logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

29/03/2010

RECOMMANDATIONS DU LUNDI...



podcast
(Frères JACQUES)


N'ayons pas peur  d'appeler un chat  un chat: mes pérégrinations de blogueuse m'ont permis de constater que bon nombre d'entre vous éprouve une vibrante affection pour ces félidés de tous poils;avant de rédiger un nouvel épisode des Chroniques,je vous livre un extrait  de texte d'un écrivain célèbre des années folles ,Colette:

"Février vient, et le vieux jardin ressembla, derrière sa grille, a une cage pleine de petits fauves. Matous des caves et des combles, des fortifs et des terrains vagues, le dos en chapelet, avec des cous pelés d'échappés à la corde - matous chasseurs, sans oreilles et sans queue, rivaux terribles des rats - matous de l'épicier et de la crémière, allumés et gras, lourds, vite essoufflés, matous noirs à collier de ruban cerise, et matous à collier de perles bleues...."

Je  vous mets en garde cependant : CHAT MOUILLE parfois!





1




2








3
lundi.jpg



26/03/2010

LES ROCHERS DE GUETARY

Il y aura bientôt 3 ans j'avais rédigé une note sur l'enfance.L'idée m'est venue de la re éditer en lisant le blog de la petite vie toute pourrie de Ziggie.

Nos enfances se rejoignent dans l'imaginaire.

***

**


podcast
 *******

****

***

medium_a_423.jpg
****
***
**
*

Elle avait mis sa robe de coton jaune couleur du soleil qui pâlit ; le corsage était fermé par des lacets..c'était la robe qu'elle préférait du haut de ses 6 ans.

*

Dans ses mains, un seau où étaient grossièrement peintes des étoiles de mer ..Elle franchissait l' allée de fin gravier rouge ocre , bordée de  thuyas vert tendre.Elle aimait caresser les rameaux fragiles,aussi légers que la plume..oui ,elle aimait ces sensations.

*

Puis, elle  allait chercher dans sa mine aux trésors,le petit diamant rose pâle, très pâle,diaphane,  ou le caillou aux arêtes arrondies  soumises aux caresses du vent et  de l'eau,d'un vert translucide,ou bien d'un gris marbré.

***

**

*

medium_a_427.4.jpg
(my photo)
*
***
medium_Le_Dossen_2_novembre_2006_Algues_épa.2.jpg
( photo prise par une amie)
*
Ses doigts d'enfant démêlaient un écheveau d'algues tendres.
****
medium_guetary.2.jpg
(les rochers)
*
****
Alors, elle gravissait  les escaliers la menant au Palais..elle déposait ses trésors
,et là, dans le creux des rochers offerts aux embruns, elle s'inventait une chambre,ou une cuisine :les cailloux ramassés  quelques instant auparavant sur la plage  devenaient poignées de porte,miroirs,et les algues faisaient un ciel de lit .
*
C'était il y a bien longtemps....sur la petite plage de GUETARY.
*
**
***BETTY***

19:06 Publié dans enfance | Lien permanent | Commentaires (10)

25/03/2010

SUSPENDUE....

 

**** 

**

*

varchenko05.jpg
***
**
*

SUSPENDUE...

 

PENDUE..

 

CRUAUTE de la MORT...

 

 SUSPENDRE ....DIFFERER..mais QUOI?

 

Au terme de multiples atermoiements la Cour Suprême des Etats Unis d'Amérique vient de suspendre l'éxécution par voie létale de HANK SKINNER.

 

 

 

Chemin de la mort interrompu.

 

Le dernier "cri "du condamné  entendu....à moins d'une heure de son éxécution!

 

 Minutes rédoutées.

Pas de drogues ce matin pour paralyser les muscles, le coeur.

Oublier ces 7 minutes redoutées.

 

Pas de contorsions,pas de convulsions.

 

Pas de rideau se refemant sur les familles meutries devant l'IGNOMINIE.

  

"Alors seulement, je commençais véritablement ma plaidoirie ? Jusque-là, je n'avais été qu'un frère quêteur dans sa robe noire, mendiant une ouverture vers les coeurs. Aussi m'arrivait-il de bafouiller, d'enchaîner les phrases les unes aux autres sans les achever, moi, cet universitaire si soucieux, à l'ordinaire, de l'exactitude des termes et de la clarté de l'expression. Un autre, en ces instants, m'habitait tout entier. Cette voix, ces mots, de quelle angoisse refoulée dans la vie ordinaire jaillissaient-ils ? J'en ai découvert la source bien plus tard, inopinément, longtemps après l'abolition. Mais, en ces moments, ce que je percevais pendant le réquisitoire de l'avocat général qui demandait la tête de celui dont, derrière moi, dans le box, j'entendais le souffle, c'était bien la mort elle-même, présente dans le prétoire et qui me fixait d'un oeil rouge, comme dans les légendes du Moyen Âge. "

(Robert Badinter-Extrait de l'Aboliiton)

 

 

13:45 Publié dans justice | Lien permanent | Commentaires (10)

24/03/2010

D'UNE MER...

à l'autre!

 

 


podcast

 

 

Fixer l'horizon qui s'ouvre sur un autre horizon qui...

Porte de tous les possibles...

 

MARE NOSTRUM

 

 

°°°

°°

°

 

 

une femme à la mer.jpg
( BANYULS)
°°°
°°
La mer est ton miroir;tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame,
Et ton esprit n'est pas un gouffre moins amer.
°
Tu te plais à plonger au sein de ton image;
Tu l'embrasses des yeux et des bras, et ton coeur
Se distrait quelquefois de sa propre rumeur
Au bruit de cette plainte indomptable et sauvage.
 
(Extrait de" l'Homme et la mer"-Charles BAUDELAIRE)
°°°°°
°°
TRANSITION OCEANE:
°°
°°
le canon 030.jpg
°°°
°°
°
verley.jpg
°°°
°°
(Olivier SUIRE-VERLEY),sur un texte
de Bernard GIRAUDEAU:
°°
°°
"Tu peins la phosphorescence de l'écume sur les bordées des chalutiers,sur les cirés des pêcheurs qui remontent dans leur filet des cristaux solaires,tu peins par éclat comme un vase fragmenté après la chute.Tu jettes des embruns bleus sur les bateaux de verre.Tu incrustes la lumière."
°°°
°°
°°°
°°
***
**
*
le canon 029.jpg
***
**
***
*
A BIENTOT.
***
**
***
le canon 037.jpg
***
**
*
.
 
le canon 038.jpg
***
**
*
*le canon 039.jpg
***
**
*
(photos "maison"-Le Cap FERRET 2010)

23/03/2010

FRISSONS...

à ARCACHON........

 

 
podcast

(musique " d'ambiance"-il est préférable de lire cette note sur un fond sonore!)
**
Guillemette de BOURSICROTIN ( NDLR:pour faire connaissance avec cette héroïne, se reporter à mes "Chroniques des années folles") s'était mésalliée en épousant Athanase.
Le milieu social qui l'avait vue grandir la destinait bien plus à "marier" un homme de " sa condition"..
Mais le hasard..et l'amour..!
°
Elle se souvenait ..
°
Son père , valet de chambre ( et non de pied..) au service la famille du BASSIN à ARCACHON,l'avait amenée, alors qu'elle était enfant,visiter la villa "Alexandre DUMAS",une splendide demeure du XIX° où il officiait depuis plus de 15 ans.
Ses patrons étant partis à LUCHON pour une cure ( Alphonsine du BASSIN était asthmatique comme ce brave Marcel),il saisit donc cette heureuse opportunité pour faire découvrit à la "petite" l'univers de son quotidien.
°
Guillemette avait imaginé cette demeure..mais elle se trouvait à présent devant le portail d'entrée...
Un énorme chien,de la race des loups, lançait des aboiements saccadés,dissuadant tout visiteur  importun.
*****
**
ferret 2010 054.jpg
***
**
La grille émit quelques gémissements lugubres et s'ouvrit sur une allée donnant sur un escalier où comme par maléfice les marches disparaissaient après que le pied y ait pris appui...
***
***
ferret 2010 049.jpg
***
**
*
La brume enveloppait les arbres  formant un suaire de verdure sur un chemin formé de grosses pierres sombres aux arêtes arrondies ,disposées là comme par malveillance pour tordre les chevilles les moins fragiles!
***
**
frissons.jpg
***
**
L'atmosphère était oppressante mais le père pouvait lire dans le regard fier de sa fille un défi à la peur.
La fillette dissimulait ses mains tremblantes ;elle ne put cependant éviter de les porter au visage comme une réponse à la frayeur suscitée par le spectacle s'offrant à sa vue:une vieille demeure comme  surgie de la géhenne devant laquelle  les branches d'un arbre séculaire encadraient cinq lettres:
FAUST
****
**
ferret 2010 051.jpg
***
**
Le sol semblait se dérober et Guillemette se mit à courir pour se mettre à l'abri sous un auvent dans la partie ouest de la bârisse. 
Elle avisa alors une tête séparée du corps émerger de mains aux doigts noueux recouverts de lichens verdâtre enserrant  un visage où une bouche tordue exprimait la souffrance.
***
**
ferret 2010 056.jpg
***
**
Etait- ce un cauchemar?
**
Non, c'était ma visite insolite à Arcachon, la semaine dernière dans la partie de la ville appelée" Ville d'hiver".

12/03/2010

CHRONIQUES ( numéro "hors série")

...des années folles.

(merci de lire la note dans son intégralité...la fin justifiant les moyens...)


podcast

Athanase  de BOURSICROTIN avait longuement hésité: voiture...train?

Guillemette semblait préférer le deuxième mode de transport.

Ils venaient d'entamer la dernière partie de leur voyage dans le train à vapeur reliant BORDEAUX à ARCACHON où ils avaient fait la connaissance d'un voyageur partageant leur compartiment:une sacré personnalité celui-là.Il s'appelait Jean ANOUILH et partait séjourner sur le Bassin.

Ils se séparèrent à ARCACHON.

Les deux enfants présentaient les signes de la fatigue imposée par un aussi long voyage.

L'aîné des deux était assez turbulent et de tempérament un peu frondeur..( NDLR:plus tard elle serait nobelisable pour avoir tenu un blog  d'une qualité rare "Nature et Saveurs")

°°

°

mum1.jpg
(Photo" maison":la Mamina de JB et Marie,il y a quelques années...)
°°
°
Avant d'embarquer à bord de la pinasse de Monsieur DUBORDIEU,la famille de BOURSICROTIN étancha sa soif sur la terrasse du casino mauresque.
°°
°
arca.jpg
°°°
°°
Elle embarqua enfin...
En route ( façon de parler) pour le CAP FERRET!
°°°
°°
ferret1.jpg
°°°
°°
Voilà,cette note rédigée à la hâte valait bien le détour, non?c'est une manière de vous annoncer mon absence car je vais rejoindre la bande " des copains d'abord" sur le Bassin pour plusieurs jours.
A BIENTOT et encore merci pour votre fidélité .J'y suis très sensible ( mais oui, mais oui..)
*****
**
rev bis 2010 002.jpg
°°°
(Quelques "copains d'abord "à Woodstock...)
****
**

08/03/2010

A LA MI-JOURNEE....

°

°°

°°

°

a 1122.jpg
(photo " maison" prise au pays de Toinou)
°°°
°°

Quand la sieste s'invite,instant délicieux de repos réparateur,donnez libre cours à votre imagination.

Dans un espace de temps non quantifiable, vous voilà héroïne de roman,walkyrie chevauchant un ardent destrier,pasionaria électrisant les foules, concertiste de renom,femme aimante, femme fleur, femme enfant, femme " tout court".

Enfin, votre esprit égaré dans les limbes du rêve éveillé, se met à philosopher " grave" et vous vous vous dîtes- le plus sérieusement du monde-pourquoi ne pas avoir créé une journée internationale de l'homme?


Je vous le dis, moi, pourquoi?

05/03/2010

UN INSTANT..

 de grâce que nous offre la vie.

 °°°°

°°°

°°

 

chopin.jpg
°°°
°°
°° 
CHUT...écoutons!

 

 

(Gainsbourg-La Valse de l'Adieu-Chopin)

°°

°°

 

 

 

(Je tiens enfin à vous remercier encore chaleureusement pour l'accueil réservé aux" chroniques des années folles" .J'y vois un encouragement à poursuivre dans cette tâche qui demande un peu "d'huile de coude".Je vous le rappelle, cette chronique est hebdomadaire et l'abonnement est..gratuit pour les plus de 30 ans!)S'il en est un qui a moins, qu'il ( ou elle) lève le doigt!).

10:35 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (4)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique