logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

08/12/2009

TETE A TETE.

 

 

Il était  là, petit prince triste, assis dans un fauteuil bien trop grand .

Les poings serrés sur les genoux comme pour retenir un désespoir s'ouvrirent alors libérant deux petites mains, les mains tendres de l'enfance.

Sur mon bureau, le plumier devint jouet, une voiture qu'il manoeuvrait d'un geste automatique, allant de droite à gauche et de gauche à droite.

Vroom, vroom.

Enfin l'enfant qui avait tû jusque là le secret qui mangeait son âme comme l'ogre mange les  enfants,se libéra:

Quand je suis en voiture avec Papa,il me dit:"si au bout de 3 tu ne dis pas "Ma mère est une conne"je fonce dans le fossé.

Un, deux, trois...

ET L'ENFANT DIT.

°°°

°°

°°

09:35 Publié dans justice | Lien permanent | Commentaires (10)

Commentaires

Un, deux, trois, j'irai dans les bois,
Quatre cinq, six,cueillir des cerises,
sept, huit neuf, dans mon panier neuf...

Enfances.

Il y a des petits princes (et des petites princesses aussi) qui n'ont jamais eu ni cerises, ni panier.
Seulement la guigne.
Et les fossés.

Il y a plein de petits, princes ou princesses, que les regards ignorent.

Écrit par : Ziggie | 07/12/2009

Comme elle a raison Ziggie. il y en a des coups à l'âme et au coeur, plus ou moins violents, quand ce n'est pas sur les petits corps.

Je m'étonne toujours qu'il faut en arriver à l'extrème pour s'apercevoir qu'un enfant est malheureux ou qu'il souffre terriblement.

J'aime ce registre-là qui nous montre aussi les dessous. Tu es excellente, pro et si généreuse.

Bises. Monique

Écrit par : monique-â | 07/12/2009

Quand on a élevé ses enfants, normalement, avec amour et sans excès de gâteries, qu'à leurs tours ils sont parents et que tout va bien, on a du mal à imaginer que, peut-être, tout près de chez soi, un enfant vive un drame, qu'il soit physique ou psychologique.
Ce que nous entendons en ce moment aux informations au sujet de la petite Tiphaine, rempli d'horreur. On ne comprend pas. Même si l'on a été battue ou insultée ou rabaissée, je ne comprends pas que l'on puisse faire souffrir son enfant.
Dans le cas que tu cites, c'est une pure "connerie"- excuse le terme - du bonhomme qui ne se rend même pas compte du mal qu'il fait à son enfant.

Bises
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 07/12/2009

Bonjour Betty,

Et la parole s'envola du plumier pour remplir toute la pièce en tapissant les murs et rebondissant sur les vitres, grenade explosant au visage des adultes présents, lancé par un enfant déjà en miettes. Combien de temps faudra t'il pour te faire une greffe de l'âme, petit prince ?

Bises du grillon

Écrit par : christian-vial@wanadoo.fr | 07/12/2009

terrible note Betty...
que j'interprète de plusieurs façons
bises

Écrit par : henri | 07/12/2009

un sacré moment que tu vécus là,
comme beaucoup d'autres sans nul doute
et les enfants trinquent toujours dans les conflits des grands

les hommes de justice ont la fenêtre grande ouverte sur le pire de la vie des autres

Écrit par : framboisine | 08/12/2009

Moi que j'ai toujours un oeil tres attentif vers les enfants, je me suis rendu conte beaucoup de fois de se qu'ils soufrent quant entre les parents ça ne va pas, j'ai pris dans mes bras un ,et je suis restée effrayée de sentir comme son coeur batait. Ils sont touches a vie, et son comportement change pour complet et son caracter aussi. Mais la liberte quìl y a aujourd'hui pour faire et defaire des couples, na pas de solution. Bises MARU

Écrit par : mbouillon | 08/12/2009

Et combien y en a-t-il de petits princes tristes, pris en otage ? bises.

Écrit par : pimprenelle | 08/12/2009

Tendre et fragile est l'âme de l'enfant....attention à ne pas la briser......


Bises
hélène

Écrit par : hélène | 09/12/2009

Comment ne pas avoir la tête à l'envers ???

Écrit par : Biche | 09/12/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique