logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

20/07/2010

COIN LECTURE ( hors série)

°°
°°
jason.jpg
°°
°°
"Je sais l'histoire d'un peintre qui ne peignit qu'une femme dans sa vie,une multitude d'esquisses,de dessins, d'huiles rousses et bleues.
Il avait rêvé ce visage, ce corps élégant, ce cou qui n'en finissait pas d'être gracieux.Elle vint une nuit lui rendre visite. Il n'oublia jamais ce songe.
Il était persuadé de l'existence de cette femme. Il la nomma Amina. Il la chercha. La peignit mille fois sans jamais s'en approcher. Il la retrouva un peu dans les portraits du Fayoum,celui sculpté dans l'ébène de Néfertiti.
Il crut la deviner dans les feuilles d'or des palais vénitiens.
Il redessina ses lèvres, soufflant sur ses cheveux le pollen Safran. Il vit un jour ce visage à Florence puis au musée du Caire . C'était un rêve délicieusement douloureux auquel il s'abandonna jusqu'à la folie.
Sous la terre des jours et de la mémoire , il trouva une page d'amour, une lettre pliée dans la blessure,il eut peur de cerre amour-là, de cette jeunesse évanouie.
Il retrouva le bleu des yeux dans le cobalt de FEZ , sur les mosaïques à Meknès, à Florence.
Il peignit son histoire. Il savait tout d'elle. Elle s'était assise sur les pierres de Volubilis dans la maison du cavalier.
Elle attendait le voyageur guettant son ombre allongée au coucher du soleil.
Elle avait connu la paix et le tourment.
Un jour elle fut devant lui achevée. L'oeuvre parfaite.
Il la reconnut au bord du vertige. Son sourire était une morsure. Sous la grande porte devant les oliveraies en damier,il fixa le temps,  retint sa voix , son cou,  sa bouche et l'élégance de son front. On l'a cru vivante, elle l'était.
Quand il mourut une inconnue vint sur sa tombe et baisa la terre.
Elle s'appelait Amina".
**
(Bernard Giraudeau : " Ailleurs".)
°°
°°

Commentaires

Donc, à lire...
demain, bibliothèque
bises

Écrit par : henri | 19/07/2010

Bonjour Betty,

Il y a dans ce texte la jeunesse de Giraudeau, analogue à celle de Camus qui a 22 ans avait découvert et peint Alger dans un texte dont je n'ai jamais oublié la saveur. Mais il faut la sérénité d'un salon feutré et non le ramage des cigales qui chantent la fuite des secondes pour se mettre à table devant un tel ouvrage. Et surtout pas un oisillon de 4 ans qui réclame attention des autres pour lui exister.

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 19/07/2010

Hier j'ai suivi à la télé les nombreux témoignages de la vie de cet artiste au grand coeur .
Des moments d'émotion rendus par ceux qui l'aimaient ....
Ce soir grâce à toi , j'apprècie la poésie de son roman . Merci Betty . Bises

Écrit par : macary huguette | 19/07/2010

Bonjour Belle Betty, je l'ai rencontré il y a quelques annnées, le beau Bernard Girudeau, intelligent, intéressant, un vrai artiste. Je chercherai son interview et te l'offrirai bientot. Bises. Hélène

Écrit par : helene merrick | 19/07/2010

Bonsoir Betty,

Ce "Ailleurs" de Bernard Giraudeau est sublime. Je le lis à l'heure où le soleil se couche enveloppant mon refuge. Merci, merci Betty, grâce à toi, je vis un moment d'extase.
Bonne nuit,
Pierrette

Écrit par : Pierrette | 20/07/2010

Ces gens là ne disparaissent jamais ma chère Betty .cet ailleurs est encore un maintenant .Bises ma copine

Écrit par : heraime | 20/07/2010

Bien des talents cet homme
aventurier artiste écrivain romantique !
amitiès

Écrit par : ventdamont | 20/07/2010

Il est parti mais il a su nous laisser de belles traces que l'on pourra suivre longtemps
Douce soirée Bises Brigitte

Écrit par : fleurbleu | 20/07/2010

je viens de noter...jane austen
bises

Écrit par : henri | 22/07/2010

Bonjour Betty, bien sûr je veux publier l'interview de Bernard Giraudeau, ce qui m'a retenue hier, c''est qu'étant très longue j'ai voulu scanner le magazine dans lequel elle est passée, mais ça ne donne rien à l'écran c'est illisible, donc il me faut la retaper, je n'ai pas eu le temps. Mais tu l'auras très bientôt. Bises. Hélène
je serais heureuse que mes fées plaisent à la petite Lola !

Écrit par : helene merrick | 23/07/2010

des mots qui nous enchantent et qui nous font rêver ....il ne s'éloignera jamais très loin puisqu'il nous reste ses images et ses écritures.
Je t'embrasse
ANNIE

Écrit par : Maminie | 26/07/2010

Bonjour Betty,

Je viens de terminer un livre sans grand intérêt, pris par hasard à cause de son titre : Le prisonnier de la bibliothèque de Xavier Armange. Ne le lis pas, il ne vaut pas grand chose, je l'ai pris par curiosité et en pensant à ton amour pour la lecture.

Mais depuis 10 jours, dans quels livres dors-tu ?

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 30/07/2010

Dès les premières lignes je connaissais l'auteur. J'ai bien pensé à toi et à Hélène quand il a disparu.. une belle écriture, un homme attachant ! bises à toi ma lectrice préférée. miche

Écrit par : miche | 03/09/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique