintes qui s'échappaient du radio K7 apportaient cependant quelque apaisement.
Une  moiteur sur le visage trahissait bien un léger malaise.

Des images se superposaient dans la tête de l'agent Toulouse0031  où défilaient des paysages provençaux enivrés de soleil et les photos prises dans le terrier de l'insecte  qui incontestablement  étaient des preuves à conviction.
*
Il allait voir, le grillon!
*
medium_003112.3.jpg
-un énorme sac de jute....
medium_00315.jpg
-une méduse informe "fossilisée"servant de "tire-lire"
medium_00316.jpg
-des sachets de poudre....de riz(ah,ah, ah, j'en ri zencore!)
medium_00314.jpg
**
*
 L'insecte  cauteleux qui avait franchi la Grande Muraille ne résisterait pas à la sagacité d'esprit de l'agent ,réputée pour avoir franchi à plusieurs reprises le mur du son ( ça...fallait le faire...!
**
*
medium_10.2.jpg
***
**
**
*
*
OUi, il allait lui chanter " la cigale et la fourmi"!!
**
*
( A SUIVRE)
**
*
(NDLR:les photos sont "garanties d'origine ".Elles  ont été volontairement et frauduleusement soustraites au propriétaire du terrier).

30/03/2008

COLOMBIE..

Ou l’envol de la colombe vers la paix…

J’édite cette note écrite par notre ami Alain dit « Crabillou » sur son site. Puissiez vous la lire et la faire circuler sur vos sites ou par mails.

**

Vous qui me lisez, de Colombie, de Bogota ou d'ailleurs...

 ...Por favor, Transmettez-leur cette lettre :

****

Lettre à un guérillero des FARC.

 Je ne te connais pas, et tu ignores qui je suis. Mon nom et ma personne n’ont aucune importance, ce qui est important, c’est ce que j’ai à te dire.

 Je t’écris depuis un paisible coin de France, un pays où il n’y a plus besoin de prendre les armes pour changer de gouvernement. Si mon message te parvient, sache que derrière moi, il n’y a ni organisation, ni parti politique, ni amis ou ennemis de ta cause. Ta cause, c’est la tienne, le combat que tu as choisi de mener est le tien et je ne te juge pas.

 Depuis des années, j’entends parler de toi, mais surtout, depuis des années, j’entends, plus que de toi, parler des prisonniers, des otages, que toi et tes camarades vous gardez au fond de votre jungle.

 Ta cause est peut-être juste, c’est l’histoire qui dira si tu as eu raison de vivre ou de mourir pour elle. Mais tu n’as pas le droit, au nom de ton combat, de maintenir prisonniers, loin de leur famille et de leurs amis, des gens, hommes ou femmes, étrangers à la guerre que tu mènes contre les autorités de ton pays.

 En privant ces gens de leur liberté, en faisant d’eux des êtres malheureux et désespérés, en leur volant plusieurs années de leur vie, tu fais plus de torts à la cause que tu crois défendre, que ne pourrait en faire le pire de tes ennemis.

 En te faisant le geôlier de ces innocents, tu cesses d’être un combattant, tu devient un bourreau. C’est en bourreau, que de plus en plus tu apparaîtras, que tu apparais (?),  aux yeux du monde entier, si toi et tes camarades ne libérez pas au plus vite tous vos otages.

 Je te le demande, et c’est aussi pour toi que tu dois le faire, rends à tes prisonniers, et en priorité à ceux qui sont malades, puis à tous les autres, la liberté à laquelle a droit chaque être humain sur cette terre.

 Et pense que si jamais l’un, ou l’une, comme Ingrid Bétancourt, on la dit très malade, venait à mourir, tu ne serais plus seulement un bourreau, mais tu serais un assassin !

 Quel regard porteront sur toi tes amis, tes enfants, si tu maintiens en cage, et les y laisses mourir des innocents ?

 Alors, il est plus que temps, libère vite les otages. En faisant cela, c’est toi aussi qui redeviendra libre; leur liberté, c’est également la tienne !

***

medium_Ingrid2.2.jpg

 

 

28/03/2008

AVIS..

A LA POPULABLOGUE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


podcast

***

**

*

 

medium_tambour3.jpg
****
***
**

Un vent de révolte souffle sur la bloguerie!

*

 

 

 

Une fronde  ( bien téméraire...)est en train de s'organiser pour anéantir l'agent Toulouse0031 (bien  que  ne le connaissant pas ,j'ai  quelque compassion pour lui).

Cette fédération de forces  sexagénaires n'aura pas  le dernier" maux"( t'as pigé la Miche?)

Pneus crevés, grenouilles, camélias et autres " colifichets" de pacotille ne viendront nullement à bout de la vaillance de l'agent!!!

Qu'on se le dise au coin des blogs!!!!!!

**

*

LA BRAVITUDE EST EN MARCHE!!!!!!!!!

*

 

BON WEEK END..et à LUNDI!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

****

***

**

GRRRRRRRRRRRRRRRRR!! ( certains que je ne saurais nommer seront "interloqués"!!)

 

 

27/03/2008

LA VIE DES AUTRES


podcast
 
Il est des soirées où l'on ne regrette pas de s'être installé devant son téléviseur.
Oui, hier soir,Canal + diffusait le film de Florian HENCKEL VON DONNERSMARCK ( réalisateur allemand que je ne connaissais pas) :
**
"LA VIE DES AUTRES"
**
Un chef d'oeuvre couronné en 2007 par l'Oscar du meilleur film étranger.
*
Plusieurs "strates" dans cette  action qui se déroule dans les années 1980 à BERLIN EST, avant la chute du mur .
Un hymne à la liberté,à l'Amour.


Un homme, officier de la *STASI, déshumanisé par des convictions politiques ,est chargé de surveiller un écrivain de théâtre de renom qui partage la vie d'une comédienne.( leur appartement est "truffé" de micros...").
*
Décor planté dans une ville sinistre,sans âme.
*
Intrigues sous jacentes :Le ministre de la Culture, épris de la comédienne,souhaite en réalité faire " disparaître" l'écrivain .
.
L'officier chargé de la surveillance,est exsangue:pas de vie personnelle, si ce n'est quelque abandon furtif dans les bras d'une prostituée qui "compte son temps".

 
Au cours de ses surveillances,il va découvrir un univers qui lui était fermé:le monde de  l'Art ( il dérobe chez l'écrivain un ouvrage de BRECHT),l'ouverture d'esprit, l'Amour ( qui lie l'écrivain et sa compagne, amour "violé" dans sa plus secrète intimité par les micros installés dans toutes les pièces de l'appartement).
Il fermera les yeux et établira de faux rapports écrits lorsque l'homme de théâtre, réunissant chez lui ses amis intellectuels, écrira un article dénonçant les nombreux suicides des artistes à l'époque de la RDA( article qu'il parviendra à faire publier dans un journal de la RFA).
***
*
C'est sublime!
Un film à dimension humaine très forte!
**
Si vous pouvez vous procurer le DVD, n'hésitez pas.
***
**
*
medium_rostropo1_004.jpg
(morceau du mur de Berlin ramené par notre fils Pierre).
***
**
*
***
**
*
medium_mur4.jpg
(peinture sur le Mur.)
***
**
*
medium_rostropo.jpg
(ROSTROPOVITCH lors de la chute du mur de BERLIN)
****
***
**
*STASI:police politique secrète créée en 1950 ; 4 millions de fichiers et   dossiers  furent constitués pour une population de 16 Millions d'habitants.
Plus de 200 0000 condamnations politiques.
A l'heure actuelle, des  kilomètres d'archives ont été regroupées , pouvant être consultées. (Comme quoi, la liberté finit  toujours par gagner!).

19:15 Publié dans cinéma | Lien permanent | Commentaires (11)

SERIE NOIRE

 

medium_dauphine.jpg

 

 

La chair de l’orchidée

( toute ressemblance avec le célèbre roman de James Hadley Chase serait pure coïncidence...)

 

 

 

 


podcast

Sur le rebord de la fenêtre,la ciboulette que l'agent Toulouse0031 avait minutieusement plantée dans un vulgaire pot de fleurs en terre cuite commençait à verdir annonçant les prémices du printemps.

Il était ainsi gratifié de toute la sollicitude qu’il avait apportée à l’entretien de la plante pendant  ces longs mois d’hiver.

Il ne manquerait pas  d'allerdans le jardin vérifier que ses plants d’artichauts et d’asperges suivaient le rythme des saisons.

 *

medium_DSCF0670.JPG
*

Ces plaisirs horticoles donnaient quelque relief à la monotonie de sa  vie de retraité.

Il se surprit à chanter «  c’est un jardin extraordinaire »  sous le regard ébahi de docteur NO.. Ce chat n’avait décidément pas d’oreille à part le répertoire du cha cha cha ( ‘ah! ah! ah!).

Revêtu d’un survêtement en interlock ( et non loques) bleu natier, reserré aux chevilles,l’agent 0031 amorça quelques flexions qui libérèrent un craquement au niveau du genou gauche ;la sonnerie du téléphone interrompit cette gymnastique matinale .

Hormis sa maman, personne ne venait troubler une vie bien réglée,sans relief désormais.Il avait bien eu une brève amourette avec la fille du puisatier,mais il ne savait pas conter fleurette. « Mille fleurs ne sauraient faire un bouquet si le bouquet refuse » avait écrit le poète…

Il expliquait cet échec par une timidité qu'il avait tenté de refouler en répondant à des petites annonces sur "le Chasseur Français" ,mais en vain.

En revanche, dans la vie professionnelle, sa perspicacité,et, avouons le, un certain courage ( aller se frotter à l'édentée d'HABAS,à la Cot Cot de Pau,à Calamity,au couple diabolique de BOE,à la Mata Hari de Loubejac,à l'alam bique du FOREZ  ! ),avaient eu raison de ce handicap.

Il décrocha le combiné et une voix à l'inflexion assurée ,qu'il reconnut immédiatement , lui laissa pressentir que les jours prochains  s'annonçaient agités (du bocal..ah, ah, ah!)

-" Allo, Agent 0031?"

Le BOSS n'attendit pas l'assentiment ( qu'il savait acquis) à la nouvelle mission qu'il entendait confier à son agent .

 

Un individu,sous des abords bonhommes ,se livrait en fait à un commerce floral international clandestin...

 

Une multinationale qui avait fait florès, dont le siège était établi à l'ombre d'un MONT VENT OU....(ah, ah, ah!)

 

Il allait falloir "la jouer fin" car l'homme était retors.....

 

 

(A SUIVRE)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

25/03/2008

JOURNEE...

 

 ...Pianistique

 

 

 


podcast

****

***

**

 

 

 

medium_piano.jpg

****

***

**

Elle voulait aller à la chasse aux papillons, mais ils n'étaient pas au rendez-vous du printemps

Alors, dans son filet elle a attrapé quelques notes de musique qui volaient

****

***

**

Ce fut la rencontre de Lola et de Chopin un dimanche pascal.

**

**



BONNE JOURNEE A TOUS

24/03/2008

LE PREMIER MATIN DU MONDE....


podcast

quand la lumière du jour se fondait dans l'indécision mauve du soir.......

***

**

 

medium_coucher_de_soleil_au_pole_nord_avec_la_lune_a_son_point_le_plus_proche.3.jpg

***
**
Je ne sais quelle main
 divine fit jaillir dans le
JARDIN D'EDEN, dune côte d'A DENT....
**
*
medium_a_744.jpg
**
*
**
Une sublissime fleur ( bleue?) qui donna son nom à cet endroit paradisiaque
.
Le jardin D'EDEN....(éthymologiqument:EDEN TEE D'HABAS).....lieu de délices
*****
medium_miche1.jpg
***
**
**
***
**
*
Croqueuse de pommes, la primesautière Vénus rencontra  en flânant dans un verger le PREMIER HOMME à la côte cassée et lui donna le nom d'A DENT....
Ils croquèrent, croquèrent et semèrent plein de petits pépins pérennisant leur amour...
***
**
medium_a_746.3.jpg
**********
*********
********
*
BON ANNIVERSAIRE MA MICHE!
***
**
*
Ta fleur de coeur
**
*
BETTY
(Musique:le magicien d'OZ)

21/03/2008

ENTR'ACTE

****
***
**
medium_entr_acte.2.jpg
***
**
*

 

Le blog a besoin de respirer ...de temps en temps,je ralentirai un peu l'allure en vous faisant profiter de quelques extraits  de la petite anthologie désinvolte des plus belles réparties.

 

**

 

Je vous laisse  en bonne compagnie:

 

A la fin d'un dîner organisé par Winston CHURCHILL, le maître d'hôtel du héros de la Guerre présente la cave à cigares aux invités.

L'un d'eux,sans le moindre scrupule,en prend cinq,les met dans sa poche et déclare:

- C'est pour la route.

 

-Merci d'être venu d'aussi loin ,lui lance CHURCHILL.

 

 

 

Pas mal, non?

***

**

 

 

A BIENTÔT

 

**

(Je voudrais  dire merci à ceux qui fréquentent un peu ma blibilothèque:je vais leur répondre sous ma note " Coin lecture" afin de créer une forme d'interactivité,car c'était le but de cette rubrique).

20/03/2008

COIN LECTURE

 

 

medium_DSCF0561.16.JPG

 

 Depuis le mois de Janvier dernier,j'ai déserté un peu la bibliothèque,privilégiant certainement mes notes sur l'Opéra...

**

 

Il me semble vous avoir parlé, dans une note précédente, de l'intérêt que je portais aux écrivains américains,et il est vrai que je trouve beaucoup de plaisir  à les lire, que ce soit sous la forme de thriller, nouvelles ou romans.

 

Il me semble qu'ils sont d'excellents explorateurs de l'âme humaine et sont les dignes héritiers de FAULKNER,STEINBECK,POE,HEMINGWAY....

Installez vous:j'ouvre les fenêtres pour faire entrer le printemps.

 

Et si on commençait par un excellent thriller écrit par ce génie précoce qu'est DONNA TARTT( elle écrit un roman tous les dix ans) :"Le Maître des Illusions",publié en 1993, a pour cadre un campus universitaire.

Introduit dans le cercle privilégié d'une université du Vermont, un jeune boursier californien s'intègre peu à peu à un petit groupe d'étudiants de la grande bourgeoisie. Il découvre un monde insoupçonné de luxe, d'arrogance intellectuelle et de sophistication, en même temps que l'alcool, la drogue et d'étranges pratiques sataniques.

 

Belle maîtrise de l'écriture qui vous maintient en haleine pour cette romancière précoce "Pour moi l'ériture est un jeu,un plaisir mais pas un travail.Bien sûr ce jeu peut se révéler fatigant,mais j'aime les phrases,les mots.Je suis une miniaturiste.Dans une autre vie, j'aurais pu être horloger."

 

Je dois avouer que je partage son plaisir des mots.

**

*

"J’avais douze ans la première fois que j’ai marché sur l’eau. L’homme aux habits noirs m’avait appris à le faire, et je ne prétendrai pas avoir pigé ce truc du jour au lendemain. Quand maître Yehudi m’avait découvert, petit orphelin mendiant dans les rues de Saint Louis, je n’avais que neuf ans, et avant de me laisser m’exhiber en public, il avait travaillé avec moi sans relâche pendant trois ans. C’était en 1927, l’année de Babe Ruth et de Charles Lindbergh, l’année même où la nuit a commencé à envahir le monde pour toujours.."
*
Voici les premières phrases du roman " Monsieur VERTIGO" écrit par cet écrivain de talent qu'est Paul AUSTER .
    
   Le jeune Walt, de quelques printemps à peine âgé, sombre dans la violence et la misère facile et crasseuse des villes américaines à l’aurore des années 30. Maître Yehudi, un étrange sage des temps modernes va le recueillir de force avec la promesse de le rendre millionnaire avant son treizième anniversaire. Son projet ? Lui apprendre à voler. 

 Conte fantastique sublimé par l'écriture d'AUSTER  qui nous plonge dans l'Amérique des années 30 ;laissez  vous  tenter

***

Je poursuivrais volontiers  ce coin lecture " américain" ,mais comme je n'aime pas les notes trop longues,je vous inviterai de nouveau pour lire Philipp ROTH,PAT CONROY,et bien d'autres que j'ai découverts,soit en parcourant  des magazines ou bien grâce aux  conseils d'amis qui aiment lire.

 

 

***

**

 

 Pour l'instant je termine la lecture de "LA ROUTE" de Cormac Mc CARTHY,étrange voyage dans un univers apocalyptique de "rescapés" ,un père et son fils..

On a la gorge serrée, devant l'absurde voyage de ce père et de ce fils, qui avancent coûte que coûte, avec comme seul dérisoire instrument de maîtrise de leur destin, un revolver. Avec deux balles. Et une question hante le père tout au long du récit, parce qu'il sait qu'il ne pourra pas protéger son fils éternellement de la férocité des barbares qui les entourent: «Aurais-je le courage de le faire?»
C'est vraiment poignant ,terriblement angoissant.Parfois, des dialogues très brefs où l'essentiel est dit:du grand art!
..
N'hésitez pas à intervenir;une bibilothèque, celà doit être vivant.
***
**
Avant de vous quitter,bien que je n'use que rarement de citations, je vous en livre une  qui est dans mon " cahier à secrets";elle est de KAFKA:

Un livre doit être la hache qui fend la mer gelée en nous”

***

**

 Il est temps que je referme la porte mais je ne pouvais le faire sans vous conseiller ( tant que j'y pense..)un livre brillant écrit par un anglais, Ian MC EWAN:EXPIATION.

A BIENTOT

19/03/2008

AU NORD..

C'ETAIENT LES CORONS...

 

 


podcast

(Pierre BACHELET)

 

Note musicale aujourd'hui qui m'est venue à l'idée en mettant un peu d'ordre dans mes photos et en me rappelant une scène ( très bien filmée, mais ça ce n'est pas un scoop) de " BIENVENUE CHEZ LES CH'TIS".

 

 

****

***

**

*

 

 

 

 

 

medium_corrons.jpg
**
*
(Photo prise à l'occasion de la visite d'une mine en Angleterre ,lorsque mon fiston était en 5ème.
Il s'en souvient encore...comme quoi...)
****
***
**
*
***
BONNE JOURNEE
***
BETTY

18/03/2008

LE FIGARO...

..de LIMOGNE!

 


podcast

 

****

***

**

*

medium_nana.2.jpg
**
*
( "Gaston et Nana".Photographie de Michel PINEL,un enfant de LIMOGNE devenu photographe professionnel talentueux prêtant son concours à des magazines:ELLE,,MARIE-CLAIRE etc- expos à l'étranger-galerie à BRUXELLES-
Vous pouvez visiter son site en allant sur  GOOGLE et en tapant Michel PINEL).)
****
***
**
Elle s'appelait NANA et lui GASTON,surnommé "TONTON" ( toute ressemblance avec....).
Ils tenaient boutique  face au petit magasin bleu..
HUIT LETTRES méticuleusement peintes par un artiste "du coin", appliqué, consciencieux.  se découpaient sur la façade d'une petite devanture
*
COIFFEUR
*
La porte semblait avoir été "taillée" à la dimension de son  propriétaire ( qui était à peine plus grand que moi..),de telle sorte que les hommes -il s'agissait en effet d'un " salon" pour hommes-devaient courber l'échine pour accéder à l'intérieur.
J'accompagnais de temps en temps mon père et, je dois l'avouer,ce lieu quelque peu singulier me fascinait: dans une pièce de 12 mètres carrés environ, deux fauteuils à pivot avec appuie- tête et accoudoirs ,qui me semblaient énormes et "barbares" ( je devais avoir 6 ans) faisaient face à une immense miroir s'étalant sur toute la longueur du mur;devant, un  long "comptoir" en marbre gris supportait des rasoirs comme celui-ci
medium_nana1.2.jpg
(photo "maison")
,des sortes de pinceaux ,courts au poil ras ( j'appris que ces objets curieux étaient des blaireaux).

 
"Tonton" officiait en maître barbier-coiffeur : revêtu d'une blouse blanche,il appliquaitune " barbe de père Noël"  sur le bas du visage de ses " patients";j'appréhendais toujours le moment où la fine lame parcourait les joues de mon père.
J'attendais assise sur l'une des deux banquettes de cuir noir, craquelé par endroits, se faisant face.Je regardais la façon uniforme qu'avait Tonton de transformer la tête de ses clienst:la coupe ,sur la nuque,s'arrêtait net à l'horizontale, dégageant un cou rasé..c'était vraiment étrange..
Nana, en parfaite assistante, lavait la tête de ces messieurs,pour la plupart des agriculteurs venus au village ( les jours de marché aux truffes,il y avait affluence).Invariablement, Tonton, avant de passer la " tondeuse" posait la question rituelle: "je vous les coupe un peu sans trop"?
Je me souviens avec précision d'une sorte de friselis métallique que faisait la tondeuse en courant sur le crâne des clients.
J'étais soulagée quand un autre instrument en forme de poire libérait une brume sur le visage fraîchement rasé du pt'tit Marcel.
Nana ,qui remplissait aussi la fonction de caissière ,faisait alors sonner au fond du tiroir  les quelques pièces venant "récompenser" l'oeuvre de FIGARO.
Je prenais,rassurée, la main de mon père...
**

C'était un jour comme les autres à la campagne.
 **
*
BETTY

17/03/2008

UN DIMANCHE

 

 TRICOLORE..


podcast

(fanfare de l'amie Isabelle)

**

*

 

...ou la journée d'un homme heureux!

Jugez..sur pièces!!!

***

**

*

medium_balade5_001.3.jpg
***
*

 

que nous  avons dû à regret ( regret  préalablement dissous dans quelques bulles de champagne )"abandonner" à ses nouvelles fonctions d'élu et à sa fonction d'entraîneur de l'équipe de football...

 

**

pour aller faire quelques agapes bien arrosées dans une "auberge" au nom évocateur:"le VINAIGROU".

****

***

**

medium_balade5_008.2.jpg
***
**
Un bel exemple de solidarité polychrome "mon" village..point de vague rose ou bleue..mais le désir simple  d'enfants du pays  tous rassemblés autour de leur bannière de campagne " REUSSIR LIMOGNE".Ils ont tous des idées..et je sais qu'ils vont réussir.
***
**
Un jour, viendrez vous peut être boire un pastis sur la place ombragée près du petit magasin bleu..et là, je sais que vous vous y sentirez bien.
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique