logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/01/2010

LA FLEUR QUE TU M'AVAIS JETEE( actes 1 et 2 )

Note de la" rédactrice" (NDLR):

 

Je pensais terminer les notes sur Carmen en commentant les 4 actes;mais les notes longues dissuadant les lecteurs ,aussi assidus soient-ils, j'ai donc décidé de vous inviter dans un premier temps à écouter les actes 1 et 2;suivront les deux autres actes ( ce soir ou demain).

 

J'ai essayé d'être relativement fidèle à la chronologie musicale :les airs "diffusés" sont les plus connus.

 

L'intensité dramatique de cet opéra ( car drame il y a ),est très bien mise en évidence dans l'ouverture .( sous ma première note)

 

 

Chutttttttttttttttttttttttttttttt!le rideau va s'ouvrir.

 

°°°

°°

°

carmen1 001.jpg
°°°
°°
°
ACTE I
°°

Imaginez une place à SEVILLE.Il fait très chaud.

 

C’est l’heure de la relève : la garde montante remplace la garde descendante.

 

Les gens vont et viennent, des enfants imitent les pas de soldats et chantent dans un joyeux tumulte.

 


podcast

 

 

 

 

IL est midi, le temps de la pause pour les cigarières : un essaim de jeunes femmes investit la place;elles dansent et chantent sous le regard médusé des hommes.

 

°°°

°°

carmencita1.jpg
°°°
°°

 

 

S’avance une belle andalouse, une gitane, CARMEN qui chante alors cette sublime habanera que vous connaissez tous.

 


podcast

 (Gheorghiu)

°°°

°°

°

 

 

 

carmencita.jpg

 

 

°°°
°°

 

 

 

 

Un seul homme semble indifférent : le caporal Don José que sa fiancée, Micaëla, est venue retrouver lui apportant une lettre de sa mère restée au village.

 

L’indifférence est un aimant parfois…et le cœur de notre Carmen s’embrase pour Don José.

 

Elle arrache une fleur de son corsage et la lance à son dragon tendrement aimé.

 

Oui, cette Carmen est une femme passionnée, aimant impulsivement, abandonnant ses conquêtes aussi vite qu’elle fut séduite.

 

« Elle représente la fatalité qui joue avec la mort. »

 

 

La cloche annonçant la fin de la pause résonne.

On entend des cris de femmes : une querelle vient d’éclater à l’intérieur de la fabrique, opposant Carmen à une autre cigarière.

 

Carmen, sommée par le caporal ZUNIGA de s'expliquer, répond par des moqueries à ses questions.Il décide alors de l’emprisonner.

 

Don José qui doit la conduire à la prison, est ensorcellé par la Gitane qui chante une mélodie attirante sur une typique danse espagnole :une séguedille.

 


podcast

 

 (CALLAS)

 

 

ACTE II

 

°°

°°

 

La taverne de Lilas PASTIAS.

 

Carmen et ses amies gitanes, Fraquista et Mercedes chantent et dansent.

 

°°°

°°

°

 

monzon1.jpg
°°°
°°
°

 

On entend à l’extérieur : " Vivat, Vivat le Torero, vivat Escamillo » !

 

°°°

°°

 

scala9.jpg
°°°
°°
°

 

Le célèbre toréador, chante le fameux air que vous connaissez tous

 


podcast

 

 

 

Il ne résiste pas au charme de la belle Carmen dont le cœur bat encore la chamade pour Don José emprisonné pour l’avoir laissée s’enfuir.

 

L’aubergiste ferme les volets de son auberge : seuls demeurent Carmen et ses amies.

 

Arrivent alors des contrebandiers sollicitant le concours des jeunes femmes  pour enjôler les gardes côtes.

 

Carmen refuse cependant de les suivre...elle est encore amoureuse de Don José qui vient de sortir de prison.

 

 

Il vient la retrouver.

 

Entendant l'appel pour la retraite des soldats, Don José veut bientôt partir;

Carmen essaie de le persuader de rester, mais il refuse;

 

Elle lui dit donc adieu à jamais.

 

Don José prend alors la fleur qu'elle lui avait lancée lors de leur première rencontre ;Il déclara sa passion dans ce sublime " passage"

 


podcast

 

 (Pavarotti)

 

 

Au moment où il va partir survient Zuniga, venu rejoindre Carmen.

 

Les deux hommes se battent et Carmen appelle du renfort.

 

Désormais, qu’il le veuille ou non, Don José est des leurs.

°°°

°°

 

 

 

(photos internet et photos extraites des livrets de la Scala et

 du Théâtre du Capitole de Toulouse)

 

 

 

16:04 Publié dans OPERA | Lien permanent | Commentaires (9)

Commentaires

Bravo.

Écrit par : admirateur | 09/01/2010

Bonjour Betty,

Tu vas être contente, je termine avec Pavarotti l'écoute des extraits de cet opéra. La Callas m'a fait passer des frissons, c'est une voix si merveilleuse et elle au moins je la comprends quand elle chante. C'est de très loin, le morceau que j'ai préféré dans ta note.

Nous avons à la maison le Carmen de Julia Migenes et Placido Domingo, et c'est un opéra que je trouve vivant. Il me semble que je suis à sa portée !!! Je préfère d'ailleurs Migenes à Angela Gheorghiu.

Il me fallait avoir le temps, être au calme pour écouter et pouvoir te répondre.

Merci pour ces explications. Bonne fin de semaine.

Grosses bises.

Christian

Écrit par : Christian | 09/01/2010

Je recommence...tout s'étant effacé......

Quelle belle CARMEN tu nous offres..j'ai retrouvé avec plaisir mes airs préférés.....et un souvenie m'est venu à l'esprit;

celui d'un voyage en Andalousie, aux jours heureux...où nous étions montés sur les remparts de SEVILLE pour se mêler à la population colorée du lieu, les robes éclatantes, la musique si gaie ambiante, un endroit magique que je retrouve avec cet Opéra......


Bises
Hélène

PS : neige abondante sur le trottoir, alors...RUGBY....

Écrit par : hélène | 09/01/2010

Bonsoir Betty .
J'ai pris le temps d'écouter ta musique et avec tes textes , je peux imaginer , ce que doit être Carmen sur scène .
Je pense que c'est un enchantement , qui n'a rien à voir , avec ce que j'ai vu parfois , à la télé .Sans trop m'y attarder .
Merci petite soeur , ça me touche quand tu m'appelles " grande soeur".
La neige s'est arrété vers 14 heures , le vent glacial se calme un peu .J'ai quand même pris d'autres photos tout en restant chez moi . L'escalier " que tu connais" pour l'avoir descendu , en a une belle couche ...
Bon dimanche ... grosses bises à vous deux . huguette .

Écrit par : macary huguette | 09/01/2010

Merci pour ce bon moment La Callas me touche toujours autant Sa voix fait monter des vibrations dans ma colonne vertebrale Elle avait quelque chose de plus je crois Bises et bonne soirée Brigitte

Écrit par : fleurbleu | 09/01/2010

Alors, tu fermes le rideau ?
Moi aussi je préfère Callas, même avec ses écarts de voix a Gheorghiu qui est trop académique. J'avais, autrefois en 33 tours, le coffret avec Grace Bumbry. A l'époque (lointaine) c'était une référence. Et puis l'inoubliable Teresa Berganza. Je suis comme Christian, j'ai beaucoup aimé le film avec Mingenes. Actuellement, nous avons des cantatrices jeunes qui sont aussi au top.
Tu aimes écrire, j'admire.
Bises
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 09/01/2010

merci pour ces extraits musicaux de carmen, un très bel opéra.
Bonne soirée
Anita.

Écrit par : Anita | 09/01/2010

Je ne suis malheureusement pas mélomane et je n'ai pas l'oreille musicale pour entendre comme il se devrait l'opéra.je n'en ai pas moins admiré le beau costume de Carmen et ses superbes gambettes .Tu sais Betty ,nous les hommes dès qu'on voit de belles jambes et un beau tissu tout rouge on est comme les taureaux.Bises ma copine .

Écrit par : heraime | 10/01/2010

Quel régal ! merci, merci infiniment de nous avoir ainsi réjouis l'oeil et l'oreille. Bises. Je suis appelée en renfort auprès du Minou. Miche

Écrit par : miche | 12/01/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique