logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/01/2010

MON FRERE CE HEROS ( suite et fin)



podcast
°°
ascension3.jpg
(L'échappée verte dans le Toubkal)

 

 

 

Vendredi 4 Août.

 

L’entrée dans le massif du Toubkal commence bien.
La montagne vit intensément au rythme de la moisson.

 

°°°

 

 

 

moisson1.jpg
°°°

Dans les villages les hommes rassemblés autour de l’aire circulaire,étalent les gerbes d’épis que piétine un manège de mules.Nous roulons le long d’oueds,l’objectif de la journée étant d ’arriver au lac d’Ifni avant la nuit.

Selon les indications reçues la veille,nous n’avons pas plus de 20km à parcourir pour arriver en surplomb du lac.Toute la journée, les indications sont les mêmes : "montez cette côte et vous verrez le lac ».

 

Nous montons des côtes,avec chaque fois l’espoir de découvrir le lac.Malgré notre ténacité la nuit approche et nous ne l’avons toujours pas vu.

 

Arrivés à AMSOUZART (1740m),un village perché sur les flancs du massif du Toubkal,nous apprenons que le lac est encore plus haut,à trois heures de marche sur des pentes abruptes.

 

°°

 

 

amsouzard.jpg
(Amsouzard)
°°°
°

Dans le village d’Amsouzard,les montagnards ont bien essayé de nous faire renoncer à notre projet, qu’ils trouvent unanimement insensé.

Nous passons la nuit au village au bord d’un torrent.Des européens campent là aussi ,ils vont marcher jusqu’au Toubkal en petite tenue, leur sac étant porté par les mules, alors que nous, nous devons y aller à vélo, chacun pesant 15kg et chargé d’un sac à dos qui fait le même poids.

 

(Distance parcourue 35 km)

 

Samedi 5 Août.

 

A partir d’Imhilen, le sentier est si raide et si rocailleux que nous sommes obligés de pousser nos vélos jusqu’au lac d’Ifni,paysage insolite au cœur de ces monts arides de l’Atlas.Malheureusement, ayant abordé le lac par la mauvaise piste,il nous faudra un après-midi d’escalade pour en faire le tour.

 

ImlilTamatert.jpg

(Imhilen) 

 

°°

°°

Complètement exténués,nous établissons notre bivouac au bord du lac en compagnie d’un groupe de muletiers qui doutent que nous ne puissions, chargés comme nous le sommes,de franchir le prochain col dans la journée.

Arrivés sur l’autre rive,il a fallu faire encore une heure de marche pour aller chercher de l’eau potable car nous étions à sec.

 

 

 

lac1.jpg
(Lac d'IFNI)
°°
°°

Bivouac à la belle étoile, complètement exténués.Des muletiers nous apprennent que le col que nous devons franchir s’élève à 3600m,et que nous ne pourrons pas le  franchir dans la journée.

 

°°

 

 

mule.jpg

°°

Un marcheur  sans sac à dos doit mettre selon eux 6 heures pour arriver de l’autre côté au refuge Nelter.(3200m

 

(Distance parcourue :10 km)

 

 

Dimanche 6 Aout

 

Dès le lever du soleil,après avoir installé nos bagages sur le dos des mules, nous entamons notre progression vers le col Tizi N’Ouanoums,altitude 3600m.

 

tizi.jpg

 

°°

 

 

(col Tizi N'Ouanoums) 

 

 

TiziNMzik2.jpg
°°°
°

 

 

Du lac d’Ifni(2295m) au col de Tizi n’Ouanoums (3600m), au lieu de 6 heures de marche,nous avons mis 10 heures de portage.Ce fut infernal.Au delà de 3000m, nous avons trouvé de la glace et arrivés au sommet du col,un vent violent nous transperce les os.La descente, guidée par le toit métallique du refuge Nelter est tout aussi difficile que la montée car nous ne pouvons rouler dans les amoncellements de pierres.

 

Heureusement l’accueil cordial du gardien et le délicieux tajine qu’il nous prépare nous apporte le réconfort.

 

(Distance parcourue 5 km)

 

Lundi 7 Août

 

Le lendemain, c’est à pied que nous faisons, en compagnie de Mohamed Ahtrib , l’ascension du jbel Toubkal 

 

Cette montagne  a reçu des Berbères le surnom de « Adrar N’ Dern », la montagne des Montagnes.

 

Vers 11 heures nous atteignons le toit de l’Afrique du Nord.

 

°°

 

ttoubkal sommet.jpg
(sommet du Toubkal)
°

Il y souffle un vent violent et la température est de 6°, mais l’instant est à l’émotion.

 

 

L’après midi, nous retrouvons vélos, sacs et repartons pour la vallée.La descente contourne longuement les hauts massifs sombres et granitiques du Toubkhalet et de ses satellites.Dans ce chaos minéral, il faut souvent mettre pied à terre.

 

Après le minuscule marabout de Sidi Chamharouch (2310m), le chemin se fait plus facile et dès les premières constructions de pisé du village d’Aroumd, la descente redevient plaisir.

 

 

aroumd.jpg

(Aroumd) 

 

°°°

C’est avec allégresse que nous dévalons jusqu’à Imlil où nous retrouvons le goudron et une superbe route ombragée d’eucalyptus,de noyers et de saules pleureurs qui s’enfonce serpentant dans de verdoyantes gorges.

 

(Distance parcoure 40 km)

 

°°

Mardi 8 Août

 

Descente très rapide.ce ruban de bitume nous conduit jusqu’à Marrakech où pour oublier nos privations, nous sombrerons place Djemaa El Fna, dans d’interminables ribotes.

 

 

°°°

°°

marrakech.jpg

 

°°°°
°°
L'aventure se termine...Lépilogue suivra dans les prochains jours....car toute " histoire" a son épilogue....
Je tiens à remercier chaleureusement tous ceux qui ont partagé avec moi l'aventure de l'échappée verte.
°°°

 

 

11:03 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (12)

Commentaires

Merci Betty,
Au-revoir.
http://www.youtube.com/watch?v=XFwyhYlKH1Y&feature=related

Écrit par : admirateur 0013 | 22/01/2010

Merci Betty, il a fallu beaucoup de courage pour arriver au bout de la montagne .. a bientôt pour l'épilogue .
bises huguette

Écrit par : macary huguette | 22/01/2010

Oui ,il leur en a fallu du cran a cette petite équipe pour connaître ces coins magiques du Maroc.tu peux être fière de ce frangin,il t'auras laissé plein de rêves.Bises ma copine

Écrit par : heraime | 22/01/2010

Belle épopée pour cette échappée verte qui a du voir le sommet et le but de leurs parcours avec plaisir, car je pense qu'il a fallu une bonne dose de courage pour arrivée au bout.
les photos sont très belles, et nous transporte dans ces jolis paysages qui resteront inconnus pour moi.
Bonne soiréeBetty
Anita.

Écrit par : anita | 22/01/2010

J'ai gravi avec eux la montagne et je suis arrivée tout en haut complètement exténuée. Quelle dose de courage et de ténacité pour faire un tel périple. Et je pense que tu dois parfois "refaire ce voyage" pour te souvenir de ce héros. Bises.

Écrit par : pimprenelle | 22/01/2010

allez...un petit effort, encore plus haut et nous verrons le lac...
peut-être
bises très fraîches

Écrit par : henri | 23/01/2010

Cette facette de mon cousin m'était parfaitement inconnue et j'admire son épopée magnifique, bises Jocelyne

Écrit par : fauré | 23/01/2010

Belle épopée, mais il leur a fallu bien du courage pour arriver ... et au bout la beauté et l'amitié !
Bises

Écrit par : Biche | 23/01/2010

Bonjour Betty,

Il y a maintenant dans le village d'Amsouzard des vieux qui racontent aux enfants l'aventure de ces jeunes français qui ont gravi les pentes du Toubkal en vélo, juqu'au lac d'Ifni, en les houspillant quand maintenant, eux rechignent à aller chercher les mules au paturage ! C'est ainsi que naissent les légendes, avec le courage et l'obstination de quelques uns qui ne savaient pas que c'était impossible.

Un beau récit, qui est en dessous de ce qu'ils ont du endurer.

Nous pouvons tous tirer notre châpeau à cette équipée, car derrière ce raid, il y a certainement d'autres actions aussi énergiques entreprises par leur association.

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 23/01/2010

quelle volonté pour réussir une escalade aussi difficile Je viens de rattraper mon retard de lecture et je suis admirative devant leur volonté Marrakech j'ai découvert il y a longtemps et j'ai trainé sur cette place si typique bpnne soirée Bises brigitte

Écrit par : fleurbleu | 24/01/2010

Je reviendrais demain pour suivre du début jusqu'à la fin cette belle épopée. Il faut des jambes solides pour les suivre et les miennes, la mienne ce soir est un peu douloureuse (même beaucoup) mais j'ai un peu forcé sur les béquilles en laissant de côté aujourd'hui le fauteuil roulant. Pas bien mais qu'est ce que c'était bon campée sur mes deux jambes. Demain je reste sage.
Bonne nuit . Bises
ANNIE

Écrit par : Maminie | 24/01/2010

Dure, très dure ascension mais quelle récomprense arrivé au but.
Bises
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 25/01/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique