logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/03/2010

SUSPENDUE....

 

**** 

**

*

varchenko05.jpg
***
**
*

SUSPENDUE...

 

PENDUE..

 

CRUAUTE de la MORT...

 

 SUSPENDRE ....DIFFERER..mais QUOI?

 

Au terme de multiples atermoiements la Cour Suprême des Etats Unis d'Amérique vient de suspendre l'éxécution par voie létale de HANK SKINNER.

 

 

 

Chemin de la mort interrompu.

 

Le dernier "cri "du condamné  entendu....à moins d'une heure de son éxécution!

 

 Minutes rédoutées.

Pas de drogues ce matin pour paralyser les muscles, le coeur.

Oublier ces 7 minutes redoutées.

 

Pas de contorsions,pas de convulsions.

 

Pas de rideau se refemant sur les familles meutries devant l'IGNOMINIE.

  

"Alors seulement, je commençais véritablement ma plaidoirie ? Jusque-là, je n'avais été qu'un frère quêteur dans sa robe noire, mendiant une ouverture vers les coeurs. Aussi m'arrivait-il de bafouiller, d'enchaîner les phrases les unes aux autres sans les achever, moi, cet universitaire si soucieux, à l'ordinaire, de l'exactitude des termes et de la clarté de l'expression. Un autre, en ces instants, m'habitait tout entier. Cette voix, ces mots, de quelle angoisse refoulée dans la vie ordinaire jaillissaient-ils ? J'en ai découvert la source bien plus tard, inopinément, longtemps après l'abolition. Mais, en ces moments, ce que je percevais pendant le réquisitoire de l'avocat général qui demandait la tête de celui dont, derrière moi, dans le box, j'entendais le souffle, c'était bien la mort elle-même, présente dans le prétoire et qui me fixait d'un oeil rouge, comme dans les légendes du Moyen Âge. "

(Robert Badinter-Extrait de l'Aboliiton)

 

 

13:45 Publié dans justice | Lien permanent | Commentaires (10)

Commentaires

Un rappel émouvant de cette atrocité, et quand je pense que des peuples dits très civilisés comme les USA pratiquent encore cet horrible supplice! Cependant j'ai entendu ce matin à la radio que le condamné n'avait pas été exécuté.....alors il attend.....Peut-être que certaines consciences vont se réveiller et qu, comme en France il se trouvera un homme ou une femme capable de faire suspendre cette horreur!!




Bises
hélène

Écrit par : hélène | 25/03/2010

suspendue,
exécution suspendue, ....
le comble du comble de l'horreur
la peine suspendue, !
déjà la peine ,
mais la double attente, la suspension,
je n'ose imaginer que l'homme puisse aller jusque là,
je relis Badinter
est -ce ce qu'on nomme la double peine?

la tête d'un côté , l'âme et l'homme de l'autre
relire Dante et la mort de Bertrand de Born imaginée par lui

Skinner doublement exécuté
tu sais mon opinion,
nous avons déjà beaucoup parlé,
envie de vomir

fanfan

Écrit par : framboisine | 25/03/2010

Y aura-t-il une recherche d'A D N comme le demande le prisonnier depuis 15 ans !
JE LE SOUHAITE DE TOUT COEUR .
merci Betty pour ta note , tu es la mieux placée pour en parler .


merci pour avoir pensé à ta grande soeur et à son " escalier ". bisous . bonne journée . huguette .

Écrit par : macary huguette | 25/03/2010

Merci Mum pour avoir fait écho à cette note dont le contenu devrait tous nous interpeller.

Mais les gens sont frileux.

Triste constat.

La mort lente,un "raffinement".

Tu sais que j'ai eu l'occasion d'écouter Badinter lorsque la peine capitale n'était pas abolie.

je ne peux l'oublier.

Merci pour ton com

Betty

Écrit par : betty | 25/03/2010

Merci Framboisine-Fanfan,

Je n'ai pas l'habitude de remercier pour les com ( ce qui est très mal élevé,j'en conviens, mais je vais faire un effort..question de temps ,d'organisation de mes journées chargées).

la mort qu'elle soit par pendaison, électrocution, injection létale:ce qu'il nous reste de la barbarie,et "raffinement" suprême, différer cette barbarie, user l'âme,l'esprit ( selon ce que l'on croit),les tordre, les supplicier une seconde fois par cette attente infâme.

merci pour el com

Écrit par : betty | 25/03/2010

Merci Huguette,

Je crois que nous sommes tous concernés .

Je ne veux pas tomber dans le compassionnel mais je m'insurgerai toujours contre cette manifestation suprême de barbarie.Et ce matin,je ne pouvais rester taisante.Je n'oublie pas les autres matins, ceux de ce mois de Mars dans les autres Etats des USA...( quelle cadence dans l'atrocité).


Suspendue l'exécution,je le vis comme une deuxième condamnation.


merci

Betty

Écrit par : betty | 25/03/2010

Je suis depuis toujours un farouche adversaire de cette barbarie...Oeil pour oeil, dent pour dent...Le sang appelle le sang...Ce ne sont là que des arguments de vengeance, pas de Justice.
Une société s'avillit en éliminant les criminels dont elle ne sait que faire.
Aux USA, à la peine de mort, on rajoute la torture morale et le sadisme...Attendre vingt ou vingt-cinq ans avant d'exécuter le condamné, c'est lui infliger plus que la double peine...Imagine-t-on ce que peut être la vie de celui qui attend pendant toutes ces années en arpentant le couloir de la mort...Maintenant qu'il a instauré chez lui la Sécurité Sociale, Barack serait bien inspiré de prendre Badinter comme consultant dans son équipe...
Grosse bise.

Écrit par : Crabillou | 26/03/2010

Comment peut-on encore être pour cette horreur ? dans quel que pays que ce soit !
Bises

Écrit par : Biche | 26/03/2010

Couloir mortel.
Mort suspendue.
Vie en suspension, sur le fil du rasoir.
Vie entre parenthèses.
Mort entre parenthèses.
A quoi penses-tu ?
Peux-tu encore penser ?
...

"Dans les États modèles, où la peine de mort est abolie, la masse des crimes capitaux suit d'année en année une baisse progressive.

Pesez ceci".

Victor Hugo

Tu avais fait tes grands adieux,
aux matins, aux crépuscules, tu étais prêt.
On suspend ta mort mais on ne te donne pas la vie.
Tu dois attendre et attendre encore, reprendre au début, à zéro.
Retrouver l'engrenage complexe qui t'a permis de tenir.
Espérer ? Croire ? En qui ? A quoi ?
Gouttes du temps qui vont tomber à nouveau,
une à une, inexorablement, lentement, de tout leur poids
sur ton dos, gouttes qui vont envahir jusqu'à ta moelle,
qui vont taper sur ton crâne jusqu'à ce qu'il explose.

Vie explosée.
Mais mort suspendue.
Victoire.

Justice ?

...

« Vous n'avez pas construit et vous osez détruire.

« Ô vivants ! vous n'avez d'autres droits que de dire

« A cet homme qui seul sait ce qu'à fait son bras :

« Es-tu coupable ? Vis, sachant que tu mourras.

« Ô vivants : le ciel sent on ne sait quelle honte

« Quand vous regardant faire en votre ombre, il confronte,

« Le crime et l'échafaud, l'un de l'autre indignés,

« Vous saignez du côté du crime et vous saignez

« Du côté de la loi, croyant faire équilibre

« au meurtre criminel par le meurtre légal,

« donnant pour contrepoids au bandit le bourreau.

« Un homme monstre est là ; vous l'imitez.

« Un crime est-t-il une raison d'un autre crime...?

Victor Hugo.

Écrit par : Ziggie | 26/03/2010

A quand un sursaut des Etats-Unis pour en finir avec la mort des condamnés ?

Écrit par : Christian | 18/04/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique