logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

06/12/2009

CARTON...

D'INVITATION.

podcast
(La Vie Parisienne-Ouverture)
°°°
°°
°
Avancez calèches !
Belles dames, faites tournoyer vos crinolines
Gents messieurs,faîtes valser vos chapeaux claque.
°°°°
°°°
°°
calèche2.jpg
°°°
°°
°
Monsieur BUFFET -CRAMPON a lissé ses rouflaquettes et  nous invite toutes et tous à passer plusieurs soirées chez Monsieur jacques OFFENBACH.
°°°°
°°°
°
off5.jpg
(1819-1880)
°°°°
°°°
°°
De la gaieté assurée au théâtre DUCOURNEAU.
°°
°
ducourneau.jpg
°°°
°°
***
**
Au programme de la semaine:
°
ORPHEE AUX ENFERS
*
LA BELLE HELENE (-message perso-:"Salut Mum")
*
LA VIE PARISIENNE
*
LA PERICHOLE
*
LES CONTES d'HOFFMANN.
°°°
°°
°
Perichole%20HK.jpg
°°°°°
°°
Parlons un peu de LUI, si vous le voulez bien,et laissons le se présenter:
°
"Je ne vous parle ni de mes nombreux succès ni de mes quelques chutes:le succès ne m'a jamais rendu fier,la chute ne m'a jamais abattu. Je ne vous parlerai pas non plus de mes qualités,ni de mes défauts.J'ai pourtant un vice terrible,invincible,c'est de toujours travailler.Je le regrette pour ceux qui n'aiment pas ma musique,car je mourrai certainement avec une mélodie au bout de ma plume."
°°°
Là, c'est Monsieur BUFFET-CRAMPON qui laisse son imagination aller libre cours ( en rsepectant cependant la vérité historique)
°°
Mais pourquoi ai-je donc tant aimé le violoncelle  ?
Peut - être est ce un amour atavique...mon père musicien,chantre juif, était originaire d'OFFENBACH-am-MAIN près de Francfort.
Il adopta ce nom avant ma naissance à COLOGNE en 1819.
° 
Il semblerait que j'ai développé un don pour la musique dès ma plus tendre enfance, aussi m'envoya-t-il poursuivre des études musicales à PARIS,alors que je n'étais âgé que de treize ans.
°
Mais,j'ai un tempérament frondeur et je n'aimais pas les règles de discipline imposées, aussi je quittai le Conservatoire pour rejoindre l'orchestre de l'Opéra-Comique.
°
Quel bonheur que cette année  1855 car je crée mon propre théatre "les BOUFFES-PARISIENS ",lieu d'exécution de mes oeuvres...
°

Emule de ROSSINI et MOZART,j'inventerai l'opéra-bouffe français que l'on confondit avec l'opérette( mais j'en ai créé également).

Alors on y va?

La suite en plusieurs actes..

(NDLR:comment différencier "opérette" et opéra-bouffe?Dans le cas d'OFFENBACH,ses opéretttes sont en général des pochades en un acte,n'ayant pas connu une grande postérité;ses opéra-bouffe sont plus satiriques et plus développés.Toutes les oeuvres dont je serai amenée à parler entrent donc dans lacatégorie des " opéra-bouffe" même si elles sont souvent classées - à tort- dans le domaine de l'opérette.

Grillon ,installe-toi:je sais que là, tu vas apprécier.
Henri, toi aussi, non?..et les autres également certainement.


09:35 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (10)

Commentaires

J'ai pas de carton d'invitation ! tant pis ! je m'installe confortable et je me laisse aller à me rêver en grande robe et crinoline ... non j'ai rien fumé !!!

Écrit par : Biche | 05/12/2009

C'est à la lecture de billets comme celui-là que je regrette mon incuture crasse en matière musicale...Je pourrais m'y intéresser, j'ai du temps, mais je ne m'y intéresse pas, c'est sans doute trop tard... La culture Papa, ça ne se commande pas.
Tiens, je vais relire la Princesse de Clèves.
Grosse bise.

Écrit par : Crabillou | 05/12/2009

nous sommes installés Betty, mais pas au Théâtre Ducourno hélas!!!


Ce soir nous nous ichantons à Boé pour le Téleton



Bises


Roro

Écrit par : roro | 05/12/2009

Comme Crabillou. Crasseuse.
Sauf que c'est pas TOUTES les musiques, c'est celle-là en particulier.
Chui allergique.
Moi je vais relire la Princesse au petit pois, c'est tout ce que je mérite.
Et pour pénitence je vais mettre des noix sous mon matelas cette nuit.

Ziggie

Écrit par : Ziggie | 05/12/2009

" La vie parisienne ", je risque de t'étonner chère Betty .C'est le premier disque que j'ai entendu de ma vie . Sur un appareil qu'il fallait tourner avec une manivelle .c'était chez la patronne du moulin ...!

Un petit miracle pour moi à cette époque .....Puis ce grand disque a attéri chez nous avec l'ancêtre du tourne-disque .et nous nous amusions a l'écouter . la musique grinçait beaucoup et je ne m'imaginais pas les dames en crinoline ni les messieurs avec des rouflaquettes ...
Je n'ai vu depuis d'opéra , ni d'opérette , sauf au ciné de papa , avec Mariano et Guetary seulement des opérettes .....fantômes
Toi je pense que tu vas en profiter cette semaine , avec le programme que tu affiches .
Bonnes soirées à venir . bises et merci . .... huguette .

Écrit par : macary huguette | 05/12/2009

C'est parti...j'ai mis ma crinoline rose bonbon, pour entrer dans la danse avec Offenbach...Que de gaité dans sa musique.....et pourtant....je préfère le Jazz....

Mais puisqu'il m'a dédié une opérette.......je suis présente et j'applaudis....


Bises de nuit baroque.

Hélène

Écrit par : hélène | 05/12/2009

T'es pas fâchée, hein ma Boop, que j'aime pas.

Si tu veux, rien que pour toi, je peux faire tournoyer ma crinoline (encore un truc conçu par des mecs, ça... On devait bien là-dedans, j'te dis pas).

Image subliminale : je fais tournoyer ma ... etc. etc.

Bises douces

Z

Écrit par : Ziggie | 05/12/2009

Ma Betty, la bouffonne que je suis apprécie Offenbach... J'ai même tenté de lever la jambe sufr le french-cancan...sI je retrouve la photo, tu l'auras ... PFFF
j'aime la gaité, la joie de vivre... Bisous et merci pour ta note documentée. Je ne suis jamais allée aux Bouffes parisiens mais aux Bouffes du Nord, oui... pffff

bisous.

Miche

PS : tu as lu que Maminie était hospitalisée pour environ 3 à 4 semaines ?

Écrit par : miche | 06/12/2009

Lze commentaires étant fermés sur la note de Ziggie, je viens ici te faire part de mon émotion. Moi aussi les gouttes de pluie sont tombées dans ma bouche à la dernière ligne... Oh c'est ... pas de mots pour le dire... Je reprends ma respiration... C"est quelque chose ... J"irai chez Ziggie lui dire ce que je pense... Bisous ma Betty

Écrit par : miche | 06/12/2009

Bonjour Betty

Retiens ton souffle, car j'écoutais hier soir sur la route Le Festin de l'araignée opus 17 d'Albert Roussel et Ma mère l'Oye de Maurice Ravel, une heure de musique expliquée par Frédéric Lodeon. Une heure fort agréable, accessible à mon entendement.
Cette ouverture d'Offenbach m'apparait bien trop claironnante pour être chaste ! J'avoue ne pas être trop ému par cet enthousiasme.

Bises du grillon

Écrit par : christian-vial@wanadoo.fr | 07/12/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique