logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/12/2008

Fantaisies autour

..d'un diamant.
°°°°
°°°°
medium_truffe.2.jpg

°°°

°°°

 

 

Peut être vous demandez-vous si je suis prise d'un accès de mysticisme? est- ce l 'image pieuse oubliée puis retrouvée glissée entre les pages d'un missel trop souvent malmené ...?
°°°
QUE NENNI!!!!!!!!!!!! (Trad:MAIS QUE NON!!)
°°°
J'ai reçu il y a deux jours un livre vraiment "délicieux" (au sens propre comme au sens figuré)  qui a flatté aussitôt mon palais formé au goût de ce diamant! (comme les chênes,j'ai pris racine dans le sol Lotois)
°°°°
Et pour ce diamant,il fallait une musique "royale" (LULLY - "PROSERPINE)
°°°°

podcast
°°°
°°°
medium_truffe5.jpg
°°°
°°°°°
Pourquoi Saint Antoine?
Oh ! fille impie née de la terre quercynoise , j'ignorais qu'il fût le patron des trufficulteurs!
°°°
Retiré dans le désert de la Thébaïde pour y vivre une vie ascétique,il succomba à la tentation (va de retro satanas,-trad:fiche moi la paix!) et  goûta le terfez,la truffe du désert.
°°°
"Dans la tradition chrétienne le cochon est impur,lubrique,dévastateur;l'iconographie de saint Antoine avec le cochon n'apparaît qu'au XIV° siècle.Au XVI° siècle il fallait bien que la truffe trouvât une consécration par l'Eglise, au moment où on la servait à la table des rois,et que le cochon nécessaire au cavage( récolte) se mît sous la protection de ce saint,dont l'image est associée à la récolte de la truffe".
Voilà pour Saint Antoine...
°°°°
°°
medium_truffe7.2.jpg
°°°
Et maintenant ,une question "existentielle :
 "manger de la truffe rend-t-il le coeur fou?"
"La truffe n'est point un aphrodisiaque positif,mais elle peut ,en certaines occasions,rendre les femmes plus tendres et les hommes  plus aimables."
(BRILLAT-SAVARIN)
Vous connaissez,vous, des aphrodisiaques négatifs?
°°°°
medium_truffe7.3.jpg
(J'assume... ceci pour les âmes chagrines qui verraient dans cette photo prise " sur le vif" de la porc no graphie!!!))
°°°
..les "hommes plus aimables" ? peut -être dans le sens où ils sont dignesd'être aimés...
En tout cas,pas très  aimable ce personnage de BALZAC,légitimant l'exclusion des femmes des dîners:
"Pas de femmes car les femmes ne savent pas manger:elles font du tort aux truffes et gâtent la digestion."
°°°°°
Et si on terminait en faisant un petit tour de table chez quelques écrivains .
Gourmets ?? jugez...
°
Chez george SAND,à NOHANT,la truffe est à tous les menus dans des plats aristocratiques et bourgeois (risotto à la
  
truffe noire..tiens, coucou Mariette,la reine du risotto..petit aparté)
medium_truffe9.jpg
(le risotto et "sa caille façon "Mariette",à l'occasion d'un anniversaire)
°°°°
COLETTE voue une passion à la "gemme des terres pauvres",la goûte sans ostentation et GIONO la déguste,au plus près de la Provence,crue avec du sel et de l'huile d'olive".
°°°°°°
°°°
Et ce Pépé, n'est-il pas sous  lecoup de la séduction? ( NDLR: j'adore cette photo!)
°°°°°
medium_truffe7.jpg
°°°°°
°°°°°
Et enfin, quand il n'était pas encore le "petit magasin bleu".......
°°
medium_truffe8.2.jpg
°°°°
A BIENTOT

Commentaires

une note bourrée de saveurs et des photos!
que voilà un beau livre!
je doute que, cette année, la truffe soit au menu d'un certain nombre de foyers... mais ceci est une autre histoire
bises

Écrit par : henri | 11/12/2008

la dernière photo est magnfique ,on dirait qu'il a trouvé une mine d'or le papé .Et celle de la mamie et du cochon n'est pas mal non plus.je sens d'ici l'odeur ...de la truffe.
VADE RETRO SATANAS ,traduction :dégage satan on t'a assez vu.Bises gamine.

Écrit par : heraime | 11/12/2008

Mon nez ne m'avait pas trompée, ça sentait la truffe par ici, un parfum si fort, si miraculeux (merci st Antoine ) que ma truffe à moi en fut toute chamboulée,
je poussais la porte , et que vis-je? :
le plus beau des diamants, celui dont le parfum cuit dans sa robe de pâte sous la cendre laissera à tout jamais le plus fabuleux des souvenirs gastronomiques sur mes papilles émoustillées.,
Potage Crécy et truffe Quercy, quel souper ,Mazette!

Écrit par : framboisine | 11/12/2008

"Dans la tradition chrétienne le cochon est impur,lubrique,dévastateur" .... je ne savais pas ça, j'en étais restée au "dans le cochon tout est bon" .. mais ça ne m'étonne pas vraiement....

je suis vraiement désolée, je ne sais plus qui m'a éducaillée, mais je n'aime pas la truffe.... la honte sur moi, je sais :))

mais, dans le cochon .... je mange tout (sauf les sabots)

bonne soirée

Béatrice

Écrit par : beatrice | 11/12/2008

Je pensais que seul l'homme a dans son coeur un cochon qui sommeille. Il me faut réviser mes convictions. La mamie de la photo nous révèle sa vraie nature, chez elle il ne dort même pas le goret !
Très belle note, joliment présentée, et truffée d'humour qui en relève le bon goût.
Bravo Betty, et merci.

Écrit par : Crabillou | 11/12/2008

il est passé depuis bien longtemps l'arôme, la saveur de ces petites truffes que m'avaient offert des amis et dont j'avais glissé des lamelles sous la peau d'un faisan prêt à être rôti..... depuis James ne chasse plus le faisan, ni aucun autre gibier (tant mieux) et "les amis" ont fuit devant les difficultés de dialoguer avec un malentendant ... Dommage pour les truffes mais pas pour "les amis" qui n'en étaient pas .... j'en reste donc aux truffes de chocolat..... on se console comme on peut (des truffes seulement).
Bonne nuit et bises
ANNIE

Écrit par : MAMINIE | 12/12/2008

au fait j'ai répondu à ta demande... un non deux souvenirs d'enfance sur mon blog.... le troisième sera pour plus tard...
BIZ
ANNIE

Écrit par : MAMINIE | 12/12/2008

Ce précieux diamant dont tu narres si bien l'histoire, images à l'appui, me fait penser de suite, en gourmet(ou gourmette) ..que je suis aux oeufs brouillés aux truffes, un délice..mais faut-il avoir le coup de main lotois pour les réussir....

Je me rappelle aussi des marchés odorants , devant le magasin bleu, et aussi à l'intérieur où les marchands, très méticuleux...nous demandaient de peser le précieux tubercule, enveloppé souvent dans un grand mouchoir, et parfois, un généreux ...nous faisait un cadeau pour truffer la dinde de NOËL...Je crois que la tradition se perd.....On est "plus prés de ses sous".......


Bises
hélène

Écrit par : hélène | 12/12/2008

Eh bien moi ça ne me rappelle rien du tout, hélas ! je suis vraiment une truffe mais pas un diamant c'est certain... Quelle note gourmande, raffinée, délicate. Et je me coucherai moins bête ce soir grâce à toi ma Betty. Bises de miche

Écrit par : miche | 12/12/2008

Belle note pleine d'humour et de vérité ....Un plaisir de lire et de voir les images qui illustrent bien ton histoire ...Le papé est formidable ..... ....
.
J'ai eu le plaisir d'en ramasser dans mon enfance ....Sans cochon , sans chien , ma tante savait où aller en ramasser !
C'était dans sa propriété , deux ou trois chênes , la truffière était un endroit secret , et j'étais fière d'être invitée à aller découvrir le fameux diamant noir ....
C'est bien loin ce temps là ....
Merci Betty , tu as réveillé mes souvenirs ....bon après-midi , grosses bises de Loubejac ! huguette

Écrit par : macary huguette | 12/12/2008

e possède venant d'une très lointaine grand mère son livre de cuisine datant de 1720 il y a de très nombreuses recette de truffes mais aucune de POMME DE TERRE - en ce temps là Parmentier débutait à peine sa croisade "pour" la pomme de terre ! amitiés Astrée

Écrit par : astree10200 | 12/12/2008

Note trés odorante.. bien accompagnée par Lully...

Écrit par : pierlouim | 12/12/2008

Voilà une note truffée de truffes. Ce diamant noir, je n'en ai jamais cuisiné, car hors de prix. Et puis même, n'étant pas un cordon bleu, ce serait crime que de mal le cuisiner. bises du bord du canal.

Écrit par : pimprenelle | 12/12/2008

Bonjour Betty,

Que ce soit en Périgord ou en Vaucluse, après bien des essais, il doit se trouvr que j'ai un côté féminin qui gâte les truffes, comme le dit Balzac. Je n'aime pas ce champignon, auquel je trouve un goût terreux, quelque soit les façons de le cuisiner.

Et les cousins n'ont pas manqué de me dire que je n'avais pas mangé "la bonne" que eux, allaient me préparer.

En tout cas, si tu veux en manger facilement, dis à un connaissseur que tu ne l'aime pas. Il se fera un point d'honneur à essayer de te convaincre et à t'inviter à sa table !

Le pépé tout sourire devant sa découverte est adorable de sincérité. Que la montagne est belle !!!!! chantait le grand Jean.

Bises du grillon

Écrit par : christian | 13/12/2008

allo ....
hello!
et c'est tout

Écrit par : henri | 13/12/2008

Chére Betty
Cette note ,comme toutes tes notes, est un vrai diamant !Ici aussi, en Haute Provence ,la truffe tient une place importante. La zone trufficole est comprise dans deux bassins très différents l’un de l’autre :
le plateau de Valensole et le pays de Forcalquier.
On estime la production annuelle moyenne des Alpes de Haute-Provence à 4 tonnes. La majorité des truffes est vendue sur les marchés de Forcalquier, Riez, Aups et Carpentras.
Cours au 15/12/2008
Truffes noires extra canifées
tuber melanosporum brossées lavées
le kilo : 350 EUROS TTC!!!
J'ai le projet d'une note sur la rabasse et les rabassiers comme on dit par chez nous !
Je t'embrasse
Jacques

Écrit par : Jacques de Haute Provence | 13/12/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique