logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

22/12/2011

LA BUCHE D'AGNES...

 OU UN COEUR " gros comme ça

 

***

**

 

 buche 002.jpg

 ***

 

**

L'an dernier,à la même époque je vous avais parlé d'Agnès et de" sa "bûche.

 

L'évènement se renouvelant chaque année,selon le même rituel, j'ai donc, en l'actualisant, reproduit la note que j'avais rédigée l'an dernier.

 

Agnès ,je vais la revoir le 24.

 

Elle a eu une année difficile Agnès;sa maman est partie il y a peu de temps.Mais au milieu de ses sanglots ,elle m'a dit," vous savez Elisabeth(elle prononce Elisabé),cette année,je mettrai un oeuf supplémentaire,la bûche sera plus grosse.

 

En fin de note, j'ai fait un copier-coller d'un commentaire qui m'émeut encore plus cette année,celui d'un père noël-bougnat...que j'appelais affectueusement "tonton bourru".

 

 

***

**

 

 

-"Allo,Elisabeth ? D’accord pour le 24, comme d’habitude,à l’entrée du parking de LIDL ?Vous savez que vous êtes toujours dans mon coeur".

 

-OK,Agnès ;je vous embrasse

°°

°

 

Elle était arrivée 25 années plus tôt, déposant sur mon bureau son ballot de souffrance.

 

Une Agnès ,très soignée,portant tunique longue pour dissimuler des rondeurs dûes à quelques excès de table ,un visage poupin où la gentillesse avait inscrit ses marques,les joues légèrement fardées ,peut-être un peu trop rouges,le verbe un peu saccadé par une violente émotion ,un rire parfois nerveux , un regard un peu triste venant démentir la joie affichée.

 

Raconter 20 années de vie conjugale n’est pas exercice aisé.

 

 

 

20 années de gentillesse exploitée .

 

 

Un mari que les cheveux grisonnants ont rendu plus charmant .Trop.

 

Et elle qui s’arrondissait..Il préfèrait les minces.

 

Elle s’accroche Agnès à son unique bien, une villa » Malardeau » ;20 ans d’échéances à venir,20 ans d’un sacrifice renouvelé .

 

C’est son seul bien ,son repère affectif,son port d'attache.

 

Cela ne va pas être facile  ;elle le sait.

 

Elle qui a consacré sa vie à mitonner de bons petits plats ,à "briquer" les meubles vernis de sa maison,, va travailler comme une «  folle », malgré ses genoux épais déformés par l'arthrose. 

 

Vendeuse, Agnès. Debout, toute la journée.

 

Pas un enfant pour la soulager .

 

Les miens, elle les a "vus "grandir ;quelques photos dans mon bureau .

 

 

Chaque année, le 24 Décembre ;ils demandent :on va manger la bûche d’Agnès ?

 

Une bûche magnifique, au chocolat et aux marrons,avec une foule de joyeux lutins verts et rouges pour la décorer.

 

Et ce matin du  14 décembre 2011,le même appel :

 

-"Allo Elisabeth,devant le parking de LIDL ?"

 

°°

°°

 

Oui, Agnès, depuis 25 ans,nous mangeons votre bûche.

 

Merci Agnès,parce que vous faîtes partie de ces personnalités qui m’ont tellement fait aimer ma profession,de ces souvenirs chargés d'affection que n'oblitère pas le temps.

 

***

**

 

"Allô Elisabeth...
Une rencontre, un bout de chemin, un service ... Cela suffit parfois pour tisser une amitié...Allô Elisabeth...La bûche sera là, meilleure d'année en année.
Tout comme la vie, l'amitié est simple comme un coup de fil...
Bon Noêl Betty, une pensée particulière pour la petite Lola...Dis-lui qu'il y a bien loin là-bas, dans des semi-montagnes où la neige n'empêche personne de vivre sa vie, un vieux père noêl bougnat bougon qui l'embrasse bien fort...Et toi aussi..."

 

 Ecrit par : Crabillou | 17.12.2010

 

Alain, je te garde une part de bûche.

 

 

***

**

*

 

ET BON NOEL A TOUS

 

 

13:28 Publié dans justice | Lien permanent | Commentaires (33)

18/12/2011

BLUE CHRISTMAS

OU NOEL BLEU.

 

Il y a deux jours,une voix de velours s'est  accrochée à  mes oreilles ,mélodie "chaloupée" d'un chant de Noël vraiment très original .J'ai pu  retrouver cet agréable entr'acte musical sur le site de Radio France.

 


podcast

 

***

**

*

 

 

carte noel.jpg
***
**
*


Et dans ma frénésie ( très passagère...) de rangement,j'ai extrait de mon fatras cette carte de Noël qui m'avait été adressée il doit y avoir une trentaine d'année par l'une de mes clientes ( pas Agnès qui ;fidèle au poste,prépare la fameuse bûche,Je rééditerai la note en l'actualisant pour ceux qui on râté cet évènement ) .

.Comme quoi,chez moi "rien ne se perd..tout se garde"... au grand désespoir de certains que l'"éthique" conjugale m'interdit de nommer.

 

(Aparté:mum, je suis sûre que cette chanson va te plaire.)

 

11/12/2011

UNE PETITE EPICERIE



podcast
(Valse de l'Eden-Film India Song)
***
**
*
C'était une petite épicerie au centre d'un  village de 2OO âmes,à quelques roues de charrette du monument aux morts.
Elle faisait également fonction de débit de tabac et de dépôt de pain.
J'entends encore les palpitations de son coeur et le soir avant de m'endormir,alors que défilent les images d'une petite enfance heureuse, je me souviens.
***
**epicerie.jpg***

(Le p'tit Marcel, mon père,lorsqu'il avait 2O ans, devant la porte d'entrée)
**
JE ME SOUVIENS:
-Du fil en acier aux embouts en bois permettant de guider la main avec une précision affûtée(ouah!!)sur la tome de gruyère;du goût du fromage fraîchement rapé déposé comme un trésor dans le creux de la main.
-Des boites de sardines formant des échaffaudages aux reflets moirés,éclats de rouge, bleu,jaune que je démontais  et agençais pour créer une rue,une maison..
-Des espadrilles à semelles de corde, superposées,en toile assez épaisse,aux rayures de couleurs pour les femmes,unies et sombres pour les hommes.
-
-Des paquets de tabac,beiges ou bleus,formant autant de petits cubes dans une vitrine surplombant une table me servant de support pour jouer à la marchande.
-Des coups de klaxon de la fourgonnette Citroën chargée de flûtes à la croûte brune et épaisse,annonçant l'arrivée du boulanger dont le visage portait encore un voile de farine.
**
**
calvi epi.jpg
(La fenêtre de la chambre et la table où l'on aimait bien, à la belle saison, boire l'"apéro".)
**
**
-De la toile cirée sur la table de la cuisine et de ces fleurs à la forme arrondie, éclatantes de lumière ,ondulant derrière la fenêtre:on les appelait boules de neige, je me hissais sur la pointe des pieds pour les apercevoir.
-De la cheminée et de la marmite noircie où mijotait une grande partie de la journée une soupe dont je n'ai plus jamais retrouvé la saveur.
-Des tasses à café " imitation porcelaine de chine" portant des entrelacs de fleurs oranges et bleu sombre ,ne trouvant leur utilité que pour les "grandes" occasions
.
-De l'évier en pierre  qu'il fallait remplir dans sa cavité supérieure  avec une casserole d'eau s'écoulant en un mince filet sur nos mains sales
-De l'échelle en bois permettant d'accéder au grenier et de ma curiosité d'enfant se plaçant en dessous pour apercevoir les caleçons de ma grand'mère...
***
**
-
calvi ep.jpg
***
**
De la chambre que je partageais avec elle,de ce bonnet de nuit retenu par une bride sous le menton,qui accentuait la finesse de ses traits
-Du rosaire en boules de buis suspendu à la tête du lit.
-Du prie-dieu sur lequel ma mémé s'agenouillait, égrenant des  " je vous salue Marie" pour le salut de l'âme de son défunt mari.(mon grand-père que je n'ai pas connu)
***
**
*
calvi epi couleur.jpg
*****
***
(L'espace d'un été,la petite épicerie fut transformée en "café"par ma cousine qui y séjourne pendant les vacances)
*****
**
**
Fragments d'une vie que je dédie à mes cousines

13:54 Publié dans Famille | Lien permanent | Commentaires (30)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique