logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

19/11/2010

LES DESSOUS DE L'ART

Je reprends cette rubrique  avec un tableau intitulé "Portrait d'une négresse"( Musée du Louvre) peint par Marie-Guillemine BENOIST:il me plaît pour son audace,il est également chargé de symbole..
***
**
*
portrait.jpg
**
**
Nous sommes en 1800: voilà 6 ans que les députés de la Convention ont aboli l'esclavage.
°°°
Peu de femmes artistes peintres ont émergé ( hormis des exceptions)  cantonnant  leur talent à ce que l'on qualifierait des genres mineurs ( paysages-miniatures..portraits de famille "charmants".).
Au Salon de Paris,en 1800,un tableau "fait fureur":il s"intitule "Portrait d'une négresse"( l'expression négresse n'avait rien de péjoratif alors):non seulement il est peint par une femme mais encore il rompt avec l' académisme ambiant  décrétant que "le sujet noir et la couleur noire étaient un exercice rebelle à l'art de la peinture".
°°°
"Une pareille horreur!c'est une main blanche et jolie qui nous a fait cette noirceur".
Les critiques ne furent pas complaisants, c'est le moins que l'on puisse dire!
°°
Marie-Guillemine BENOIST ( élève de Madame VIGEE-LEBRUN puis de DAVID s'il vous plaît!) a peint cette jeune femme avec une délicatesse rare.
Le modèle ( employée chez le beau frère de l'artiste) est représenté assis, de trois- quart,
comme il était d'usage pour peindre les personnages "de la haute société".
C'est en cela également que ce tableau est audacieux,car il met sur un pied d'égalité une "esclave noire " avec la femme blanche.
Après l'exposition, l'artiste percevra une bourse qu'elle utilisera pour la création d'une école d'art destinée aux seules femmes.
Oui émancipation de la femme et des Noirs: vaste programme à l'époque!
°°°
°°
Mais en 1804,un "prénommé" Napoléon Bonaparte" légalisera" de nouveau l'esclavage...
°°°
°°°
(Nota Bene:je voudrais dissiper un léger malentendu à la suite de mon avant dernière note " série noire".
La lecture des commentaires laisserait penser que je suis très attachée à leur nombre..c'est inxeact.Ma remarque ne s'appliquait qu'aux notes de la rubrique " série noire", rubrique que j'avais créée il y a 3 ans pour que les blogueurs se connaissent davantage.J'avais en effet imaginé le personnage un peu balourd  ( mais si attachant..excusez moi, entre lui et moi c'est une amourette)de l'agent 0031 qui, sous le prétexte d'enquêter, rendait visite aux blogueurs.
Voilà un éclairage de mon désappointement.J'ai un naturel peu enclin à étudier les courbes statistiques!
Je sais que  ma famille ( que j'embrasse fort) et mes amis me lisent avec assiduité et vous aussi de temps en temps ( mais nous sommes ,comme le souligne avec justesse Josette, de plus en plus nombreux).

Commentaires

cet extraordinaire portrait de trois quarts, une femme peinte par une femme, m'en apprend davantage que tous le cours magistraux sur l'histoire de l'art , sur les rapports des hommes entre eux, sur la position de la femme , sur le courage de montrer la négritude au XIX° dans une équivalence avec les blancs

note forte comme tu sais les faire et nous les faire partager, Merci Betty

Écrit par : framboisine | 18/11/2010

Je ne puis m'empêcher de plublier le ler com...mais ce tableau m'émerveille (un faible pour la peinture) pour ce qu'il représente, superbe femme, et ce qu'il contient. Il y a toujours eu des critiques à toute époque, mais là, on met le doigt sur une plaie : l'esclavage, ignoble pratique...et pourquoi je n'aime pas Napoléon, c'est pour la résurrection de cette pratique...et aussi pour son ambition qui a fauché tant de vies humaines...pardon de m'éloigner du sujet : l'ART....

Bises de l'amoureuse de l'art
Mamina
hélène

Écrit par : hélène | 18/11/2010

Ce tableau a quelque chose de doux,il est peint par une femme,cela se ressent.Je le trouve très beau,dans tous les sens du terme.
Merci pour l'explication sur l'esclavage,tristesse.....
Bonne journée Betty
Christiane

Écrit par : christiane | 19/11/2010

c'est vrai qu'il est étonnant de voir cette dame dans la pose alanguie des bourgeoises...on a raison de le dire black is beautiful !
ça s'écrit y comme ça ?
bises

Écrit par : josette | 19/11/2010

je trouve ce portrait tres beau Merci de me le faire découvrir
je ne suis pas surprise que ce soit une femme qui l'ai peint c'est plein de sensibilité
J'ai beaucoup appris sur l'esclavage par ma belle mère qui était Guadeloupéenne qui se souvenait de ce que sa grand mère ex esclave lui avait appris Il n'est pas si loin ce temps
Je te souhaite une douce soiree bises Brigitte

Écrit par : fleurbleu | 19/11/2010

Tu te doutes que je suis allé voir toute l’œuvre de cette femme, et que j’ai comparé ce portrait à ceux qu’elle avait fait des princesses de son temps.
J’y retrouve des poses voisines, un drapé blanc et du satin sur le bras des fauteuils, un ruban rouge. Il devait sauter aux yeux à ses contemporains que Marie Guillemine plaçait cette femme au même rang que des femmes bien nées à la peau blanche.

Je trouve que le bonnet a quelque sorte de phrygien qui sent la révolution.

Elle était bien courageuse, cette Marie Guillemine, dans un monde d’hommes. J’aimerai connaître son enfance !

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 24/11/2010

Scotchée par tant de beauté. Elle est "habitée" comme on dit pour les musiciens...bises de miche impressionnée.

Écrit par : miche | 08/12/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique