logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/10/2012

AUX MARCHES DU...GRAND PALAIS

 

 

 

 

En avant-propos et avant de vous entraîner dans l’univers de ce grand peintre américain qu’est Edward HOPPER (1882-1967)je tenais à vous remercier toutes et tous pour vos commentaires porteurs d’énergie, sous ma note intitulée «  Avoir vingt ans ».

 

 

 

                                                           ===========

 

 

L’opportunité m’est donnée de rédiger une note sur  Edward HOPPER dont les oeuvres  sont exposées à PARIS, au Grand Palais,du 10 Octobre 2012 au  28 Janvier 2013.

 

Les tableaux peints par HOPPER m’ont toujours » parlé » : en les regardant ,on se laisse porter par son imagination..Chacun de nous pourrait se mettre à la place des personnages.

 

Les débuts d’HOPPER ne furent pas très faciles ,il dut subvenir à ses besoins en étant illustrateur de magazines .

 

Son talent fut ensuite reconnu et il est considéré à l’heure actuelle comme le grand peintre américain qui a créé une nouvelle forme d’expression croisant les chemins de solitaires ,mélancoliques, représentants d'une certaine Amérique..

 

Il a voulu créer un art « personnalisé » après avoir effectué des séjours à Paris ,où il était un fervent admirateur de COURBET,DEGAS…

 

Sa lumière et la composition du tableau, où se mêlent des formes géométriques, mettent en valeur la scène principale.

 

Je ne sais commenter des tableaux,mais je vous  livre mes impressions,à l’exception de deux tableaux où j’ai reproduit l’interprétation qu’en donne Philippe DJIAN (auteur ayant écrit 37°2 le matin et dont le dernier ouvrage s’intitule« OH »).

 

Nous sommes dans une Amérique charnière,des années 4O qui ne connaît pas encore la » surconsommation » qui va l’envahir !

 

 

Enfin, il ne faut pas perdre vue que dans le cheminement de son art ,HOPPER a eu pour modèle (le plus souvent) son épouse qui rédigeait ses notes et impressions.

 

***

 

hopper7.jpg

 

(A quoi peut bien penser ce groupe en regardant ce paysage?Ah,il en est un qui lit..)

 

 

***

**

 

hopper14.jpg

(Paysage baigné de lumière avec toujours des structures géométriques) 

***

***

Lighthouse%20Hill%20Edward%20Hoppehopper11.jpg

(C'est un tableau qui suscite deux impresssions distinctes:la scène est lumineuse,le ciel est d'un bleu profond,et,en même temps ,on dirait qu'il fait froid.La blancheur du phare,l'absence de végétation,les ombres denses contribuent à créer un aspect dramatique.On cherche en vain la silhouette d'un personnage qui viendrait donner un peu de vie à ce paysage mystérieusement désert") Philippe DJIAN

 

***

**

hopper5.jpg

La femme d'Edward HOPPER:pense-t-elle à quelque chose de précis, ou bien a-t-elle tout simplement "l'esprit vide"?Il est certain qu'elle ne prend pas un bain de soleil!(à mon humble avis)

J'aime beaucoup ce tableau avec NEW YORK que l'on aperçoit dans l'encadrement de la fenêtre. 

 

***

**

 

hopper9.jpg

Un oeuvre majeure d'HOPPER:un univers verdâtre,oppressant.

 

Pas de voyageur si ce n'est cette jeune femme qui lit. 

***

*

**

**

hopper 4.jpg

A quoi pense cet homme assis sur le trottoir, vraisemblablement devant son magasin?

**

 

**

*

homme balai.jpg

Et celui-ci qui balaye? 

***

**

station service.jpg

("Que fait ce type tout seul?qu'est-ce qu'il trafique à côté des pompes à essence?Ce doit être un employé de la station service parce qu'il n'y a aucune voiture.Il règne une atmosphère très étrange dans cet endroit planté au milieu de nulle part,endroits qui sont familiers aux Américains,habitués à découvrir des motels en plein milieu du désert.Les couleurs sont vives,on imagine que la scène se déroule au crépuscule et que le soleil vient de se coucher derrrière les arbres....le sentiment de l'isolement est étouffant")  - Philippe DJIAN

 

 

 

***

**

 

hopper13.jpg

 

A quoi pense ou que regarde cette  jeune femme aux "formes pulpeuses"? L'homme semble avoir interrompu sa lecture 

***

 

 

hopper15.jpg

Ce tableau est la représentation des ces êtres enfermés dans leur solitude qu'Edward HOPPER a aimé peindre.Il semble n'y avoir aucune communication.Beaucoup de films américains de cette époque sont le reflet de cette toile. 

 **

hopper10.jpg

 

Quand je vous disais qu'HOPPER avait influencé plusieurs cinéastes!

Ne reconnaissez - pas vous la maison inquiétante du film "Psychose" d'Alfred HITCHCOK?

 

**************************

 

Voilà:la le guide a terminé la visite en espérant que vous y ayiez trouvé du plaisir.

Je concluerai en citant l'extrait d'un article de presse résumant bien l'oeuvre de ce grand artiste:

"Hopper est attentif à l'évolution de la société américaine.Son oeuvre,à travers les paysages ruraux et urbains dresse un portrait de la classemoyenne,à la fois laborieuse,authentique et solitaire" 

 

Commentaires

Je vais brancher ma copine afin que nous allions voir cette belle exposition.
Bises du soir
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 09/10/2012

Je me suis promis d'y aller... bien qu'il me fasse "froid dans le dos".

Je vois dans ses tableaux une froideur, une inhumanité criante de vérité. Il y a dans cette rigueur des lignes, ces postures de non-communication, une charge terrifiante, comme les prémices d'une robotisation humaine. Art précurseur ? Brrrreuuuhhh !!

Bises Betty

Écrit par : Monique C | 10/10/2012

Pas de fleurs , pas d'oiseaux , pas d'enfants , c'est voulu , c'est la réflexion qui prime .
Je ne connaissais pas , mais je crois que je reconnaitrais ses tableaux !
j'aimerais bien voir cette exposition .
Merci de m'y avoir amené virtuellement ! Bises . huguette

Écrit par : macary huguette | 10/10/2012

J'ai découvert ce peintre il y a peu
J'aime pour moi chacun de ses tableau amène un questionnement personnel
Merci pour cette note
bises du soir
Brigitte

Écrit par : fleurbleu | 10/10/2012

Trés beau choix pour ce peintre que j'ai toujours admiré. Chaque oeuvre contient un message, la solitude souvent. J'aime les formes géométriques et

les personnages, toujours rigides dans leur attitude, on se demande où se dirigent leurs pensées/ Le rêve américain, ou tout simplement la vie stressée des américains. Ils on trouvé un refuge derrière les vitres. Et le pompiste, dans le désert....peut-être de l'Arizona qui guette le client éventuel§ Bravo pour l'artiste et le metteur en scène.

Bises
Mamina

Écrit par : hélène | 10/10/2012

Coucou Betty !
J'ai découvert ses toiles aux infos de ce jour , j'aime sa façon de peindre ses toiles où comme toi on se pose des questions sur les personnages.
Bonne soirée et des gros bizoux Doubs , Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 10/10/2012

Bonjour Betty,

J'ai mes billets. Nous irons le 15 novembre. Je penserai à toi.
Bises
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 11/10/2012

peinture très glacée et glaçante, je n'ai jamais beaucoup adhéré
d'accord pour "Psychose " aussi glaçant ici aussi, comme le film...bonne journée à toi

Écrit par : fanfan du fatras | 11/10/2012

Moi j'aime beaucoup... et je trouve les commentaires de Djian très justes.
Bon, va falloir attendre que l'expo arrive sur Toulouse !

Bises Betty

Écrit par : Serge ® | 11/10/2012

Ce WE au programme, Lascaux 3 à Cap Sciences Bordeaux

à plus tard

Écrit par : fanfan du fatras | 12/10/2012

pour moi, j'avoue, c'est une découverte
j'aime bien...c'set tout
bises

Écrit par : henri | 12/10/2012

Coucou Betty
Malgré la froideur qui se dégage de l'ensemble de l’œuvre je trouve qu'il est très bon dans les tracé des perspectives.Bisous de nous deux .

Écrit par : heraime | 12/10/2012

D'un point de vue strictement pictural, c'est d'un classicisme rigide et sans grand intérêt, mais il est vrai qu'il faut chercher plus loin, dans (et c'est presque un comble pour un tableau...) ce qui n'est pas figuré ! Bravo l'artiste, fallait le faire !

Bonne soirée, bises,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 12/10/2012

Bonsoir Betty,

Oui, j'ai une machine à pain. J'y laisse lever la pâte et ensuite je prépare mes baguettes à la main et les mets au four.
Je n'aime pas lorsqu'il y a trop de mie et le pain carré de la machine ne me comble pas.
Je vais aller au Grand Palais avec mon amie Marianne. Nous nous offrons de petites sorties de temps en temps et en profitons pour aller au restaurant. Cela casse un peu la routine.
Bonne fin de semaine
e t'embrasse
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 12/10/2012

Bonsoir Betty,

Sans être plus béat d'admiration devant ce peintre que devant le douanier Rousseau, auquel je trouve qu'il ressemble, je reconnais que chaque oeuvre pose des questions. L'immobilité des personnages est poussé à l’extrême, ce qui est un paradoxe dans cette société américaine en pleine mutation.
Et chacun, sentant que la situation est inerte, figée, presque dépourvue de vie, se pose la question : "que font-ils " , façon de revenir à la vie sans rester coincé ou happé dans le tableau !!

Bises du grillon qui aime la vie

Écrit par : Christian | 22/11/2012

This works need more attention. You can spent hours watching this masterpieces.

Écrit par : online resume writing services | 21/12/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique