logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

19/05/2012

A VOS OREILLES!(1)

&

Autour de VERDI et de LA TRAVIATA


podcast

 

(La TRAVIATA-ouverture)

Le 6 mars 1853,un vent frais souffle sur Venise.

Un défilé de calèches s'arrête devant le Théâtre de LA FENICE,puis reprend sa course.

**

*

traviata fenice.jpg

***

**

Cette foule bigarrée de crinolines et chapeaux claque,vient assister à une première représentation : elle vient écouter le cri d'amour de Violetta,une courtisane  surnommée "LA TRAVIATA",ou "femme dévoyée".

°°°

°°

°

 

traviata 6.jpg

***

**

 

Le thème est hardi pour cette époque du XIX° siècle étouffant sous les moeurs bourgeoises où les maris s'encanaillent dans des garçonnières.

En France,il ya 4 ans une affaire a agité les gazettes, passionnant Hugo et MERIMEE,levant le voile sur des souffrances muettes:un pair de France a poignardé son épouse,fille de maréchal.Chocking dans ce milieu!!!

Le Code bourgeois n'a pas été respecté.

Mais je m'égare,je m'égare..

VERDI est songeur en cette soirée du 6 Mars 1853...

***
**
*
**verdi11.jpg
***
***
Quel sort sera réservé à cet opéra?Oui, il s'est inspiré de la pièce "La dame aux camélias" d'Alexandre DUMAS fils, qu'il est allé voir jouer à PARIS, au bras de sa compagne, la cantatrice Giuseppina STREPPONI.
°°
°°
strepponi.jpg
***
**
(portrait de Giuseppina STREPPONI)

Marguerite GAUTIER l'a ému ;il aime ces femmes passionnées comme Giuseppina  qui n'a pas hésité à abandonner mari et enfants pour le rejoindre.Il aime cette incandescence des sentiments.

Peut -être pense-t-il aussi à ses enfants et à sa première épouse ce soir là qui ne ressemble à aucun autre.

Le sort, le '"destino" a été bien cruel,lui arrachant ses "deux petits" Virginia et Cilio Romano;il pense à Margherita qu'il a épousée en 1836 alors qu'il n'était âgé que de 23 ans.

 

1836-1840: espace de temps où ses trois êtres chers vont lui être ravis.

La musique qu'il a songé à abandonner dans un grand moment de solitude et de désarroi devient son ultime refuge.."Les chants désespérés.."

En 1842,son oeuvre " NABUCCO" a connu un vif succès à "La SCALA" de MILAN....

 

**

*

VERDI pense aussi à son père,modeste aubergiste dans une petite ville de province,près de PARME ,ce père qui a deviné les dons de son fils pour la musique ( peut-être résonnent encore les amp;nbsp;airs populaires italiens  chantés par les voyageurs de passage..).

 

**

*

 

verdi_maison_natale.jpg
(Maison natale)
**
Ce père fier de son rejeton qui à l'âge de 12 ans succède à l'organiste du village.
Oui,Giuseppe est songeur en cette soirée du 6 mars 1853.
*
Violetta est une courtisane, la censure a imposé que l'action scénique se déroule au XVIII° siècle et non au XIX°.
La morale bourgeoise sera sauve...
Comment cela sera-t-i reçu?
Mal:ce fut un échec retentissant :
"Oeuvre pleine d'obscénités, horrible et sale"..(Presse de l'époque)
*
Est-ce le sacrifice accompli par Violetta pour satisfaire aux règles bourgeoises de l'époque qui explique cet échec?
VERDI ne le pense pas;c'est bien plus un concours de circonstances malheureux: le ténor était enroué, la "gourgandine" était bien trop gironde pour une phtisique...
Le public riait.
**
*
Mais le 6 mai 1854,la nouvelle représentation remportait un vif succès non démenti à ce jour.
***
**
Et si nous rejoignions Violetta et Alfredo...Il est temps.(Merci d'écouter l'intégralité de l'ouverture qui développe les deux thèmes principaux de l'oeuvre:l'amour et la mort).
****
*

08:48 Publié dans OPERA | Lien permanent | Commentaires (17)

Commentaires

Tu es passionnée et tu sais faire revivre ce musicien J'ai eu du plaisir à te lire J'en ai aussi à l'écouterbonne soirée bises

Écrit par : fleurbleu | 14/07/2009

Merci Betty , J'ai adoré le prèlude et je vais l'écouter à nouveau .
Merci de nous faire mieux connaitre cet artiste , sauvé à un moment tragique de sa vie par la musique .La Traviata restera une oeuvre à succés , et j'aurais bien aimé être à Orange pour voir la reprèsentation , avec ou non , monsieur Buffet-Crampon ....
bises . de loubejac sans macaron . huguette

Écrit par : macary huguette | 14/07/2009

J'attends impatiemment la suite... et serai devant la petite lucarne demain.
Ce Buffet-Crampon, tu le suis à la trace ! Tu crois qu'il va passer à la télé ?

(Du temps où j'arpentais les cimetières parisiens, j'allais souvent voir les tombes d'Alexandre Dumas fils et de Marie Duplessis, tous deux dans le même cimetière à quelques dizaines de mètres l'un de l'autre...)

Écrit par : gazelle | 15/07/2009

je ne connais pas vraiment toutes les oeuvres de Verdi, des Bribes seulement par çi par là, mais j'apprécie beaucoup les airs de Nabucco.
grace à toi, je le connaitrais, un peu plus.
Bonne journée
Anita.

Écrit par : Anita | 15/07/2009

Une note très complète sur la Traviata, avec la musique en plus!

J'ai entendu très récemment la retransmission du direct sur France-Musique.

dominique

Écrit par : papydompointcom | 15/07/2009

tu m'as reconnue au bras de Monsieur Buffet Crampon!
tu pourrais ménager un peu plus de discrétion à mes escapades
Va,

je ne t'en veux point,

Écrit par : violetta de province | 15/07/2009

ta note du 15 m'a dirigé vers celle-ci; j'en fais du chemin ces derniers jours!
bon, la traviata, nabucco... j'aime aussi
mais cette Violetta au bras de Buffet Crampon, c'est le choc! pas gênée la dame! Violetta et monsieur Buffet Crampon partent en voyage... en cacugne.
bon je vais visiter cette Violetta afin de savoir si elle est digne du monsieur
nises

Écrit par : henri | 19/07/2009

ta violetta de province, soucieuse de ne pas te voir poindre, repasse par ici avant d'aller se jeter dans les draps de l'orfèvre,
plus ça va, plus je suis crevée,
no, paraît - il,
et toi?
plein de baisers
Fanfan

Écrit par : framboisine | 20/07/2009

MERCI DE TA VISITE JE R EVIENDRAI J AI DU TEMPS A RATRAPPER JE FAIS LE TOUR DES AMIS BLOGUEURS
BISES
GISELE

Écrit par : GIGI | 21/07/2009

Formidablement bien raconté ! Quel beau portrait de Verdi ! les illustrations accompagnent merveilleusement ton texte...
Quand j'étais ado, je voulais avoir les joues creuses comme la Dame aux Camélias (pfff). Folle ou dévoyée la miche ? Bises à toi ma Betty

Écrit par : miche | 23/07/2009

Betty chérie..A tout à l'heure ! j'ai 6 jeunes gens à la maison qui viennent d'arriver ce matin. Bisous

Écrit par : http://motsetmauxdemiche.blog50.com | 17/05/2012

Bonne journée Betty.
Bisous
Anita.

Écrit par : anita | 18/05/2012

J'ai plaisir à relire cette note dont jeme souviens bien
Douce soirée Bises Brigitte

Écrit par : fleurbleu | 18/05/2012

Je n'écoute jamais ce morceau sans frissonner.
Bien souvent, c'est le tristesse qui a donné les plus belles inspirations aux compositeurs.
Merci pour cette page Betty.
Je t'embrasse
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 19/05/2012

Bonsoir Betty
Te rejoindre par cette note est un super moment !
Merci de nous en donner l'occasion .
Tu es souvent dans mes pensées , même si je ne me manifeste pas .
Bonne soirée chère Betty et grosses bises . huguette

Écrit par : macary huguette | 19/05/2012

Bonjour Betty

Les premières mesures de cette ouverture sont d'une tristesse à faire pleurer les plus endurcis. Ensuite, il y a un léger crescendo qui ne présage rien de bon, toujours dans les tonalités graves et languissantes. Puis l'orchestre s'éteint comme dans un souffle. C'est pour moi bien plus parlant que s'il y avait des paroles pour me l'expliquer.

Tu nous as rédigé là une note qui montre ta passion pour l'Opéra et la vie des compositeurs. Merci pour avoir mis Verdi dans le contexte de sa vie privé, sans laquelle on comprend mal ou pas du tout comment les oeuvres s'enchainent les unes aux autres, pourquoi telle ou telle est d'avant garde. J'apprécie beaucoup cette façon de faire, qui m'apprend d'ailleurs bien des choses.
Si tu envisages une suite, avec cette fois des voix de soprano, as tu des cantatrices qui permettent de comprendre le texte comme l'immense Callas ? C'est une des rares qui me donne des frissons.

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 20/05/2012

Envie d'aller faire un tour sur Deezer pour écouter VERDI.. Tu es un vrai coach.. Bises de miche

Écrit par : miche | 02/06/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique