logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/12/2009

LA GRACE...

 

Ce blog va prendre quelques jours de vacances...mais peut-être oo31 est-il en route...Il a du retard car il a  rencontré l'ami MAGRET...un verre d'armagnac en appelant un autre.....

En attendant ,j'édite cette note qui  m'a été inspirée par l'un des plus beaux textes que j'ai lu cette année,écrit par Bernard GIRAUDEAU.

C'est un peu mon cadeau de Noël.


podcast

 °°°

°°

°

 

aubrac5.JPG

 °°°

°°

°

"Qui a parlé de grâce? C'est indéfinissable.C'est un désir,une tentation,une courbe élégante de l'âme,un peu comme le bonheur.La grâce est un bonheur, Monsieur. Un artiste la cherche toute sa vie dans son oeuvre.Il ne sait pas ce que c'est mais il la devine,il la sent.Il faut du talent et du temps.Le talent aussi est une grâce.La grâce c'est toute une histoire,Monsieur . C'est peut être ça la grâce ,la lisière de la folie,de l'impalpable . Il y a quelque chose d'inexplicable et d'émouvant dans la grâce,un secret.C'est danser au bord de l'abîme; la grâce vous frôle parfois, elle est est furtive et vous échappe souvent."

 

 °°°

°°

°

 

 

 

(Photo prise par Babette,de la bande " les copains d'abord":une petite église perdue dans l'immensité des monts d'AUBRAC

 

Musique:SCHUBERT).

 

Commentaires

la grâce d'un geste ébauché, la grâce d'un sourire, quel artiste pourra jamais restituer cette grâce là?
cherchons encore et encore, chère Betty cherchons, parmi tout ce qui nous donne un reflet de cette grâce

Note épurée et de grâce incarnée,
Merci Betty

Écrit par : framboisine | 17/12/2009

Très beau texte effectivement. merci
bonnes vacances betty. A bientôt.
Bonne soirée
Anita.

Écrit par : Anita | 17/12/2009

Bonjour,

Venant de ce perfectionniste exagéré, ce texte implique un retour sur lui même fantastique. On ne parle parfois jamais si bien de soi que lorsqu'on est frôlé par la mort.
La vie est un cadeau de Noël permanent, l'amour des autres l'étoile sur le sapin de l'âme.

Je t'embrasse, Betty


Christian

Écrit par : Christian | 18/12/2009

Oui, je reconnais dans ces mots le poète-écrivain et sa sensibilité si rare de retrouver chez un autre.

Mon écrivain préféré, par sa passion intérieure sous une étrange douceur apparente..Sublime par un jour de neige où tout est blanc dehors, le sol et même le ciel....


Bises
hélène

Écrit par : hélène | 18/12/2009

Tres beau texte de Bernard Giraudeau, ecrivain-poete que je ne connaissais pas.
Il y a des ecrivains avec ou sans ame, la est la difference (peut etre il l'ont mais ils ne la decouvrent pas).
La Serenade de Schubert reveille en moi des suvenirs de ma jeuneusse,, ma cousine la chantait, moi la accompagnait au piano et son mari avec le violin, ont faisais un beau trio. Des souvenirs innoubliables.

Bises MARU

Écrit par : mbouillon | 18/12/2009

« Ne forçons point notre talent, nous ne ferions rien avec grâce » J. de la Fontaine

Passe de bonnes fêtes

Bises

Geneviève

Écrit par : Geneviève | 18/12/2009

Les musiques habillent bien les mots.
Bonnes fêtes Betty's...

Écrit par : admirateur | 19/12/2009

J'adhère au principe que la grâce ne soit pas définissable ni palpable, elle est.
Mais elle existe et bien plus que nous le pensons. Il suffit peut-être d'y être réceptif, de se laisser porter. Je ne pense pas qu'il faille du talent pour la ressentir, ce serait vraiment trop injuste, elle est liée à la sensibilité de chacun et à des moments précis de la vie.
Tout est dans tout et tout est lié.
La grâce est dans tout et elle peut être liée à tout. Mais elle ne prévient pas "attention bonnes gens, vous allez voir ce que vous allez voir"...
Qu'elle possède un secret, c'est certain ; combien de personnes ne verrons qu'une feuille morte dans une flaque, un regard vide chez un vieillard, du bruit dans un chant d'oiseau ou dans le vent, combien ne verrons pas l'immensité que recouvre un pauvre sourire échangé dans la rue.
Je ne pense pas non plus qu'il faille la chercher, elle arrive, fugitive et discrète ou bien elle fonce sur nous comme un bourdon rageur et à cet instant précis où elle accepte de nous frôler, de nous toucher, à cet instant où nous acceptons de la recevoir : c'est un bonheur sans nom, oui.
Si nous nous attardons trop longtemps sur le premier reflet qu'elle a laissé, nous risquons de ne plus être disponible pour toutes les grâces qui vont à nouveau venir se poser près de nous, et alors oui, ces nouvelles grâces nous échapperont.
Je ne pense pas qu'elle nous atteigne à la lisière de la folie... ou bien je suis folle à lier (ce que je n'exclus pas).
Tout est dans tout et tout est lié (bis...).
Tendres baisers ma Boop

Écrit par : Ziggie | 19/12/2009

J'ai bien aimé ton commentaire concernant ma note sur Susan. Je suis bien d'accord avec toi, elle est fragile et ne tiendra pas le coup. Elle n'est pas armée pour affronter les difficultés de la vie de saltimbanque. J'ai acheté sont DVD cet aorès-midi et j'ai été ravie enchantée de l'écouter. Sa voix douce et magnifique est relaxante et cela fait beaucoup de bien.

Je t'aime bien mais je souffre quand j'écris un commentaire chez toi car c'est écrit si petit que j'avance à l'aveugle. Je ne vois plus assez bien pour cela. C'est la raison pour laquelle je ne peux pas venir chez toi. S'il t'était possible de grossir et noircir l'écriture, ce serait alors possible pour moi de lire ce que j'écris et tes notes aussi.

Bisous,
Aliette

Écrit par : Aliette | 19/12/2009

très bien écrit le petit texte : qui a parlé de grâce ? bonnes fêtes de Noël, bises. Renée

Écrit par : Renéee | 20/12/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique