logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

05/03/2012

Quelques "notes"

....que je sais de lui...

Ou les motsd'introduction pour cette note établie il y a un an.Je pourrais l'intituler désormais "Chronique des années folles: hors série"..

Un long  week-end musical, pourquoi pas?..mais pas avec n'importe qui.


podcast

 

(Gymnopédie  N°1)

II est des êtres qui vous accrochent le coeur , si ce n'est la  part de vous-même aux contours indéfinis, que l'on appelle peut -être l'âme .

"je suis venu au monde très jeune dans un temps très vieux" disait-IL.

IL? ,LUI:

 

medium_satie.jpg

°°

Erik SATIE (1866-1925)

Que les musicologues avisés excusent mes maladresses;je vis la musique de manière instinctive.

 

°°

SATIE eut des "encenseurs" mais aussi des contempteurs, je me situerai dans la première catégorie.

 

J'aime sa maginalité, sa part d'enfance qui ne l'a pas quitté,cet humour hérité peut-être de sa mère écossaise qui le mit au monde à HONFLEUR ( bonjour Ventdamont).

***

Oui, SATIE, homme décalé, encensé ,décrié.,provocateur ,généreux.

 

***

 

J'ai illustré cette note d'extraits musicaux;je vous remercie de les écouter, même si ce n'est que partiellement ( dommage cependant),car ils ont une " morphologie" tellement différente!!!

 

Car notre Jeune Erik( il a ajouté un k à son prénom pour faire "plus viking)SATIE débarque dans ses jeunes années à Montmartre,se présente au cabaret le CHAT NOIR comme"gymnopédiste" ( mot inventé par lui bien sûr):il vient d'écrire ses fameuses gymnopédies.

 

Précurseur ,il rompt avec la musique de son temps(imaginez un instant cette époque qui est sous le souffle Wagnérien).Il rencontre DEBUSSY,RAVEL:on dira de lui qu'il fut le précuseur et l'inspirateur de leur musique.

 

***

**

 

Il tombe follement amoureux d'une autre artiste:

 

medium_valadon.jpg

Suzanne VALADON(1867-1938),artiste peintre,femme libérée des préjugés,et mère d'un autre peintre célèbre:Maurice UTRILLO.(aparté:je trouve ce visage superbe)

 

Leur passion sera de courte durée, peut- être le temps de fixer les traits de ce personnage un peu fantasque ,sur la toile

°°°°°°

°°°

°°

 

medium_satie8.jpg
°°°
°°
°
Sa vie,dans ses débuts,il  la gagne en étant pianiste de bar.
°°
Il écrit de nombreusse pièces pour piano qu'il affuble de noms cocasses:
"3 valses du précieux dégoûté"
"Véritables préludes flasques pour un chien. "
)))
Qui ne trouverait pas un petit air jazzy à cette composition ( n'est-ce pas Henri notre "encyclopédie" vivante boétienne):
*

(Le Piccadilly)
°
podcast
**

De sa période Montmartroise,il écrit et compose des valses pour la reine de la Valse,Paulette DARTY


podcast

(Valse "Je te veux")

***

 

Solitaire bien  que fort entouré:DEBUSSY,PICASSO,DERAIN,Valentine HUGO ,BRAQUE et tant d'autres avec lesquels il correpondait.

et MAN RAY (1890-1976) qui peignit "La poire d'Erik SATIE", clin d'oeil à la remarque de DEBUSSY à SATIE à qui il avait demandé de songer davantage à la forme de ses morceaux.

 

**

 

SATIE écrivit alors trois pièces qu'il intitula:" MORCEAUX EN FORME DE POIRE".

medium_poire_satie.2.jpg

***

***

 

Décalé ,SATIE le fut dans sa musique, ses écrits ,sa manière de vivre.

 

 

Ses partitions avaient une " annotation" tout à fait particulière, ainsi celle-ci(Gnossienne N°3-A première lecture,je fus désarçonnée...)

 

medium_partition.jpg

("Conseillez-vous soigneusement"-Munissez-vous de clairvoyance-Seul,pendant un instant")

Cet homme " fantasque" qui portait chaque jour le même costume en velours ,lui valant le surnom de"  VELVET GENTLEMAN'(il en avait fait fabriquer plusieurs" répliques"), écrivait beaucoup à ses amis nombreux ( DEBUSSY-DERAIN-Valentine HUGO-picasso-braque):c'est l'époqoue où il devient un maniaque de la calligraphie:il écrit dans un style gothique "fleurissant" ses mots (lettres,invitationsde dessins) de rosaces, feuilles d'acanthe .

Il fondera une Eglise...dont il sera le seul adepte!

Alphonse ALLAIS qui l'aimait comme un frère l'avait surnommé Esoterik  SATIE.

Il se fâchera cependant avec ses amis .

 

Délaissant MONTMATRE,il se retira à ARCUEIL où il vécut les 27 dernières années de sa vie,ne voyant plus personne.;il y sera cependant  actif,s'occupera des enfants déhérités de la commune .

 

E,n 1905,il reprend des études de composition et obtiendra le dipôme de compositeur avec la mention" très bien."

 

"Les pièces qu'il compose,ne serait-ce que par leur titre( embryons désséchés)montrent la sensibilité qu'il dissimulait sous un certain sarcasme")

 

La renommée ne lui vint qu'en 1917 avec la création du

ballet Parade, écrit en collaboration avec Picasso et Cocteau pour les ballets

Russes. Le scandale fut mémorable, mais lui fit une superbe publicité qui le hissa

au rang de chef d'Ecole : l'Ecole d'Arcueil. »

 

 

Il se définira à un certain moment comme un homme de gauche "Erik SATIE,du Soviet d'ARCUEIL".

 

Mais il n'est jamais très sérieux...

 

**

medium_satie_photo.jpg
**

 

J'aime beaucoup les phrases qui lui sont attribuées;en voici quelques unes en guise de dessert:

 

"la première fois,j'examinais un si bémol de moyenne grosseur.Je n'ai,je vous assure , jamais vu chose plus répugnante."

 

"Une main scélérate entra sur la pointe des pieds,les yeux hors de la tête et s'empara du Trésor".

 

"J'ai dû oublier mon parapluie dans l'ascenseur.mon parapluie doit être inquiet de m'avoir perdu".

 

 

""Il ne suffit pas de refuser la légion d'honneur;encore faut-il ne pas la mériter".

 

 

COCTEAU ,qui l'admirait ,fut auprès de lui lorsqu'il fut hospitalisé à la fin de sa vie.

 

A son décès, lorsqu'on pénétra dans sa maison d' ARCEUIL on découvrit l'univers de pauvreté dans lequel il vivait, reclus.:

"Lorsqu'après sa mort, quelques personnes, dont Madeleine Milhaud et le chef d'orchestre Roger Désormière, ont pénétré dans son appartement, elles ont découvert un taudis - un réduit, avec des centaines de dessins épars au trait caractéristique de couleur ocre rouge, et beaucoup de lettres encore cachetées. Il y avait un gros paquet poussiéreux, dont un seul coin avait été ouvert : son portrait, qui lui avait été adressé par courrier des années auparavant et qu'il n'avait jamais sorti de son emballage."

 

 

***

 

Voilà le récit ( non exhaustif)d'un trajet peu banal.

 

***

 

BON WEEK END A TOUS..sur l'air de la valse "Je te veux"

 

 

***

 

 

 

 

 

08:20 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (27) | Tags : satie, piano

Commentaires

Une vie d'Artiste quoi !
amitiès

Écrit par : ventdamont | 21/02/2009

salut betty je constate que tu braconnes sur mes terres !

Écrit par : ventdamont | 21/02/2009

J'ai tout lu et j'ai tout écouté !Un vrai régal ...Merci infiniment Betty de partager de tel moment de plaisir !Encore un peu et tu te fais recruter par Radio Classique !!!
J'aime beaucoup sa musique lente empreinte de mélancolie .Il a rencontré les plus grands artistes de son époque et fréquentait le Chat Noir !Un sacré Monsieur et comme dit Ventdamont ,une belle vie d'artiste !
Merci...
Je t'embrasse
Jacques

Écrit par : Jcaques de Haute Provence | 21/02/2009

JE BOUDE UN PEU SATIE MAIS J AI ECOUTE ET LU TA NOTE TRES INTERESSANTE TU EN PARLE BIEN POUR LUI JE NE VIBRE PAS DE LA MEME MANIERE QUE TOI MAIS JE COMPRENDS TES RESSENTIS
AMITIES
GISELE

Écrit par : GIGI | 21/02/2009

Tu nous fais découvrir SATIE de façon magistrale et j'avoue mon inculture , car je ne connaissais pas l'oeuvre ni la vie de ce précurseur de la musique contemporaine.

J'ai adoré le morceau style jazz(tu t'en seras douté), le premier air est le vrai reflet de ses compositions.

Un artiste original tant que par ses amis que sa vie privée.
Je ne connaissais pas l'épisode VALADON....

Bises
hélène

Écrit par : hélène | 21/02/2009

très jolie note , ciselée avec délicatesse et passion mêlées , et qui marie musique, peinture, littérature, humour , voire ironie, à se demander si Satie n'a pas à l'égard du monde musical de son temps pratiqué cette ironie détournée.
Je ne suis pas une fan de sa musique mais j'apprécie infiniment le personnage,et sous tes mots perlés, perce si bien la tendresse que tu conserves pour ce compositeur normand.
La dernière photo nous révèle un personnage à l'intelligence aiguisée et drôle, cela crève l'objectif.
Curieuse et tragique fin de vie, tout de même...
Baisers de la mi nuit, toujours trop tard, cette Fanfan ,

Écrit par : framboisine | 21/02/2009

Bonjour Betty

Ta note vient completer une émission écoutée avec beaucoup d'attention sur France Inter il y a une quinzaine de jours.

Si je me souviens bien, il était pourtant souvent avec des enfants avec qui il avait des rapports disons normaux, alors qu'il était excentrique avec les adultes.

A la fois généreux et pauvre, fier et doué, refusant d'être reconnu pour ce qu'il était.

Un personnage qui ne me laisse pas indifférent.

merci pour ces lignes

Le grillon

Écrit par : christian | 22/02/2009

Etonnant et merveilleux Satie. Il serait difficile d'en parler mieux que tu ne l'as fait. Tout y est : la fantaisie, la tendresse, l'humour, le sentiment, l'originalité. Ta note est un hommage à la hauteur de son talent.

Quel régal ! Bon dimanche et bises. Monique

Écrit par : monique | 22/02/2009

je connais mal sa musique: le piccadilly me fait penser à Jelly Roll Morton, mais oui!
conseille à "ton" pianiste de bien protéger ses doigts des épines!
bises

Écrit par : henri | 22/02/2009

J'ai craqué moi aussi pour cet homme fantasque : tu as ici tout dit de lui, avec brio !

Il y a un portrait de lui à la plume par Picasso, je crois. Quant à Suzanne Valadon, j'avais oublié cette passion. Elle n'est pas mal sur la photo, peintre et grand modèle qu'elle fut (pour Manet notamment, Toulouse-Lautrec, Renoir, Degas aussi qui célébrèrent comme il faut sa beauté). Mais je n'aime pas du tout le rôle qu'elle joua envers son fils Maurice, le poussant à peindre sous l'emprise de l'alcool... Ceci est une autre histoire.

Je recommande les biographies de Satie par Ornella Volta, LA spécialiste !!! Une vie très tumultueuse, un destin surprenant, un homme attachant, fort mystérieux, insaisissable.

D'Honfleur, j'ai deux regrets : je n'ai encore jamais pu visiter le musée Satie, ni le musée Eugène Boudin... (je raffole de Boudin !!!!)

Bises et bonne soirée Betty !

Écrit par : gazelle | 22/02/2009

Je suis charmée, tant par la musique que la plume qui la raconte ! Merci !

Écrit par : wawaa | 23/02/2009

Toute une époque....oui j'apprécie.

Écrit par : bonaventure | 23/02/2009

Un artiste à l(humour décapant.Sur la dernière photo on voit la malice du regard,il savait sans doute donner une fausse image de lui mais je suis sûr qu'il était charmant.Bises poetesse toulousaine.

Écrit par : heraime | 24/02/2009

Je ne connaissais pas l'aventure entre Suzanne Valadon et Erik Satie. Il a composé en 1924 la musique pour un
court-métrage expérimental de 12 mn réalisé par René Clair : "Entr'acte".
Je te remercie de ton appréciation concernant mon texte et la chute de ce texte.
merci Betty.

Écrit par : Charline du Pas de Calais | 24/02/2009

il s'agit d'une note que j'ai publiée il y a un an.Ne pouvant pour l'instant alimenter mon blog pour cause de restauration de machine,j'éditerai de temps en temps des notes que j'ai eu plaisir à écrire.
Je vous dis à bientôt.Je n'ai qu'un tel portable et la raison m'impose le repos.Aussi ne soyez pas surpris si je ne laisse aucun com
Betty

Écrit par : betty | 04/03/2012

je réitère mon commentaire....
bonne soirée ma Chère Betty

Écrit par : fanfan du fatras | 04/03/2012

C'est une bonne idée et ça nous permet de te rejoindre en écoutant ta musique et en lisant l'histoire de Satié .
Très bonne soirée Betty , grosses bises et merci de cette note ! huguette

Écrit par : macary huguette | 04/03/2012

J'i apprécié cette note sur Erik Satie, quelqu'un que je ne connaissais pas trop....
Et j'ai écouté tes morceaux de musique avec plaisir Betty.
Bonne soirée.
Je t'embrasse.
Anita.

Écrit par : anita | 04/03/2012

J'aime la musique de Satie. J'ai chanté "Je te veux". Il y a bien longtemps que je ne l'aie écouté. Grâce à toi, je vais aller dans le coin à musique voir ce que nous avons et remettre en mémoire.
Merci pour cette belle note et le choix des morceaux.
Bises
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 04/03/2012

Coucou Betty
Moi qui ne suis pas mélomane pour deux sous j'apprécie comme iol se doit les 4 phrases de Satie ,un humour décapant qui valait bien une note satirique de ta part.Bisous

Écrit par : heraime | 04/03/2012

Quelle bonne idée de rééditer cette note sur SATIE. Je viens d'écouter tous les morceaux que je ne connaissais pas très bien, n'étant pas une musicologue avertie. Alors j'ai aimé, et sa vie que tu racontes si brillament, ressemble à sa musique!!!Je l'avais lue en son temps et la retrouve avec plaisir pour parfaire ma culture musicale....classique.

Grosses bises
Mamina
hélène

Écrit par : hélène | 05/03/2012

c'est avec attention que j'ai lu toutes vos lignes sur cet auteur
que je connaissais surtout par cette gymnopédie N°1
je trouve ces quelques notes tellement légères, aériennes, qu'elles m'ont toujours transporté, d'une façon irrésistible, dans un monde totalement différent, comme si elles avaient le pouvoir de nous décharger de tous nos soucis, au moins le temps que nous les écoutons.
J'ai bien aimé le rapprochement que vous faites avec Debussy.
La musique de ce dernier me donne parfois une impression analogue à celle de Satie :
impression de pénétrer dans une autre dimension, un continent neuf où les lois communes, à commencer par la pesanteur, n'auraient pas court.
Je ne connais rien à la musique : ce ne sont que mes impressions.
Un autre artiste me procure un sentiment analogue, c'est Salvador Dali.
Vous allez peut-être dire que je déraisonne !

Écrit par : kasimir | 05/03/2012

Quelle note!! he bien j'ai encore découvert, je connaissais très peu, un vrai roman
merci grâce vous j'en sais plus sur lui
Catherine

Écrit par : LADY CATHERINE | 06/03/2012

Bonsoir Betty,

J'interprète le fait que tu réédites cette note comme à la fois ton admiration pour ce créateur et une impossibilité temporaire d'écrire une nouvelle note, avec le désir de rester en contact avec tes amis du blog. Ils sont là pour toi, quelque soit le temps qu'il fait dehors.

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 07/03/2012

Coucou Betty,

Les commentaires sur l'affaire Calas sont fermés. Alors tant pis pour moi.
Bisous
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 08/03/2012

Je ne connaissais pas. Il a vécu vraiment plus qu'à "la bohème", dans un véritable taudis dis-tu.
C'est sans doute là qu'il trouvait son inspiration.
En tout cas j'ai bien aimé sa musique.
Bises.

Écrit par : pimprenelle | 08/03/2012

Oh ma Betty, j'accrocherai mon coeur demain car ce soir il est un peu tard pour écouter tes coups de coeur... J.P va sursauter. Bises à toi. Miche

Écrit par : miche | 16/03/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique