logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

27/01/2009

SUR L'ECRAN NOIR

 

de nos nuits blanches?

 

°°°°

°°°

°°

medium_télé_3.2.jpg
°°°
°°°
L'idée m'est venue de parler télé.. sous divers angles..de vue!
Je sais, je sais, il est encore quelques quidams qui se targuent de ne point regarder la télé, distinction qu'ils portent comme un gage de " culturellement correct" comme ils arboreraient l'insigne de la "légion d'honneur" ( encore que la rosette soit victime d'une certaine dévaluation depuis quelques décennies). 
Je ne suis pas addict de la cathode (  techniquement c'est dépassé je crois.),mais j'aime bien de temps en temps  regarder the TV.
Et je dois avouer qu'en ce moment  nous serions dans une période où l'on voit poindre un effort qualitatif.
J'en ai pour preuve l'excellent téléfilm sur Voltaire et l'affaire CALAS,affaire qui m'avait passionnée et que j'avais mise en note sur le blog( si ça vous dit, rendez- vous sur mes archives d'Avril 2008).
°°°°
°°°
°°
medium_télé4.jpg
°°°°
°°°
°°
l'Affaire CALAS,ou le poids de la RUMEUR;l'affaire CALAS où comment la désillusion d'un fils put génénérer une rumeur d'infanticide.

CALAS fils était noceur et voulait être avocat ( ce n'est pas antinomique m'a-t-on soufflé..mais cest une autre histoire).

Malheureusement pour lui, le Barreau n'en voulut point.
Y avait-il de quoi mettre fin à ses jours?
Peut-être,en tout cas il n'était pas plus illogique de le croire que de faire de son père un protestant fanatique et assassin.
Les Papistes voulaient une preuve que la réforme était diabolique,la RUMEUR savamment entretenue fit le reste.
Jean CALAS fut supplicié alors que rien ne prouvait qu'il fut coupable mais nul ne douta, à cet instant,qu'il fut un
assassin.
Ne disait-on pas qu'il avait menacé son fils et que son fanatisme était connu de tous ses proches?
°°°
°°
Voilà ce qu'en pensait mon ami Sthéphane R .faisant le procès de LA RUMEUR,et il avait raison.
°°

 

 

 

medium_toulouse_001.jpg
°°°°
°°
Maison de Jean CALAS à Toulouse(photo "maison")
°°°
Le grand VOLTAIRE prit la défense ( hélas, post mortem))de Jean CALAS et à cette occasion il rédigea son fameux "traité sur la tolérance".
Puissions -nous suivre son "enseignement"!
....
°°°°
°°°
medium_télé_3.4.jpg
°°°
°°
ce soir 27 Janvier :un téléfilm sur un homme qui est " l'honneur" de notre pays,pour avoir été  à l'origine de la disparition de la peine la plus barbare qui soit:la peine de mort.
A l'époque où cette barbarie sévissait encore dans le crachin de l'aube,j'avais assisté à la plaidoirie de ce "sacré bonhomme":la peine de mort était requise et je l'ai entendu relater, dans le plus minutieux des détails, l'exécution capitale à laquelle il venait d'assister.
Cela, vous ne pouvez  l'oublier.
Merci monsieur BADINTER.
***
Dernière minute:
Vous pouvez écouter de nouveau,en allant sur le site de Radio France et en sélectionnant France Inter, l'émission de ce matin, à 9h30: "J'ai mes sources" de Colombe Schneck .
L'invité était Robert BADINTER.
°°°°
°°°
medium_télé_3.5.jpg
°°°
°°
La télé peut nous porter vers le haut,mais parfois........
¨¨
"La télévision,contrairement à ce qu'elle dit d'elle même,ne donne aucune nouvelle du monde.La télévision c'est le monde qui s'effondre sur le monde,une brute geignarde et avinée,incapable de donner une seule nouvelle claire,compréhensible.La télévision,c'est le monde à temps plein,à ras bord de souffrance,impossible à voir dans ces conditions,impossible à entendre.Tu es là,dans ton fauteuil ou devant ton assiette,et on te balance un cadavre suivi du but d'un footballeur,et on vous abandonne tous les trois, la nudité du mort,le rire du joueur et ta vie à toi,déjà si obscure,on vous laisse chacun à un bout du monde,séparés d'avoir été aussi brutalement mis en rapport -un mort qui n'en finit plus de mourir,un joueur qui n'en finit plus de lever les bras,et toi qui n'en finis pas de chercher le sens de tout ça,on est déjà à autre chose,dépression sur la Bretagne,accalmie sur la Corse...
Je distrais,dit la télévision,et elle ne fait plus rire depuis longtemps.On ne peut pas faire de la culture pour tout le monde,dit la télévision,et on n'ose pas lui répondre que ce n'est pas un problème de culture mais d'intelligence, ce qui n'est par du tout du même ordre.L'intelligence n'est pas affaire de diplômes.Elle peut aller avec mais ce n'est pas son élément premier.L'intelligence est la force, solitaire,d'extraire du chaos de sa propre vie la poignée de lumière suffisante pour éclairer un peu plus loin que soi_vers l'autre là-bas,comme nous égaré dans le noir.
C'est pas moi dit la télévision à bout de course, c'est le peuple,je fais ce que veut le peuple-et il n'y a plus qu'à se taire devant l'analphabétisme grave de la télévision et de ceux qui la font.Le mot de peuple est un des plus beaux mots de la langue française.il dit le manque et l'entêtement ,la noblesse des gueux sous l'incurie des nobles.Il dit le contraire exact de ce que dit la télévision..et pour l'instant on en est là : la douleur arrive affamée dans les bras de la télévision qui la fourre aussitôt dans tes bras sans l'avoir nourrie-écoutée,vue..."
°°°
(Extrait de la nouvelle de Christian BOBIN"Le Mal" que j'ai eu le plaisir d'entendre réciter par André DUSSOLIER, admirable acteur ,lors du Marathon des Mots à TOULOUSE.)
*****
Allez,on s'installe? demandez le programme!
°°°
(Message perso:Paulette, la pescajoun va arriver sur mon blog...! avec une photo-surprise..)

Commentaires

je partage pleinement l'esprit de ta note, équilibrée, juste et pertinente,
j'ai, pour une fois, suivi une soirée télé, avec l'affaire Calas et la performance de Voltaire- Rich, admirables bonshommes! et je revu défiler le travail que tu avais fait sur ton blog, associant déjà dans ma petite cervelle le téléfilm de ce soir sur l'abolition.
Badinter immortalisé par le PAF,ce sera sans nul doute un très grand moment, (avec une 2° partie )
mais as tu récupéré ta parabole?
Je ne jette pas le bébé avec l'eau du bain, la télé est un outil formidable, et te recommande d'aller sur Amazon pour t'offrir , cadeau du jour, le DVD
"Saint Germain ou la Négociation" téléfilm à conserver en archives,
Baisers du jour
Fanfan du Fatras

Écrit par : framboisine | 27/01/2009

Bonjour Betty,

Tu as raison de souligner l'effort fait depuis début janvier sur les chaines publiques. Comme toute chose, il faut juger les émissions à leurs mérites respectifs. Certains blogs me déplaisent, certains présentateurs de JT m'hérissent, certains aliments refusent de se laisser avaler. Affaire de goût !

Mais je fuis le voyeurisme excessif, travers dans lequel tombent toutes les chaines, qui sont souvent trop centrées sur le nombril d'un hexagone bien petit à l'échelle du monde. A quand un JT qui s'attarde sur les nouvelles du monde ?

Bises du grillon

Écrit par : christian | 27/01/2009

J'ai aussi admiré Badinter en ces moments de grande solitude pour lui,car ilavait l'opinion publique contre lui ,aujourd'hui on sait qu'il avait raison ,il n'y a pas plus de meurtres qu'avant.Et Elisabeth,sa femme aussi c'est quelqu'un.Bises Betty

Écrit par : heraime | 27/01/2009

Je ne suis pas présente régulièrement face à la télévision. Je t'avoue que je n'ai pas regardé l'affaire Calas. J'aime bien les documentaires, témoignages de terroirs, artisanat, la musique classique, jazz, comédies musicales. Ce soir, je regarderai France 2.Bien la recette des lentilles du Puy, je les aime également en vinaigrette.Bonne journée, amitiés.Renée

Écrit par : Renée | 27/01/2009

Une pensée pour Hélène, pensée venue du pays de Pascal.

Le poète a toujours une fenêtre ouverte sur le monde...Mais il met son ordi à l'abri !

Je me disais aussi, pas un mot....

Affaire Calas ou affaire d'épiciers, rien ne change et tout est pareil !

Bises.

Écrit par : Crabillou | 27/01/2009

Bien sûr, j'ai passé un très beau moment avec l'affaire Calas la semaine dernière. Je pense que ce soir, ça va le faire aussi.
"Saint Germain ou la Négociation", je l'ai vu au moins quatre fois (vive les rediffusions sur les chaînes câblées !).
Et j'étais sur la même longueur d'ondes que toi ce matin...

Mais que vois-je, qu'ouis-je, qu'entends-je ? Une nouvelle de Christian qui m'a échappé ? Saperlotte !!
A moi, AMAZON !!!!!!!

Donc, tu es Toulousaine. Ma librairie préférée ? Les ombres blanches... Mon fils fut Toulousain, et je fis découvrir la ville rose tant aimée à Gazou l'automne 2007 (dieu de dieu que le temps a passé vite depuis... déjà plus d'un an !).
Quelle rue, la maison de Jean Calas ?

Bises, bonne soirée Betty.

Écrit par : gazelle | 27/01/2009

Réponse à Gazelle:

Mais oui, Gazelle, je suis Toulousaine..et la maison de jean CALAS est 50, rue des Filatiers ( derrière la Place Esquirol,connue de tous).

je ne suis pas étonnée que tu aies "traîné" à la librairie Ombres Blanches,une référence à Toulouse;je connais personnellement l'un de ses "créateurs". (je te maile sur ce point)

ce soir, je suis devant l'écran,et même si j'ai beaucoup d'admiration pour l'acteur qu'est BERLING,ayant entendu BADINTER qui plaidait avec tellement d'humanité,ayant du mal à étouffer les sanglots qui étranglaient sa voix ,je redoute de ne point ressentir la même émotion..Mais il est vrai que ce soir c'est une oeuvre de fiction alors que......

Bon, on verra.

bises

Betty

Écrit par : betty | 27/01/2009

réponse à Framboisine,

Tu connais mon toc pour AMAZON:et "binvoilà",en un click je vais avoir le petit cadeau du jour "Saint germain ou la négociation"...

Saurai- je faire fonctionner mon lecteur de DVD ? (rien n'est acquis:la technique et moi..)
Bises

Écrit par : betty | 27/01/2009

réponse à Alain,

La poétesse silencieuse??très bavarde au téléphone ( je lui fais la lecture...quelle patience!)


elle te bise..mais ne te brise pas ( question de vent!)


Bises

betty

Écrit par : betty | 27/01/2009

Réponse à Christian,

Là , nous sommes tout à fait d'accord ( je savais bien que nous aurions des points de " rencontre", sauf dans les loges de l'Opéra!). Ce soir, au Capitole:André CHENIER, mais ,because bobo -gorge,je ne peux y aller...Dommage car je ne connais pas.L"action se situe pendant la Révolution.

Ah ça ira,ça ira,ça ira!

Bises d'une sufragette

Betty

Écrit par : betty | 27/01/2009

Réponse au roi de HERAIMIE,

mais oui, tu as tout à fait raison René...un grand moment de solitude pour lui..mais quelel vicoire!

Elisabeth BADINTER:une sacrée bonne femme aussi,lumineuse d'intelligence, d'humanité.

On a les femmes que l'on mérite,non?


Bises de ta cop

Écrit par : betty | 27/01/2009

Réponse à Renée,

Dommage que tu n'aies pas regardé :Voltaire se "battant" contre le fanatisme...
Tiens je te livre une phrase de lui(je cite de mémoire) que j'aime particulièrement:
"je ne suis pas d'accord avec ce que vous dîtes, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez le dire".


Amitiés

Écrit par : betty | 27/01/2009

moi aussi je serai devant mon poste de télé. J'adore ton petit téléviseur rouge!!

bises du soir

Roro

Écrit par : roro | 27/01/2009

mon écran n'est pas resté noir, je sors sonnée , et j'attends avec impatience ta réaction,
Tu DOIS faire ton boulot et nous communiquer tes humanistes impressions d"avocate, trop ,tout ,est à dire maintenant,
"On ne tue pas celui qui n'a pas tué "
Soirée d'exception, qui remet la télévision publique en haut de l'échelle des valeurs humaines

Écrit par : framboisine | 27/01/2009

On verra avec la 2ème partie mardi prochain : bons acteurs, mais je n'ai pas vibré. Comme tu dis : la réalité nous a tellement arraché l'âme...

J'ai enchaîné avec l'affaire Ranucci...
Soirée décidément très spéciale sur France 2.
Après Badinter : Gilles Perrault, Jean-Denis Bredin... des consciences humanistes de haut vol.

Je connais bien sûr la rue des Filatiers.

Écrit par : gazelle | 28/01/2009

a-t-il dit vraiment "on ne tue pas celui qui n'a pas tué"?
c'est un début certes...
" on ne tue pas" ...et c'est tout
mais ,bravo à Badinter tout de même
bises

Écrit par : henri | 28/01/2009

Je ne regarde la télé que s'il y a des steaks dedans.

Écrit par : wawaa | 28/01/2009

On ne décolle pas de l'écran pendant ce film, pas une seconde! La force de Badinter nous est transmise, sa profonde solitude aussi. Merveilleuse interprétation de Charles Berling. Bises.

Écrit par : pimprenelle | 28/01/2009

Arrivée en queue de peloton...pour le mieux dans la télé, je viens juste ajouter un plus au film sur Robert Badinter..Trés émouvant dans sa reconstitutuion, BERLING, très convaincant, mais les phrases courtes prononcées par DEPARDIEU,extra dans ce rôle, sont emplies de vérités, toujours actuelles, je les ai écoutées avec attention, calmes, mais le bon sens même.

Et que cela continue...le service public se doit de montrer son excellence face aux télés racoleuses parce que commerciales!!!


Bises et merci
hélène

Écrit par : hélène | 29/01/2009

J'ai oublié de te remercier pour la nouvelle de C.BOBIN, le prince des poètes que j'admire depuis son premier livre...Un bijou....


Bises
hélène

Écrit par : hélène | 29/01/2009

Au fait Betty, sais-tu si la nouvelle de Bobin "le Mal" est parue ? Si oui, dans lequel de ses recueils ?
Bises et bonne soirée.

Écrit par : gazelle | 30/01/2009

réponse pour GAZELLE: " l'INESPEREE"

bises

Écrit par : betty | 30/01/2009

Merci Betty, re-bises.

Écrit par : gazelle | 30/01/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique