logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/09/2010

UN REGARD...

QUI EN DIT LONG!...

***

**

Ah, SUMMERTIME! L'été prolongé dans le regard de notre amie Huguette


podcast

 

(Billie HOLLYDAY)

****

***

**

clar 008-1.jpg
****
**
**
(NDLR: chut...je n'en dirai pas plus..)
**
**
Je profite de cette note pour remercier  la visiteuse iconnue, Nina, qui a laissé un com sous ma note" PORTES".Je reproduis ce com car il s'adresse en réalité à toutes et à tous.De telles " paroles" ne peuvent que nous encourager dans la poursuite de nos causeries "bloguestres".
J'ai toujours pensé que le blog devait être un lieu d'échange et non un ring où viendraient s'affronter nos susceptibilités.
.
Merci Nina que je ne connais pas.
**

Bonsoir,


"Soyez assurée ,vous et vos amis blogueurs que chaque jour sans doute (pour moi chaque soir) des quantités d'anonymes vous lisent avec attention et qu'il en reste toujours quelquechose d'enrichissant .Indefinissable peut être mais forcément enrichissant . cette porte ouverte sur une tranche de vraie vie d'ordinaire un peu mystérieuse améne à la reflexion sur les rapports humains ,leurs difficultés mais aussi leurs richesses..Quel privilège et quelle satisfaction que de pouvoir apporter sa pierre a la reconstruction ! Merci à vous

Ecrit par : nina | 27.09.2010

29/09/2010

DES JOURNEES DE VIE QUI.....

Aux USA,la semaine dernière, dans une indifférence quasi générale si ce n'est un léger sursaut médiatique..une femme a été éxécutée.

***

**

 

plantu.jpg
***
**
*

"Il s'agit bien, en définitive, dans l'abolition, d'un choix fondamental, d'une certaine conception de l'homme et de la justice. Ceux qui veulent une justice qui tue, ceux-là sont animés par une double conviction : qu'il existe des hommes totalement coupables, c'est-à-dire des hommes totalement responsables de leurs actes, et qu'il peut y avoir une justice sûre de son infaillibilité au point de dire que celui-là peut vivre et que celui-là doit mourir.

A cet âge de ma vie, l'une et l'autre affirmations me paraissent également erronées. Aussi terribles, aussi odieux que soient leurs actes, il n'est point d'hommes en cette terre dont la culpabilité soit totale et dont il faille pour toujours désespérer totalement. Aussi prudente que soit la justice, aussi mesurés et angoissés que soient les femmes et les hommes qui jugent, la justice demeure humaine, donc faillible.

***

**

(BADINTER-Extrait du discours pour l'abolition de la peine de mort.)

"

09:23 Publié dans justice | Lien permanent | Commentaires (8)

27/09/2010

AU FIL DU COURANT


podcast

 (merci d'écouter en musique)

°°

Il suffit de franchir la porte aquatique pour....

°°°

°°

canal 014.jpg
°°°
°°
surprendre leur intimité
°°
°
canal 042.jpg
°°
°°
émergeant d'un écrin de verdure
°°°
°°
canal 045.jpg
°°
°
pour arrêter ses pas près de  l'amoureuse qui emprunte au philosophe son goût pour la nature
°°
°°
canal 038.jpg
°°°
°°
ou près de  celle qui se souvient de la première halte à la guinguette
°°
°
canal 036.jpg
°°°
°°
°
où elle connut  la vie en bleu avec....
°°°
°°°
canal 040.jpg
°°°
°°
Et achever ce parcours automnal près de celle qui...transmettait leurs messages?
°°°
°°°
canal 026.jpg
°°
°°
Voilà:c'était une promenade près de chez moi il y a trois jours , sur une très belle mélodie extraite du film "orgeuil et préjugés"

17:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (15)

21/09/2010

COUP DE COEUR.(voir modif in fine)

Je poursuis cette rubrique nouvellement créée.

 

Il n'y a pas de rythme préétabli, car les coups de coeur ne se commandent guère.

Samedi dernier ,alors que j'écoutais sur France Inter l'émission de Philippe MEYER"La prochaine fois je vous le chanterai",j'ai entendu une chanson interprétée par un artiste talentueux pour lequel j'éprouve  une tendresse particulière:BOURVIL.

 ***

**

*

J'aime bien les chansons désuettes et celle-là m'a fait beaucoup rire.

*



On l'écoute?

 

 


podcast

 

***

**

*

bourvil052.jpg
**
Emouvante cette photo,non?
...
(Appel à témoin :Huguette dans un com parle d'un film avec Michèle MORGAN:il s'agit de FORTUNAT.Cela ne pouvait mieux tomber car j'avais prévu ce complément de note:je cherche désespérment la chanson interprétée dans ce filmpar BOURVIL:"Non tu ne sauras jamais ,oh toi qu'en secret j'adore,si je t'aime si je te hais".Impossible de la trouver.
Si vous avez un tuyau, merci de me l 'indiquer car je souhaiterais l'enregistrer).

20/09/2010

LE JOURNAL

A l'extrémité de la salle des pas perdus,la lourde porte qu'elle va franchir s'ouvre sur une vaste salle éclairée par de hautes fenêtres.

 

Répartis sur quatre rangées,des bancs à dossier font face à une estrade ;au centre, un siège recouvert de velours rouge encadré par deux autres  de même facture.

 

Ses mains sont moites et dans un geste nerveux elle ajuste le rabat de la robe noire qu'elle revêt pour la première fois.

 

Elle s'avançe,ses pas sont lents;elle s'assied derrière une sorte de bureau,au plateau oblong ,ressemblant aux pupitres de son école à la campagne.

 

Son regard s'attarde longuement sur le sol où des carreaux blancs et noirs forment un damier puis suit les courbes des accoudoirs, lisses ,patinés par le temps .Elle aime ce bois noble et doré qu'est le noyer.

 

Elle est calme mais "l'envergure "des manches de la robe dissimule un léger tremblement des doigts:elle a le " trac".

 

Il prend place à ses côtés,s'installe bruyamment, éteind un gros cigare ,symbole de sa virilté.

Le noeud papillon, bien ajusté, témoigne du soin méticuleux que l'homme a apporté à son  apparence " sociale" 

 

IL plaide.Elle écoute,attentive aux inflexions de cette voix.

 

Le rythme de son coeur s'accélère.

 

"C'est à Vous;vous avez la parole".

 

Alors elle se lève et dans un geste qui l'accompagnera pendant plus de 30 ans, rituel immuable pour conjurer sa peur,elle enlève le bracelet offert deux mois plus tôt par ses parents à l'occasion de sa prestation de serment et le pose sur le pupitre.

 

Sa parole au départ peu assurée  s'affirme  .A ses côtés,l'homme au cigare a ouvert le journal local , il lit...ou fait semblant.

Bruit du journal froissé.....

Révolte sourde ,élément déclencheur de son combat pour la dignité de la femme.

 

***

 

( Merci à Miche )

 

 

 

09:34 Publié dans justice | Lien permanent | Commentaires (14)

17/09/2010

LES DESSOUS DE L'ART

 

podcast

(LULLY:Ballet du Bourgeois Gentilhomme)
°°°
°°
°
Des têtes qui ont roulé" carrosse"...
°°
Fidèle à la rubrique "les dessous de l'ART", ( avec une illustration musicale désormais,pour innover!) je vous invite à remonter le temps,et à flâner au XIII° siècle sur le parvis de Notre Dame.
 Sur la façade principale , 28 têtes couronnées formant "la galerie des rois",veillent sur la sérénité des lieux.
°°
Le temps passe ...La Révolution survient avec ses excès fanatiques:les têtes tombent,et après celle du Roi serrurier,les têtes  de pierre symboles de la royauté et de l'Ancien régime.
La lignée des rois Francs s'écroule!
°°
Que nenni,que nenni (méprise,méprise )( bis repetita..): les rois Francs étaient en réalité les souverains du royaume de JUDA
°°
Les têtes vont rouler sur  le parvis et y rester 3 ans,jusqu'à ce qu'un amoureux de l'Art ..ou de l'histoire  s'en porte acquéreur pour les revendre ensuite à un dénommé jean-Baptiste LAKANAL-DUPUGUET qui les enterrera dans un terrain rue de la Chaussée d'Antin.
°
roi.jpg
°°°
En 1977, à l'occasion de travaux effectués dans le sous sol de la Banque française du commerce Extérieur, on découvrit ces visages de pierre...qui sont exposés désormais au musée CLUNY!
°°°
°°

10/09/2010

De si jolies vacances...

Oui, ce furent de bien " jolies "vacances,où les amis et la famille furent au rendez-vous sur le Causse,ma terre nourricière.
Une maison où le couvert était toujours prévu, même pour l'hôte de dernière minute.
Onze à table,des souvenirs plein la tête et un carnet,non pas de voyage, mais de moments heureux que je vous fais partager...à ma façon.
**
Vive l'été 2010.
***
**
Musique, Maestro! de telles images le méritent.
Et merci à Toinou, Patrice,Blandine,Mathieu,Delphine, Nic-Nic et Dominique, Catherine, Jocelyne,Maddy et Luigi ,Flora,Farel,Roger et Suzy,et tous les miens
**
**
podcast
***
**
Ma "grande" et son papa....
°°
retraite.jpg
Les mêmes 28 ans après!
été 2010 limogne 005.jpg
***
**

Recyclage.....
°°
medium_numeriser0030.2.jpg
°
Le casque de montagne du grand-père ( deuxième de cordée)..
devenu  l'accessoire obligé de la " petite reine"..
°
casque.jpg
***
**
Une pêche miraculeuse
°°
DSCF0066.JPG
**
*
pêche.jpg
°°
***
**
Polémique autour
°
polémique.jpg
°
...du cochonnet ,
cochonnet.jpg
°
sous le regard bienveillant de l'arbitre
pétanque.jpg
***
*
Et comme tout a une fin, ils se marièrent et......
 
 
 
lescouru 004.jpg
***
*

07/09/2010

COUP DE COEUR

Durer,perdurer,innover......

C'est la rentrée;les éléphants de la littérature vont voir leurs oeuvres s'afficher "en tête des gondoles"...

 

Les librairies perdent parfois leur âme....les auteurs aussi.

 

J'ai choisi cette introduction pour vous présenter ,chers amis lecteurs de ce modeste  blog,cette nouvelle rubrique intitulée "coup de coeur",que  j'alimenterai de temps en temps :coup de coeur, coup de foudre pour une article lu dans la presse,un film que j'ai découvert,une recette de cuisine essayée et parfois réussie etc etc.

 

Je vous disais donc que les librairies perdent parfois leur âme.

 

A Toulouse,il était une institution"La Librairie PRIVAT":14,rue des Arts , le choix de ce nom ne pouvait être meilleur.

**

**

 

retouche.jpg

 

Le bâtiment se situe face au Musée des Augustins,un des "joyaux" de la Ville Rose.

***

**

 

augustins1.jpg
***
**

 J'ai lu cette semaine une article écrit par Jérôme GARCIN concernant Isabelle DESEQUELLES qui dirigea pendant de nombreuses années la ""célèbre et centenaire librairie PRIVAT" où j'allais de temps temps traîner mes savates..

A l'origine Edouard PRIVAT créa les Editions ¨PRIVAT..qui ont fait leur chemin.

***

**

privat.jpg
**
**

Puis vint s'adjoindre laLibrairie.

***

**

privat1.jpg
**
**
*
Notre époque étant gloutonne, et tel  un ogre bien gras qui dévore les petits,la Librairie a été engloutie par un groupe..
**
Isabelle DESEQUELLES ( romancière également) a donné sa démission.
Ce qui m'a interpellée dans l' article  de J. GARCIN,c'est la "définition qu'Isabelle DESEQUELLES  donne de la librairie qu'elle voyait comme
**
**
"un lieu où le texte, né d'un tumulte intime,puisse respirer un peu."
**
**
Belle définition, non?C'était mon Coup de coeur.
**
**
A bientôt.

 

 

 

 

 

05/09/2010

MOT d'ENFANT


podcast
***
**
*
lot ete 2010 025.jpg
***
**
*
Dans sa chambre,un remue-ménage laissant présumer que l'enfant joue..puis, silence.
-Lola,tu fais une bêtise?
-T'inquiète pas Maman, je fais semblant.
!!!
(histoire "vécue" il y a 5 jours)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique