logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/12/2011

UNE PETITE EPICERIE



podcast
(Valse de l'Eden-Film India Song)
***
**
*
C'était une petite épicerie au centre d'un  village de 2OO âmes,à quelques roues de charrette du monument aux morts.
Elle faisait également fonction de débit de tabac et de dépôt de pain.
J'entends encore les palpitations de son coeur et le soir avant de m'endormir,alors que défilent les images d'une petite enfance heureuse, je me souviens.
***
**epicerie.jpg***

(Le p'tit Marcel, mon père,lorsqu'il avait 2O ans, devant la porte d'entrée)
**
JE ME SOUVIENS:
-Du fil en acier aux embouts en bois permettant de guider la main avec une précision affûtée(ouah!!)sur la tome de gruyère;du goût du fromage fraîchement rapé déposé comme un trésor dans le creux de la main.
-Des boites de sardines formant des échaffaudages aux reflets moirés,éclats de rouge, bleu,jaune que je démontais  et agençais pour créer une rue,une maison..
-Des espadrilles à semelles de corde, superposées,en toile assez épaisse,aux rayures de couleurs pour les femmes,unies et sombres pour les hommes.
-
-Des paquets de tabac,beiges ou bleus,formant autant de petits cubes dans une vitrine surplombant une table me servant de support pour jouer à la marchande.
-Des coups de klaxon de la fourgonnette Citroën chargée de flûtes à la croûte brune et épaisse,annonçant l'arrivée du boulanger dont le visage portait encore un voile de farine.
**
**
calvi epi.jpg
(La fenêtre de la chambre et la table où l'on aimait bien, à la belle saison, boire l'"apéro".)
**
**
-De la toile cirée sur la table de la cuisine et de ces fleurs à la forme arrondie, éclatantes de lumière ,ondulant derrière la fenêtre:on les appelait boules de neige, je me hissais sur la pointe des pieds pour les apercevoir.
-De la cheminée et de la marmite noircie où mijotait une grande partie de la journée une soupe dont je n'ai plus jamais retrouvé la saveur.
-Des tasses à café " imitation porcelaine de chine" portant des entrelacs de fleurs oranges et bleu sombre ,ne trouvant leur utilité que pour les "grandes" occasions
.
-De l'évier en pierre  qu'il fallait remplir dans sa cavité supérieure  avec une casserole d'eau s'écoulant en un mince filet sur nos mains sales
-De l'échelle en bois permettant d'accéder au grenier et de ma curiosité d'enfant se plaçant en dessous pour apercevoir les caleçons de ma grand'mère...
***
**
-
calvi ep.jpg
***
**
De la chambre que je partageais avec elle,de ce bonnet de nuit retenu par une bride sous le menton,qui accentuait la finesse de ses traits
-Du rosaire en boules de buis suspendu à la tête du lit.
-Du prie-dieu sur lequel ma mémé s'agenouillait, égrenant des  " je vous salue Marie" pour le salut de l'âme de son défunt mari.(mon grand-père que je n'ai pas connu)
***
**
*
calvi epi couleur.jpg
*****
***
(L'espace d'un été,la petite épicerie fut transformée en "café"par ma cousine qui y séjourne pendant les vacances)
*****
**
**
Fragments d'une vie que je dédie à mes cousines

13:54 Publié dans Famille | Lien permanent | Commentaires (30)

Commentaires

Note sublime que je découvre, l'émotion qui s'en dégage saisit tout de suite notre être.

Combien de souvenirs évoqués me reviennent en mémoire...

Un beau début de textes à venir que j'attends avec impatience.

Kisses of the MAMINA

Écrit par : hélène | 11/12/2011

Une note très nostalgique, les souvenirs qui reviennent.

Bonne soirée.

Écrit par : judith | 11/12/2011

Tes souvenirs sont très émouvants Betty et ils me rappellent tant des miens. C'est incroyable comme nous gardons une image très vivante de toutes ces choses, de tous ces instants : une lumière, un bruit, un parfum, une atmosphère.

le chemin est très court entre le passé et le présent : il suffit de fermer les yeux.

Tu as merveilleusement bien conté car je suis repartie là-bas pour un bon moment et c'est un bonheur. Merci à toi.

Bonne soirée. Je t'embrasse. Monique

Écrit par : monique | 11/12/2011

la puissance de l'evocation n'a d'égal que le plaisir de vivre avec toi des expériences de retour en enfance ...quel bonheur de traverser cette petite épicerie, de construire des routes et des monuments sans légo ni autres jouets , on se prend à regarder avec toi sous les jupes de ta grand mère et on s'étonne de ces droles de sous vêtements ...
que j'attens la suite avec impatience ...
je t'embrasse dans les souvenirs d'une rue qui descend, d'un café au bas de la rue d'une tante qui prepare sa glace à la vanille avec plein d'oeufs de la vraie vanille...et qui la mettra demain en vente à la sortie du cinéma , c'est l'odeur du viandox en hiver (beurk) que l'on boit en sortant du ciné avant de remonter la grand rue, c'est le poêle rouge dans un coin du café avec les marrons ...
c'est bon!
merci de ce cadeau precieux
je t'embrasse

Écrit par : josette | 11/12/2011

Si je ne devais visiter qu'un blog ce matin, c'est bien le tien... Tu croyais que je t'avais oubliée ma Betty chérie...non, non... Et je n'oublierai pas demain !!
Comme je suis heureuse de te lire. Quel talent ! mais ça tu le sais... C'est si bon de retrouver ces souvenirs qui nous font frissonner et parfois amènent une petite larme au coin de l'oeil... Je t'embrasse très très très fort. A DEMAIN § BISES DE MICHE

Écrit par : miche | 12/12/2011

c'était hier...les mêmes souvenirs, les mêmes odeurs de la bonne soupe dans la marmite ou du gratin de macaroni sous la braise. Je me souviens aussi du pot de capres avec une grande cuillère de bois trouée que mémé utilisait pour verser dans un cornet en papier kraft savamment confectionné, il y avait aussi les caramels mous à 1centime distribués généreusement pour le moindre petit service. Que du bonheur ta note dédiée à tes cousines !! je réalise le temps passé avec ta dernière photo....Merci infiniment pour ce voyage.
Bises affectueuses.

Écrit par : Paulette | 12/12/2011

Bien d'accord avec toi, Corneille et Brassens. Vouloir effacer les signes de la vie est illusoire.

Écrit par : essay writer service | 12/12/2011

J'adore cette tranche de vie racontée avec tant d'amour et les photos sont superbes! Bravo Douce Betty! Moi aussi , j'ai connu le m^me évier de pierre.Continue de nous raconter tes souvenirs si tu le veux bien.Je t'embrasse
Nicole l'Auvergnate

Écrit par : ALN | 12/12/2011

les" fragments" sont chargés d'une intense émotion
de bien belles photos aussi
bises

Écrit par : roro | 12/12/2011

Une note qui fait remonter le temps.
Bises

Écrit par : pimprenelle | 12/12/2011

Des petites épiceries, mercerie, des petits jouets aussi. Le détail que tu donnes me fait souvenir d'un commerce, unique dans le bourg, sur la place, près de l'église. Un passage chez des gens pour des vacances. Je ne sais même plus où mais la boutique m'est restée en mémoire. Il y avait les bonbons...
Tu racontes si bien que l'on se voit dans la place.
Bises et bonne nuit
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 13/12/2011

Bonjour Betty

Comme tu fais revivre Calvignac ! Sur la page, les personnages s’animent, prennent de l’assurance, accueillent le boulanger, servent l’ancien qui vient chercher son paquet de gris, tandis que tu fais monter vers nous tes jeux de petite fille, les odeurs et les bruits d’une maison heureuse. C’est le bonheur d’une insouciance juvénile qui enveloppe tes mots, que l’on retrouve dans ta dinette avec les boites de sardine dans un coin de la pièce, où ton babil d’enfant réjouissait une grand-mère derrière un comptoir, tandis que les parents surveillaient en guettant la prochaine bêtise. .

Comment veux-tu retrouver le goût d’une soupe fumée à l’âtre, nourrie de patience autant que de légumes ? Comment veux-tu retrouver l’odeur d’un râpé frais dans une paume d’enfant salivant à l’avance ?

Dans un éclair, j’ai retrouvé dans un petit « nos », celui des mains sales, les bras tendues sous le filet d’eau de plusieurs paires de bras que tu n’évoques pas, qui devaient transformer les boites moirées en voiture de course.

C’est heureux que tu y conserves tes racines, alors qu’à ton tour tu es grand mère et que ta petite fille engrange à chaque visite chez toi des images qui lui permettront plus tard d’écrire une pareille ode à son enfance.

Merci de nous avoir fait partager ces années-bonheur, tellement transparentes que l’on peut les imaginer.

Je t’embrasse.





Christian

Écrit par : Christian | 13/12/2011

Coucou Betty !

Tout d'abord je te souhaite un bon anniversaire et tous mes voeux les plus sincères !
Une journée remplie de joies et de bonheurs pour toi ma Betty !

Joli fragment de vie des souvenirs simples et heureux , émouvante ta note .
Bon mardi et gros bizoux pour ce jour spécial pour toi ,
Françoise ...

Écrit par : françoise la comtoise | 13/12/2011

Et... Oui... TRES BON ANNIVERSAIRE Betty. Une bonne et douce journée à toi.

Bises. Moniue

Écrit par : monique | 13/12/2011

Bon anniversaire Betty moi qui ai envoyé mes voeux 13 jours trop tôt. Je les renouvelle
Affectueuses bises
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 13/12/2011

Très bon anniversaire ma chère cousine, tu es du même signe que mon gendre (Eric pour les intimes...), donc le meilleur!!! Je te souhaîte un joyeux Noël et une pleine forme pour finir l'année. Avec de grosses bises.

Écrit par : Paulette | 13/12/2011

Appris les news chez ta maman!Heureux Anniversaire Betty et excellente forme pour les fêtes.Je te fais 4 bises : 2 pour moi et 2 de la part de Tonton Bourru qui doit bien être dans un nuage au-dessus de ma tête!

Écrit par : ALN | 13/12/2011

Bon anniversaire chère Betty ! Je me souviens au début de nos blogs vous l' avoir souhaité avec Agathe , c'était le même jour (.Agathe je ne peux aller sur son blog et je le regrette bien .)
Merci à toi de nous faire revivre la petite épicerie :Que d'émotion elle ravive chez moi , tu racontes si bien .que je me crois à Calvignac .
De bien grosses bises un peu tardives , pour qu' elles s'ajoutent à tous les commentaires de cette belle note ! huguette

Écrit par : macary huguette | 13/12/2011

bon anniversaire Betty, je suis comme huguette de Loubejac, je reste sous le charme de ta note que je viens de relire , je te souhaite plein de bonnes choses , dont la santé ...
je te fais de gros bisous

Écrit par : josette | 13/12/2011

un tres bon anniversaire chère Betty
Merci pour cette belle note qui a réveillé chez moi de nombreux souvenir comme ceux de ma grand mère avec qui je couchais lorsqu'elle est devenue veuve
Par contre je ne regardais pas ses culottes fendues....
Tu racontes si bien que les images défilent devant Mes yeux
Passe une tres douce soirée
Bises Brigitte

Écrit par : fleurbleu | 13/12/2011

Note magnifique dont Henri m'a parlé ce matin (elle m'avait échappé...je suis impardonnable)
Et bon anniversaire à toi !
Bises

Écrit par : serge | 13/12/2011

Très bon anniversaire chez Betty plein de bonnes choses mais surtout la santé et plus de bonbonne !!!
Tu nous fais redevenir des enfants et que c'est bon !!
Ton récit est un régal. Merci.
Bises et surtout bonne journée

Écrit par : Biche | 14/12/2011

Je vois que tous les amis ne t'oublient pas ,une petite aquarelle chez moi pour ton anniversaire.Comment va ta jolie poupée !!!Gros bisous de nous deux .

Écrit par : heraime | 14/12/2011

avec toute l'énumération de tes souvenirs d'enfance, nous visons bien l'épicerie et la vie de campagne, c'est merveilleux. Avec un peu de retard, je te souhaite directement un bon anniversaire, et aussi la forme, tâche de passer un bon Noël en famille. Bises. Renée

Écrit par : Campanule | 14/12/2011

Mon petit doigt m'a dit que c'était ton anniversaire en ce jour ??? Alors tous nos souhaits vont vers toi avec de grosses bises de nous deux !!
Nicole et Henri

Écrit par : Nicole | 14/12/2011

merveilleuse évocation. Porte-toi bien, Betty. Grosses bises. Hélène

Écrit par : helene merrick | 17/12/2011

Jamais deux sans trois !!

Coucou Betty. Je viens juste avec ma coupe (Merci, c'est délicieux !) ajouter mes souhaits tous personnels pour ces jours à venir. Bonnes Fêtes et Bonne Année 2012 à toi et aux tiens, notamment la jolie petite demoiselle Lola.

J'ai bien compris que "Le meilleur des mondes" est une manière de tenir la route de l'humour attendu que (on dirait Geneviève Tabouis) on a des obligations maintenant avec les Maîtres que tu sais. Par contre, et sans doute est-ce l'effet du champ) je n'ai pas tout compris dans l'histoire des boutons.... Qui peut oser chanter faux à ton oreille de pianiste ?

Tes comts comme (c'est voulu) tes notes sont des bulles de champagne chère Betty (je m'arrêtes là promis).

Bises à la pétillante dame. Monique

Écrit par : monique | 17/12/2011

Bonjour Betty


Comme je ne ferai plus la tournée des blogs avant Noël maintenant, je te souhaite, ainsi qu'à ton mari et ta famille, un très heureux Noël en fêtes.

Le nôtre sera le plus heureux qui soit, nous avons reçu le plus beau des cadeaux.

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 18/12/2011

Merci pour cette évocation de l'épicerie qui est pour moi chère à mon coeur et toujours dans mes souvenirs ; je revois les marchandises innombrables qu'elle contenait, de l'espadrille au paquet de tabac brun, en passant par la brillantine Roja ! j'appréciais sa fraicheur et sa pénombre les jours d'été... Je te souhaite d'heureuses fêtes de fin d'année et t'embrasse affectueusement ainsi que ta famille Ta cousine Jocelyne

Écrit par : fauré jocelyne | 31/12/2011

Je t'ai mis la recette par email
Bises
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 07/01/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique