logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/11/2010

ODE A MARIETTE

 
podcast

***

**

 

mariette.jpg
***
**
*
 

Sur le Causse où la neige s’était mise à tomber

Vinrent s’échouer douze gosiers tourmentés.

Cassandres affamés, maraudeurs épuisés

Histrions hallucinés se mirent à hurler :

Pour L’un, « où sont les courges »,et l’autre "où est le chou

Parbleu, coquin de sort, que l’on promît farci !"

 

***

**

 

mariette 015.jpg

 

Mariette, n’entends-tu pas l’appel de tes «  petits »

Serais-tu insensible à leur juste courroux ?

Ces cris désespérés semblables aux cris d’orfraie

N’auraient-ils point raison de ton cœur de madonne ?

« Oh là, braves amis, franchissez donc l’allée,

 

***

**

 

ruffes nov 012.jpg
**
*
ruffes nov 004.jpg
***
**

Rentrez dans la cuisine où le chou vert mitonne ,

 

 

ruffes nov 020.jpg
***
**

 

Foi de Mariette, la cuisson est donc à point ,

Alors passons à table ,et buvons le bon vin !

 

**

**

Ces quelques vers estropiés ,Dieu me le pardonne,

Méritaient bien le meilleur des diplômes.

(ndlr:décerné en 1998 et renouvelable par tacite reconduction...)

 

***

**

 

***

**

*

 

ruffes nov 026.jpg
***
***

 

 

(photos "maison" prises ce week end chez l'amie Pierrette dite "Mariette". Ses poussins reconnaissants.)

 


26/11/2010

SONS DE CLOCHE...

Petit intermède carillonné de quelques jours car je pars faire bombance( au menu il est prévu un chou farci...) avec"les copains d'abord "pour la "grande soirée des courges" ( NDLR:notre amie Mariette en cultive,ce n'est pas une plaisanterie).
°°°°
°°°
°°
vietnam.JPG
(Photo ""maison" J B)
°°°
°°
°
Son grave, déchirant l'espace ,comme les pulsations ralenties d'un coeur,mélopée rythmant les aboiements des chiens pleurant leur maître mort.
*
Son apaisé , apaisant ,délimitant le temps, de l'Angélus.
*
Son exubérant du carillon auréolant d'un halo de joie la jeune épousée.
*
Son de l'effrontée arrachant la jeune pensionnaire aux limbes de ses rêves.
*
Son strident ,électrifié , de l'injonction: serrez les rangs, tête baissée,cauchemar récurrent de 6 années de pensionnat.
*
 Son murmuré du canon:"C'est la cloche du vieux manoir" .
*
cloche1.jpg
(photo" maison":cloche à BEAUREGARD)
°°
°
Enfin, joie de l'enfant prêtant" main forte" au carillonneur dans la petite église de Calvignac.
°°°
°°
clocher.jpg
(photo Jean-Bernard FAURE: église de CALVIGNAC.Gros baisers Jocelyne et Paulette)
°°°
°°
Enfance.....
 

15:05 Publié dans enfance | Lien permanent | Commentaires (13)

23/11/2010

Trois petit' notes et puis....

s'envolent....

Il est des émotions que l'on se plaît à faire partager,je les nomme souvent " instants de grâce",ainsi celles ressenties en écoutant ce concerto pour flûte de Carl Philipp Emmanuel BACH,


podcast

 

***

**

 

 

ou en attardant mon regard sur les petites mains de ma Lolotte découvrant le clavier,

°°°

°°

leçon piano.jpg
°°
°°
ou  en parcourant la lecture en ce début de l'automne du roman "Les déferlantes",
°°
°°
Les_deferlantes1.jpg
°°
°°
ou encore, puisque nous parlons de l'automne, en marquant un temps d'arrêt sur cette photo superbe de BOUBAT
***
**
automne boubat.jpg
***
**
enfin,-je ne peux m'en lasser- en clôturant cette note sur cette photo prise par mon amie Babette, que j'ai déjà éditée.
**
**
mouette.JPG
°°°
°°

22/11/2010

TOUTES LES ""STRADA"

..MENENT à ROME,ou petite balade italienne à l'intention de mes amis milanais Maddy et Luiggi..en attendant  la grande cérémonie d'adoubement par la "bande des copains d'abord",et le plaisir immense de se voir à MILAN.

(Photos:Marie-Octobre 2010)


podcast

(Pavarotti-Buongiorno a te )

 

°°°

°°

Tout avait bien commencé ....

romulus.jpg
***
***
Mais ils ne purent résister  aux sollicitations empressées de BACCHUS.....
°°
°°
verre.jpg
°°°
°°
Au détour d'une rue,ils croisèrent de bien curieuses personnes...
l'une échevelée
°°
°
meduse.jpg
°°
et l'autre .."fraîchement" dévêtue..
°°
venus.jpg
°°°
°°
Une madone relookée  leur apparut
°°°
°°
madone.jpg
°°°
°°°
°°°
Ils firent un" pied de nez" à l'Empereur Constantin...
°°°
pieds.jpg
°°°°
°°°°
Enfin,touchés par un éblouissement sanctificateur...
°°°
saints2.jpg
°°°
°°
Ils portèrent leur regard vers des cieux rédempteurs
°°
dome.jpg
°°°
°°
pour enfin prendre un bain purificateur
°°
°°
trevi.jpg
°°°
Moralité:Tous les chemins mènent à...l'eau.
°°°
°°
°°
ARRIVEDERCI!!!!!!!!

08:57 Publié dans les copains d'abord | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : rome

19/11/2010

LES DESSOUS DE L'ART

Je reprends cette rubrique  avec un tableau intitulé "Portrait d'une négresse"( Musée du Louvre) peint par Marie-Guillemine BENOIST:il me plaît pour son audace,il est également chargé de symbole..
***
**
*
portrait.jpg
**
**
Nous sommes en 1800: voilà 6 ans que les députés de la Convention ont aboli l'esclavage.
°°°
Peu de femmes artistes peintres ont émergé ( hormis des exceptions)  cantonnant  leur talent à ce que l'on qualifierait des genres mineurs ( paysages-miniatures..portraits de famille "charmants".).
Au Salon de Paris,en 1800,un tableau "fait fureur":il s"intitule "Portrait d'une négresse"( l'expression négresse n'avait rien de péjoratif alors):non seulement il est peint par une femme mais encore il rompt avec l' académisme ambiant  décrétant que "le sujet noir et la couleur noire étaient un exercice rebelle à l'art de la peinture".
°°°
"Une pareille horreur!c'est une main blanche et jolie qui nous a fait cette noirceur".
Les critiques ne furent pas complaisants, c'est le moins que l'on puisse dire!
°°
Marie-Guillemine BENOIST ( élève de Madame VIGEE-LEBRUN puis de DAVID s'il vous plaît!) a peint cette jeune femme avec une délicatesse rare.
Le modèle ( employée chez le beau frère de l'artiste) est représenté assis, de trois- quart,
comme il était d'usage pour peindre les personnages "de la haute société".
C'est en cela également que ce tableau est audacieux,car il met sur un pied d'égalité une "esclave noire " avec la femme blanche.
Après l'exposition, l'artiste percevra une bourse qu'elle utilisera pour la création d'une école d'art destinée aux seules femmes.
Oui émancipation de la femme et des Noirs: vaste programme à l'époque!
°°°
°°
Mais en 1804,un "prénommé" Napoléon Bonaparte" légalisera" de nouveau l'esclavage...
°°°
°°°
(Nota Bene:je voudrais dissiper un léger malentendu à la suite de mon avant dernière note " série noire".
La lecture des commentaires laisserait penser que je suis très attachée à leur nombre..c'est inxeact.Ma remarque ne s'appliquait qu'aux notes de la rubrique " série noire", rubrique que j'avais créée il y a 3 ans pour que les blogueurs se connaissent davantage.J'avais en effet imaginé le personnage un peu balourd  ( mais si attachant..excusez moi, entre lui et moi c'est une amourette)de l'agent 0031 qui, sous le prétexte d'enquêter, rendait visite aux blogueurs.
Voilà un éclairage de mon désappointement.J'ai un naturel peu enclin à étudier les courbes statistiques!
Je sais que  ma famille ( que j'embrasse fort) et mes amis me lisent avec assiduité et vous aussi de temps en temps ( mais nous sommes ,comme le souligne avec justesse Josette, de plus en plus nombreux).

17/11/2010

CULTURE MUSICALE...

 

 La semaine écoulée fut celle des chaises musicales....l'opportunité m'est ainsi donnée de rédiger une note "culturellementtttttttttt musicale.

***

**

On sait bien que quand le Maestro n'est pas là......

*

souris.jpg
**
*
les souris.......

 

 

souris1.jpg
***
***
jouent de la cornemuse!
souris3.jpg
*
***
  ou s'éclatent sur un tam tam! 
 

 

souris2.jpg
***
**
***
Pendant ce temps un drame se noue, digne d'un opéra....
**
**
souris7.jpg
**
Et pour terminer en couleur:
**

orchestre.jpg"MOZART était si doué qu'à 15 ans il avait déjà composé le Boléro de Ravel"

(Pierre DESPROGES)

(fauteuils du Théâtre du Capitole de Toulouse)

(Illustrations extraites d'un " bouquin" que des amis viennent de m'offrir:"Le dico fou de la Musique)

08:24 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (8)

11/11/2010

SERIE NOIRE ,CLAP de

FIN.

Triste constat, désaffection.

 Aucune amertume de ma part.

 

"Tout nouveau tout beau"..puis.... 

Je ne suis pas une habituée des statistiques, mais celles-ci ci sont " parlantes":l'agent 0031 ne suscite plus le même intérêt que lors de  son entrée dans le monde bloguestre.Les commenrtaires du début m'avaient encouragée à continuer:26,22,16 18,14....

 

 

Le dernier visité (e) restera donc dans l'anonymat, car j'interromps cette série et m'en excuse auprès de mes fidèles habitués,mais l'effort sans gratification,je ne sais pas . 

Je voulais tout simplement " faire plaisir".

(Note publiée ce matin;je voudrais simplement  ajouter ce soir que lorsque j'ai créé cette rubrique, je voulais établir un lien entre les blogueurs en leur rendant visite )

Bon, parlons d'autre chose et terminons sur une " note" un peu plus musicale:vous souvenez vous de ces gens qui dans un marché couvert ,en Espagne, avient été surpris par des chanteurs lyriques...

Une de mes amies m'a transmis une nouvelle vidéo filmée à PAMPLONA dans un café:un bijou!Quand la musique rassemble...

 

***

**

 

 

 

10/11/2010

SERIE NOIRE

Je reprends avec grand plaisir cette série ,ayant beaucoup de sympathie pour cet agent et ses aventures bloguestres:certains d'entre vous ont déjà reçu sa visite..mais la liste des blogueurs s'allongeant, l'agent toulouse0031 ne peut profiter d'une retraite pourtant méritée.:il doit enquêter!

 

 

***

**

 

 

Haute voltige

*

 

 

 medium_dauphine.jpg

 

 


podcast

 

(A lire en musique...pour l'ambiance)

 

Les persiennes entrouvertes laissaient filtrer une douce lumière automnale;il devait être 8 heures trente. 

Emergeant d’un sommeil  lui ayant semblé agité ( n’avait -il pas bu un café vers 24heures,l’heure où tous les chats sont gris…) l’agent Toulouse0031 émit un bâillement ( peu discret,mais il vivait seul…),étira ses bras sans ménagement-ce que trahirent certains craquements incongrus-s’assit sur le bord du lit en s’ébrouant alors que docteur NO(le chat blanc,vous connaissez),manifestait par un ronronnement au rythme régulier  son désir de prolonger la nuit, bien calé au fond du lit,dans la tiédeur des couvertures.

 

Notre agent enfila sa robe de chambre en laine des Pyrénées grise, bordée d’un galon  violet,s’arrêta quelques instants devant le miroir sur pied, rejeta en arrière les quelques mèches de cheveux barrant son front dont il convint avec quelque agacement qu’il était parcouru de sillons de plus en plus profonds,autant de témoins où venaient s'inscrire les épisodes d'une vie mouvementée. 

 

Mais il n’était pas homme à se laisser envahir par des préoccupations esthétiques !Il avait été un homme d’action que des *missions parfois périlleuses avaient malmené(les abeilles de BOE-le Gaffiot de Pau-la partie de catch chez la môme édentée d’Habas- etc) .

 

Il trainait un peu plus les pieds désormais, mais sa démarche ce matin là était peut être alourdie par les charentaises au talon éculé ,à gros carreaux beige et rouge qu’il venait de chausser.

 

Repectueux du rituel matinal-qui le rassurait dans sa solitude(il était toujours célibataire et il ne se compromettrait plus dans une aventure amoureuse,la dernière s’étant soldée par un échec),il s’installa confortablement dans le fauteuil club,allongea les jambes ,calant ses pieds sur la petite table basse en noyer massif ( style des années 40,un cadeau de sa grand’mère),alluma son Davidoff,le regard s’attardant sur les volutes de fumée avant de s’arrêter sur un point fixe au plafond, une auréole aux contours jaunis.

 

Il savourait dans le même temps le nectar du café «  grand’mère » (pub interdite) qu’il avait préparé en respectant une procédure quelque peu anachronique : il utilisait encore ce vieux moulin à café  qui avait résisté aux épreuves du temps ,renouvelant les gestes appris dans l'enfance, calant entre ses genoux la petite boite en bois carrée surmontée d’un dôme coulissant  et d’une manivelle en fer…

 

moulin café.jpg
Il y avait un certain érotisme dans cette" gestuelle" ( ceci, pour ceux qui ont trouvé que mes "série noire" précédents  manquaient d'érotisme..)
Le délicieux arôme saturant l'air de l'unique pièce faisant fonction de chambre et salon,fit sortir docteur NO de sa torpeur féline;bondissant hors du lit,il grimpa sur la table,prenant soin de ne point renverser le cendrier en cristal  et la soucoupe "façon porcelaine de chine",pour se lover enfin sur les genoux de son maître.
Cet état proche de l'extase fut interrompu  par la sonnerie stridente du téléphone.
L'agent toulouse0031reconnut immédiatement cette voix qu'il redoutait d'entendre et qui perturbait invariablement le déroulement paisible de sa vie d'agent retraité 
.
Son regard se posa sur docteur NO dont les miaulements répétés n'accréditaient aucun signe de compassion mais traduisaient bien plus les "appels "d'un estomac affamé!
Le BOSS ( pour les nouveaux lecteurs,c'est le grand patron du BEB ,"Bureau des enquêtes bloguestres")avait besoin de la perspicacité sans faille de son agent -fut-il retraité-pour mettre au jour  un traffic de haute " voltige".("ah ,ha, ah!).
Il fallait mettre fin à ce manège ( ah, ah ah) ;il allait gagner la partie des petits chevaux (ah, ah, ah)
***
**
(A suivre..)

 

 

 

 

  

 

 

 

 

07/11/2010

L'ORCHESTRE BUISSONNIER...

Il était une fois...

 

un grand chef qui pensait mener à la baguette ses musiciens....or,il se trompait... 


podcast

(Jean Philippe RAMEAU-Hippolyte et Aricie)

***

**

 

chef.jpg
****
***
**
Par un beau matin d'été,la clarinette partit bon pied-bon bec, faire la cour au violoncelle sous le regard attendri de deux pigeons, quai de la Daurade. 
°°
pigeon.jpg
***
**
La grosse caisse qui faisait de l'auto-stop près du lycée des Arènes fut prise en charge par une brouette-cycle poussée par le vent d'Autan.
°°
grosse caisse.jpg
***
**
alors que les hautbois batifolant près de la fontaine de la Place DUPUY cherchaient en vain des poissons volants...
°°
dupyu.jpg
***
**
Pendant ce temps,le Tuba, près du Pont Neuf,rythmait le cours de la Garonne
***
**
tuba.jpg
***
**
et la contrebasse prenait son envol pour s'élancer vers les cieux....
***
**
avion.jpg
***
**
*
Et comme toute histoire a une fin... ce petit monde rentra à la maison!
**
metro.jpg
**
**
(Note rédigée avec l'aimable participation des musiciens de l'Orchestre National du Capitole de TOULOUSE illustrant la revue musicale de la saison 2010/2011.)

04/11/2010

DISCRETION

 

"Elle était si discrète qu'après avoir rendu son tout  dernier soupir,elle en rendit un autre que personne n'entendit".( Raymond DEVOS)

 

Le sien, il l'a rendu dans la plus grande discrétion..LUI, qui? un artiste qui nous a quittés dans une indifférence quasi générale au mois d'Octobre. Il avait seulement 54 ans,l'aurore de la vie : Gérard BERLINER.

°°°

°°

gerard-berliner_articlephoto.jpg
°°
°°
°°
°°

 

Il y a deux ans,mes oreilles traînaient sur les ondes de je ne sais plus quelle radio, lorsque j'ai entendu cette chanson à l'écriture très réaliste ;le timbre de la voix,la mélodie, les paroles formaient un tout harmonieux.Je ne connaissais pas l'artiste.

Par l'intermédiaire d'un ami  j'ai pu  découvrir ce talent .

Cette note est un hommage que je souhaite lui rendre  car il est mérité, hommage discret certes, comme l'était l'homme au sourire bienveillant.


Rappelant enfin que le chanteur était également un excellent comédien et qu'à ce titre il fut nommé lors de la cérémonie des Molières pour son spectacle musical  'Mon alter HUGO" qui fit salle comble lors du festival off d'Avignon en 2009.

Du talent, je vous le confirme quoi qu'en disent les intello bobos... 

 °°

.( la vidéo s'accorde parfaitement au style de cette chanson, me semble t-il).

 

 

Sentimentale? peut-être.....

02/11/2010

IL SUFFIT ....

 

 DE...

 

 

 

lola oct 2010 082.jpg
°°°
°°
PASSER LE PONT,C'EST TOUT DE SUITE L'AVENTURE..

 

lola oct 2010 125.jpg
°°°
°°
IL FAUT COURIR A TOUTE ALLURE
course.jpg
°°°
°°°
POUR DONNER LE GRAIN AU  DINDON
lola oct 2010 043.jpg
°°°
°°
AU LAPIN ET PROGENITURE
lola oct 2010 029.jpg
°°°
°°
CARESSER LE GROIN DES COCHONS
cochon.jpg
°°°
°°
FAIRE AUX COQS LA CONVERSATION
coq.jpg
°°°
°°°
ET A L'ANE DERRIERE SA CLÔTURE
âne.jpg
°°°
°°
POUR ENFIN REVENIR A LA MAISON!
lola oct 2010 132.jpg
°°°
°°°
C'était une variation automnale ,ou adaptation imagée et corrigée de la chanson de Georges BRASSENS "Il suffit de passer le pont" que vous pouvez fredonner si l'humeur vous en dit.
°°°
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique