logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

19/11/2008

TASUMA


podcast
(Musique africaine)

****

***

*

Un film  diffusé sur France Ô hier 18 Novembre.
°°°°°°°°°

"Plutôt que la voie du réquisitoire,Kollo Daniel SANOU,réalisateur africain, a choisi la douceur et la subtilité de la chronique villageoise pour mettre l'accent sur le sort des anciens combattants d'Afrique...2 ans avant un film qui médiatiquement a fait plus de " bruit":Indigènes.
°°°°°°°°°
°°°°
medium_tasuma.3.jpg
°°°°°°°°°°°
°°°°°°°°°°°
Chaque lundi ,Sogo, enfourche sa bicyclette pour se rendre à BOBO et y percevoir la pension militaire demandée..il y a fort longtemps.!
TASUMA,"le feu", c'est son  surnomd'ancien tirailleur ayant combattu dans les rangs de l'armée française durant les guerres d'indochine et d'Algérie
°°°°°°°°
°°°°°°°°°
medium_tasuma1.jpg
°°°°°°°°°°°°°
°°°°°°°°°°
Démobilisé en 1963,il redevient paysan.
**
medium_tasuma5.jpg
°°°°
°°
Et,chaque lundi,il refait le même parcours,dans un sentier rocailleux et sa "marche" est accompagnée par la chansion de Doba le Fou,un ancien combattant qui a perdu la raison.
medium_tasuma8.2.jpg
°°°°°°°°°°°°°
°°°°°°°°°°°°°
Les femmes du  village ont la vie dure et Sogo qui a un coeur d'or n'a qu'une idée en tête:avec l'argent de son "hypothétique" pension, il va pouvoir leur acheter un moulin à céréales..
****
**
medium_tasuma7.2.jpg
°°°°°
°°°
Et c'est ainsi que le lundi ,il repart à BOBO où il rencontre, alors qu'il est dans l'interminable file d'attente devant la paierie, son ami KHALIL, un jeune commerçant libanais ayant réussi dans les affaires.
Celui -ci lui vend ainsi le moulin avec engagement pour Sogo de le payer avec la pension qu'il doit percevoir tout à l'heure..ou demain..
Mais,rien.
 
..


Au vilage c'est la fête:le moulin fonctionne!
Le chef offre sa fille- encore jeune -en mariage à Sogo, offrande généreuse que Sogo refuse au nom du droit que doit avoir la femme de pouvoir choisir son mari.
*
medium_sogo.jpg
*
Sogo a certes un coeur d'or mais ce coeur  peut se mettre en colère:excédé de ne point voir arriver sa " prébende",armé d'un fusil,il se rend chez le préfet qu'il prend en otage quelques instants.
La prison ..mais les femmes ,venues en masse, parviennent à le faire libérer.
La pension arrivera et tout se terminera dans une grande fête au village.
°°°°
°°°
Oui, un film sensible, candide parfois( ce qui n'est pas pour me déplaire) qui ne fait pas de bruit..
Et j'ai bien aimé.
**
Il a  été dignement récompensé,au festival panafricain de OUAGADOUGOU.
°°°°°°
BONNE JOURNEE A TOUS !
**
Betty
*
(Il existe en DVD)

Commentaires

Ce sont des films comme tu dis :candides,mais il n'empèche que parfois ils te tirent les larmes des yeux.Bises ma chère Betty

Écrit par : heraime | 19/11/2008

si tu as aimé, je cherche le DVD
hier soir, je répétais car j' ai une commande de CD
bises

Écrit par : henri | 19/11/2008

Je regrette de ne pas l'avoir vu d'autant plus que je suis une fidèle de France Ô et qu'il n'y a guère que eux pour nous intéresser aux créations africaines et caraîbéennes.

Bises Betty. Bonne soirée. Monique

Écrit par : monique | 19/11/2008

Bonjour Betty,

Au Tchad, non loin de la République Centre Afrique, j'ai rencontré des tirailleurs qui allaient eux aussi chercher leur pension à la paierie.

Non seulement elle était mince, mais, à cette époque, le pouvoir local se servait le premier et n'avait pas souvent l'argent. J'en ai connu qui avaient des arrièrés de 6 à 8 mois, et qui revenaient les mains vides dans leurs concessions.

Peu reconnus par la France et spoliés par leur propre gouvernement.

Ainsi allait la corruption en ce pays. Et j'aurai bien d'autres anecdotes à raconter !

Ce film est bien généreux !

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 20/11/2008

Pas vu le film, dommage.
Je crois savoir que certains ne rentrent pas au pays malgré l'âge de la retraite car justement dans leur pays on prendrait une partie de ladite retraite.

Bonne journée
Biche

Écrit par : Biche | 21/11/2008

j'ai fait le grand tour en flanant tout le long de l'expo avec la musique en accompagnement, mais je n'y ai pas mis ma patte, avec la sorière à mes trousses je suis sortie par la première porte ouverte. Tombée en plein dans les bals populaires et les jeunes hommes qui se disent timides et n'osant pas. MON OEIL ... c'est pas vraiment vraiement comme ça que j'ai vécu les choses.... moi la pétillante jeune fille aux yeux marrons (commun cette couleur) avec des rondeurs là où il faut, et même où il faut pas mais qui savait à la perfection danser slows, tangos, pasos, mambos, valses, rumbas, twist etc.... et qui malgré des oeillades persuasives se voyait souffler la préférence par la copine grande brune mince aux yeux verts qui n'en savait pas autant.. Il n'a pas vécu ça l'Henri timide.... Je pousse un peu plus loin Bises du soir....
ANNIE

Écrit par : Maminie | 21/11/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique