logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

27/01/2011

C'EST L'HEURE..

DE    LA RECRE!...
°°°
°°
°
TOUT d'abord,je tiens à vous remercier pour l'accueil réservé aux contes d'HOFFMANN.
J'ai pu lire que certains d'entre vous étaient un peu allergiques à l'art lyrique ,notamment deux jeunes hommes que j'aime bien  qui ont eu l'extrême délicatesse de parcourir la note.
Les Contes d'HOFFMANN? C'est un peu à part, car il existe des parties parlées ( demain ou après demain vous entendrez une célébrité que vous aimez tous, j'en suis persuadée, faire quelques " pirouettes".)
*
Pour moi, la " Grande Oeuvre" ,c'est la TRAVIATA de VERDI et surtout TOSCA de PUCCINI (plus tard,plus tard..).
****
**
En attendant,je livre à votre sagacité habituelle ces deux photos qui paraissent semblables..
7 détails cependant les "opposent".
**
restau.jpg
°°°
°°
°
restau1.jpg
A vous de jouer sans regarder les com qui précèdent.
**
BONNE JOURNEE
**
BETTY

 

 

***
**
*

26/01/2011

OLYMPIA(Contes d'HOFFMANN)

 (Avant de lire l'histoire d'Olympia,merci de vous référer à mes 2 précédentes notes).

***

**

Entrez avec moi dans la caverne de Luther à NUREMBERG;rejoignons le groupe d'étudiants entourant le jeune poète HOFFMANN.

 ***

**

glou.jpg
***
*

Ne dit-on pas qu'il est encore amoureux?

Chut..écoutez,n'entendez-vous pas la voix de Stella la cantarice lyrique?c'est sa dernière conquête.Elle chante dans le théâtre ,à deux pas d'ici.

Mais, n'est- ce pas le conseiller LINDORF que l'on aperçoit,lui aussi épris de la cantatrice?Provoquerait-il HOFFMANN en interceptant un billet doux qui lui était destiné?

 

Soumettons nous aux vapeurs de l'alcool et chantons avec le choeur des esprits du vin et de la bière!

 
podcast

 

Glou!Glou!Glou!Je suis le vin.

Glou!Glou!Glou!Je suis la bière.ah!

Glou!Glou!Glou!

Nous sommes les amis des hommes.

Nous chassons d'ici

Langueur et souci.

Glou!Glou!glou.

 

 

 Il semblerait que le poète, grisé peut être par l'un des esprits de la bière,veuille nous raconter ses amours tumultueuses.

La Muse de la Poésie ,sous l'apparence de son meilleur ami Nicklause ,avait pourtant tenté maintes fois de l'en détourner.Mais comme nous le savons tous si bien  "Le coeur a ses raisons que la raison n'a point".(petit aparté ) 

 ***

**

 

hoffmann boisson.jpg
***
***
Dans sa maison ,le savant Spalanzani admire le chef d'oeuvre qu'il vient d'accomplir:un automate,une splendide poupée dans la fraîcheur de ses 20..engrenages!
Elle lui a coûté cher cette folie: il a acheté à "prix d'or" les yeux à son concurrent (et charlatan),le savant Coppelius; il n'a pas réglé sa dette et le le banquier ELIAS a fait faillite!
Spalanzani attend ses invités:oui,il va leur faire admirer les prouesses de sa " fille" qu'il a prénommée OLYMPIA.
HOFFMANN vient d'entrer :c'est le coup de foudre.
Ne pense-t-il pas qu'Olympia est la fille du savant?
Malgré les exhortations de sa Muse à affronter la réalité,il se laisse assiéger par la passion amoureuse.
Et VLAN!
***
**
met.jpg
***
**
Mais..ne serait-ce pas ce charlatan de Coppelius qui franchit le seuil de la porte?
N'a-t-il pas l'audace,devant l'état d'hypnose amoureux d'HOFFMANN de lui proposer d'acheter des lunettes et des yeux qui lui feront voir OLYMPIA comme une femme?
**
**
coppelius.jpg
**
**
J'ai des yeux chante-t-il..écoutons et chantons aussi ( les paroles suivent).
*

podcast
J'ai des yeux,de vrais yeux
des yeux vivants,des yeux de flamme,
des yeux merveilleux
qui vont jusqu'au fond de l'âme
et qui même en bien des cas
en peuvent prêter
une à ceux qui n'en ont pas.
J'ai des yeux,de vrais yeux vivants
des yeux de flamme.
J'ai des yeux,de beaux yeux!oui!
Veux-tu voir le coeur d'une femme?
S'il est pour ou s'il est infâme!
Ou bien préfères-tu le voir,
le voir tout blanc quand il est noir?
Prends et tu verras ce que tu voudras.
Prenez mes yeux,mes yeux vivants,
mes yeux de flamme,mes yeux qui percent l'âme.
Prenez mes yeux!
**
*
Les invités arrivent .Le savant SPALANZANI va enfin leur montrer son " prodige.
A cet instant du récit, je ne peux  résister de  livrer au plaisir de vos yeux et de vos oreilles  l'extrait d'une vidéo prise lors des chorégies d'ORANGE:Nathalie DESSAY y tient le rôle d'OLYMPIA.
La mise en scène étant de Jérôme SAVARY ( je l'adore,c'est un génie!),c'est un petit bijou de musique..et d'humour (vous entendrez le public rire..notamment lorsque le savant remonte le mécanisme de sa poupée qui se met à vocaliser!).

Prenez le temps de la visionner
***
**

 ** 

***

C'est la célèbre chason "Les oiseaux dans la charmille"(vous noterez la musique "saccadée" ..comme un automate!)

Alors qu'il danse avec Olympia,Hoffmann tombe,ses lunettes se brisent.

Coppelius qui n'a pas été réglé de sa dette va détruire Olympia alors que celle ci ( dont le mécanisme a été remonté..)valse de plus en plus vite.


Hoffmann est désespéré.

°°°°

°°

THE END

(NB/La rédaction des contes d'Hoffmann me demandant un certain " travail",je n'éditerai que tous les 2 ou 3 jours.

J'espère surtout que vous prendrez plaisir à découvrir OFFENBACH si vous ne
le connaissiez déjà

Sur la première photo vous pouvez voir le décor lors de la représentation à laquelle j'ai assisté en 2008,mise en scène de Nicolas JOEL nommé depuis directeur de l'Opéras de Paris.iI nous manque.).

09:03 Publié dans OPERA | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : hoffmann, olympia

24/01/2011

LES CONTES d'HOFFMANN


podcast

(Introduction:extrait)

 

 

 

***

**

contes affiche.jpg
***
**

Faisant suite à ma note d'hier à laquelle je vous remercie de bien vouloir vous référer,je tiens à apporter quelques précisions:

 

 

Je rédigerai une note pour chacune des aventures amoureuses d'HOFFMANN,ceci pour ne point vous lasser.

 

A partir du livret écrit par Jules BARBIER et Michel CARRE , j'établirai un texte vous racontant l'histoire.



De temps en temps, je reproduirai,pour une meilleure "lecture" des textes  chantés,un extrait - bref - soyez rassurés ,du livret.

 

Enfin, les contes d'HOFFMANN comprennent beaucoup de scènes parlées.

 

Vous reconnaîtrez dans l'une des trois histoires  la voix d'un acteur célèbre que nous avons tous adoré.

 

Je vous tais son nom, mais sa voix est reconnaissable entre toutes.!!

 

 Le prologue étant quelque peu "aviné",je suis tenue de  faire une insertion publicitaire:

"L'alcool nuit gravement à la santé".

Et pour mes petites dames de Blog 50 et d'ailleurs,la photo d'un séducteur..séduit?

***

**

séducteur.jpg
**
*
A BIENTOT!
***
**
contes.jpg
(Nathalie DESSAY-Chorégies d'Orange)

 

***

 

13:29 Publié dans OPERA | Lien permanent | Commentaires (12)

23/01/2011

JE VOUS EMMENERAI....

A L'OPERA.

 

 
podcast

 

ticket.jpg

°°°

°°

 

capitole.jpg
(photo "maison" :théâtre du Capitole Toulouse)

 
Réveiller nos esprits enkylosés par la froidure de l'hiver en écoutant des contes mis en musique par le grand Jacques OFFENBACH,voilà de quoi nous (et me) réjouir!

 

En des  temps reculés j'avais pris l'habitude d'alimenter de quelques " notes" une rubrique intitulée " Ce soir je vous emmène à l'Opéra".

 

J'ai la chance de vivre dans une  région où le " bel canto" a droit de cité, en l'occurrence Toulouse.(notez la transition svp..!)

J'aime la spontanéité du public toulousain: il vibre et se joue des codes régissant de manière péremptoire l'art lyrique notamment.

Oui, j'aime cet enthousiasme à applaudir à l'issue d'un solo, duo...sans attendre la fin de l'acte :sacrilège s'insurgeront certains, mais ne faut-il pas rappeler qu'en des temps qui ne sont pas antédiluviens on mangeait à l'opéra,on allait et venait.

 

J'ai découvert l'univers de l'art lyrique grâce à une amie(p'tit clin d'oeil à mon amie Marie Madeleine)):elle m'a transmis cette passion et ,au fil des années,si mon oreille s'est un peu"éduquée",j'éprouve toujours la même émotion.

 

Nous pouvons tous apprécier l'opéra;il est vrai que certaines oeuvres peuvent paraître ennuyeuses...

Si j'ai choisi ce jour d'établir une note sur" Les contes d'HOFFMANN,"c'est pour vous raconter trois histoires inspirées de trois des contes écrits par le poète romantique allemand Ernst Amadeus HOFFMANN.(vous ne vous ennuyerez pas..)

 

Je vous ferai découvrir avec quelques extraits musicaux les aventures amoureuses du poète  avec:

 

UNE POUPEE 

.

 

poupée.jpg
°°°
°°

UNE CANTATRICE POURSUIVIE PAR UN DESTIN FATAL 

 

antonia.jpg
°°°
°°

 UNE COURTISANE

°°°

°°

met-hoffmann-3.jpg
°°
°°

Jacques OFFENBACH est mort en 1880 alors que cet opéra " fantastique" était en cours de répétition à l'Opéra Comique de Paris où il fut joué pour la première fois le 10 février 1881.

**

**

La n...ième représentation sera donnée devant le public ami de blog 50 et les amis non blogueurs.

Qu'on se le dise,Madame Marquise!

09:20 Publié dans OPERA | Lien permanent | Commentaires (10)

16/01/2011

LEA,MARCEL...

VENDOME..et les autres.

 

Toute ressemblance avec le titre d'un film célèbre ne serait qu'une "coïncidence délibérée"!

 
podcast

(merci de lire en musique pour "l'intensité" dramatique"!!)

Il s'agit là d'une histoire d'amour tout à fait singulière s'étant déroulée dans l'enceinte du*" petit magasin bleu",l'histoire d'une rencontre, d'un coup de foudre. 

Léa avait franchi le seuil du "célèbre" *petit magasin bleu , caverne d'Ali BABA ayant "pignon" sur le Causse de Limogne .

IL lui tapa dans l'oeil immédiatement : une élégance virile, une robustesse rassurante répondant bien plus à un souci de performance qu'à une considération esthétique (bien qu'IL ait cédé à l'extrême coquetterie de ceindre son front d'un bandeau bleu où son nom était gravé en lettres dorées),formaient autant de qualités propres à raviver l'incandescence du désir.

Léa  fut conquise et le p'tit Marcel n'eut pas à la convaincre.Il les regarda partir cependant avec un certain regret car il avait le coeur tendre.

Léa et sa merveille firent bon ménage :s'ils n'eurent pas d'enfants,ils virent cependant défiler plusieurs générations...

Attentionné,IL veilla à ce que limonades,pschitt ( citron ou à l'orange-détail important-),coca-cola ,rafraîchissent tous les gosiers asséchés par les étés caniculaires sévissant dans le Lot. 

Bien que son teint se soit légèrement flétri il assure toujours "grave".....(langage générationnel)

**

**

Si vos pas vous guident vers un charmant village du Lot,poussez la porte du cabinet du Docteur M., et vous LE verrez:certes Il a la mine une peu pâlichonne, mais il FONCTIONNE!!!!!!!!!!!!!!!!il rafraîchit vos vaccins et autres produits.

 

***

**

frigo.jpg
(L'élu du coeur de Léa,Monsieur VENDOME)
**
**

Mon ami jean-Claude ,petit fils de Léa ,à qui je dédie cette note m'a envoyé la photo de cette petite merveille,et je n'ai pu résister au plaisir de vous la présenter sous la forme d'une  note légère mais chargée d'affection :l'action se déroule en 1957,l'année de mes 11 ans.

 

...

 

Depuis,Léa et Marcel ont rejoint un petit nuage ;je suis persuadée que là haut, tout là haut,ils entendent le doux ronronnement de Monsieur VENDOME.

 

 

***
**
(*"le petit magasin bleu" a fait l'objet de notes établies aux mois de Juin et Juillet 2007)
**
**

 (messages perso:alors Nic-Nic, t'as vu où cela mène les coliques "frénétiques"!!)

 Pour Jocelyne, en réponse à ton com:Léa est la grand'mère de Jean-Claude et Marcel c'est...mon PAPA, donc..ton TON TON!!Bises qui claquent)

 

 

 

 


10:50 Publié dans enfance | Lien permanent | Commentaires (11)

13/01/2011

COIN LECTURE

 

medium_DSCF0561.18.JPG

 

 

Elle ne pouvait rester porte fermée la bibliothèque « itinérante » en ce nouvel an 2011.

 

Commencer l’année dans la bonne humeur me paraît être l’option la plus opportune pour dégourdir nos neurones embrumés par les fêtes, les soucis, le froid,l'alcool...la neige.

 

Comme le dit si bien «  l’Autre » :

 

Vous avez perdu le sourire ? Allons le chercher !

 

Et ce sourire, il est là, tapi dans les étagères de la bibli.

 

Installons nous, renouons avec nos habitudes.

 

Je vous invite à la détente.

 

Vous qui venez discuter dans ma bibli, confortablement installés sur l'une des marches de l'escalier comme mon ami Bernard, vous savez que je n’ai aucun préjugé lorsque j'aborde l'univers des livres. . 

 

Lire est pour moi l’exploration du champ des possibles.

 

Je n’aime pas les contempteurs, ceux qui méprisent une certaine littérature., dite "populaire"

 

 

Et pour commencer l'année nouvelle, je vous invite à une promenade légère (enfin..pas si légère que cela...)mais roborative !

 

« Tante MAME » est le titre du roman de Patrick DENNIS, auteur américain (1921 -1976) : une bouffée d’air frais que nous offre ce roman réjouissant,.

 

 

Préfacé par Charles DANTZIG (un des rares «  auteur critique » que j’apprécie), il a été salué par l’excellent critique écrivain italien Pietro CITATI comme un roman d’une superficialité assumée.Oui, c’est bien cela.

 

Patrick, jeune orphelin de mère,  âgé de 10 ans, est  élevé par un père "coincé", terriblement ennuyeux, fort « conventionnel’, sans passion.  Au décès de celui ci il est confié  à l’unique membre de sa famille ,sa tante Mame..

 

Le père, connaissant la nature fantasque de sa sœur, avait toutefois  pris le soin de  rédiger avant de mourir un testament fixant ses principes d’éducation.

 

Mais c’était mal connaître tante Mame, personnalité extravagante,, intellectuelle mondaine et fortunée évoluant dans le New York des années folles, frappée de plein fouet par la crise de 1929(ruinée elle s’essaiera à la décoration d’intérieur, au journalisme  et finira par vendre dans un grand magasin des patins à roulettes) ; mais son optimisme invétéré la sort de ces situations...ainsi qu'un mariage opportunément heureux.

 

Mame va entraîner le jeune Patrick dans le tourbillon de sa vie, où évoluent des « petits bourgeois »antisémites, des intellectuels de renom, des aristocrates décadents, des enfants orphelins victimes du second conflit mondial…

 

Et nous nous laisserons emporter dans ce tourbillon de frivolité jusqu'à ce que Patrick soit en âge de se marier.

 

La description de la fête annuelle de l'Université est "boulevardesque" ( AOC svp) et la narration de la chasse à courre désopilante..Un vrai délice de lecture.

 

 

Mame est manipulatrice, menteuse, mais aussi formidablement généreuse, humaine,et c'est pour cela que nous l'aimons.

 

 

 

Ce roman culte de la littérature populaire américaine ( réédité par Flammarion) a connu un vif succès;il fut adapté au cinéma et en comédie musicale. 

 

 

Je peux vous l'assurer;lisez-le et vous serez -si besoin en était-de bonne humeur. 

 

 

°°°

°°

 

(petit aparté: alors que je parcourais la biographie d'un auteur anglais ,un "maître "de l'humour so british .il était écrit qu'à l'âde de 25 ans,il avait tenté de suicider en s'éloignant à la nage du rivage;il fut alors piqué par une méduse et dut faire demi tour:J'ai trouvé ce petit évènement tout à fait " savoureux my dear"et je vous le livre "brut de décoffrage".)

 

°°°

°°

 

BONNE LECTURE.A BIENTOT.

07/01/2011

CINQ,QUATRE,TROIS,DEUX...

°

...UNE MINUTE DE SOLEIL EN PLUS CHAQUE JOUR pour éclairer les 358 jours à venir.

°°°

°°

°°

 

roses.JPG
***
**
**
Les fleurs de mon jardin " qui ce matin avaient écloses" vous souhaitent à toutes et à tous une
°°
°°
 BONNE ANNEE.
°°°
°°

24/12/2010

UN COEUR GROS ...

..comme ça!


podcast

 

(Les trois ténors:"Happy Christmas ")

 

 

Je vous l'avais promis: la voici " en chair et en os"-si j'ose écrire-la BUCHE D'AGNES.

***

**

*

 buche 002.jpg

***
**
*

 Je voudrais également vous dire MERCI,UN GRAND MERCI pour les com ayant suivi ma note " LA BUCHE D'AGNES".

**

Tout à l'heure j'ai donc rencontré la fidèle amie:je lui ai parlé du blog ( elle n'a pas internet),de la note que j'avais rédigée ,de l'écho chaleureux qu'elle avait suscité.

Agnès sera moins seule le soir de Noël et je peux vous assurer que lorsque je lui ai parlé de vous tous, j'ai aperçu quelques perles ourlant ses yeux ronds...

Je suis très heureuse parce que je sais que le 24 décembre,nous aurons  tous participé à réchauffer " un coeur gros comme ça".

A vous tous que je n'ai point abandonnés ( mon bateau-santé a rencontré quelques récifs ces derniers temps ), je souhaite du fond du coeur d'heureuses fêtes.

J'embrasse aussi très fort mes cousines,Paulette,Jocelyne,Christiane,Véronique,Corinne et Patricia...et Nic-Nic bien entendu!

***

**

BETTY

14/12/2010

LA BUCHE D'AGNES...

 OU UN COEUR " gros comme ça."(expression empruntée à l'ami Gérard (CHAP) qui ne pouvait trouver meilleure définition à la lecture de cette note).

***

**

*

 

"Allo,Elisabeth ? D’accord pour le 24, comme d’habitude,à l’entrée du parking de LIDL ?Vous savez que vous êtes toujours dans mon coeur".

 

-OK,Agnès ;je vous embrasse

°°

°

 

Elle était arrivée 25 années plus tôt, déposant sur mon bureau son ballot de souffrance.

 

Une Agnès ,très soignée,portant tunique longue pour dissimuler des rondeurs dûes à quelques excès de table ,un visage poupin où la gentillesse avait inscrit ses marques,les joues légèrement fardées ,peut-être un peu trop rouges,le verbe un peu saccadé par une violente émotion ,un rire parfois nerveux , un regard un peu triste venant démentir la joie affichée.

 

Raconter 20 années de vie conjugale n’est pas exercice aisé.

 

 

 

20 années de gentillesse exploitée .

 

 

Un mari que les cheveux grisonnants ont rendu plus charmant .Trop.

 

Et elle qui s’arrondissait..Il préfèrait les minces.

 

Elle s’accroche Agnès ,à son unique bien, une villa » Malardeau » ;20 ans d’échéances à venir,20 ans d’un sacrifice renouvelé .

 

C’est son seul bien ,son repère affectif,son port d'attache.

 

Cela ne va pas être facile  ;elle le sait.

 

Elle qui a consacré sa vie à mitonner de bons petits plats ,à "briquer" les meubles vernis de sa maison,, va travailler comme une «  folle », malgré ses genoux épais déformés par l'arthrose. 

 

Vendeuse, Agnès. Debout, toute la journée.

 

Pas un enfant pour la soulager .

 

Les miens, elle les a "vus "grandir ;quelques photos dans mon bureau .

 

 

Chaque année, le 24 Décembre ;ils demandent :on va manger la bûche d’Agnès ?

 

Une bûche magnifique, au chocolat et aux marrons,avec une foule de joyeux lutins verts et rouges pour la décorer.

 

Et ce matin du  11 décembre 2010,le même appel :

 

-"Allo Elisabeth,devant le parking de LIDL ?"

 

°°

°°

 

Oui, Agnès, depuis 25 ans,nous mangeons votre bûche.

 

Merci Agnès,parce que vous faîtes partie de ces personnalités qui m’ont tellement fait aimer ma profession,de ces souvenirs chargés d'affection que n'oblitère pas le temps.

 

(Je promets à mes lecteurs de prendre une photographie de la bûche le 24 décembre prochain).

 

 

 °°°°°°°°°°°°°°°°°

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 logo barreau.jpg

08:42 Publié dans justice | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags : justice

02/12/2010

A BIENTOT


podcast
***
**
*
entr'acte.jpg
***
**
*
Je déplacerai les montagnes, fussent-elles de 20 cm,pour fêter les 3 ans de
**
**
ballons.jpg
**
**
Je vous abandonne à votre heureux sort, sur une musique volée en "mon âme et conscience" à l'ami Henri.
***
***
neige.jpg
***
***
A MOI, PARIS!
***
***
Enfin,parce qu'elle "y est pour quelque chose",parce qu'elle est la plus jeune d'entre nous, parce qu'un an de plus c'est comme un an de moins,parce qu'elle  est prête à défoncer son téléviseur lors d'un match de rugby,parce qu'elle prépare divinement le lapin aux pruneaux,
parce qu'elle a la douce folie d'apprendre à jouer de la guitare à ..ans,
parce qu'elle sait tendre la main,
parce qu'elle est peintre et poète à la fois,
parce que
parce que
parce qu'elle est ma MUM.
***
**
BON ANNIVERSAIRE.
***
**
fleur.jpg
(Fleur de JB)

30/11/2010

ODE A MARIETTE

 
podcast

***

**

 

mariette.jpg
***
**
*
 

Sur le Causse où la neige s’était mise à tomber

Vinrent s’échouer douze gosiers tourmentés.

Cassandres affamés, maraudeurs épuisés

Histrions hallucinés se mirent à hurler :

Pour L’un, « où sont les courges »,et l’autre "où est le chou

Parbleu, coquin de sort, que l’on promît farci !"

 

***

**

 

mariette 015.jpg

 

Mariette, n’entends-tu pas l’appel de tes «  petits »

Serais-tu insensible à leur juste courroux ?

Ces cris désespérés semblables aux cris d’orfraie

N’auraient-ils point raison de ton cœur de madonne ?

« Oh là, braves amis, franchissez donc l’allée,

 

***

**

 

ruffes nov 012.jpg
**
*
ruffes nov 004.jpg
***
**

Rentrez dans la cuisine où le chou vert mitonne ,

 

 

ruffes nov 020.jpg
***
**

 

Foi de Mariette, la cuisson est donc à point ,

Alors passons à table ,et buvons le bon vin !

 

**

**

Ces quelques vers estropiés ,Dieu me le pardonne,

Méritaient bien le meilleur des diplômes.

(ndlr:décerné en 1998 et renouvelable par tacite reconduction...)

 

***

**

 

***

**

*

 

ruffes nov 026.jpg
***
***

 

 

(photos "maison" prises ce week end chez l'amie Pierrette dite "Mariette". Ses poussins reconnaissants.)

 


26/11/2010

SONS DE CLOCHE...

Petit intermède carillonné de quelques jours car je pars faire bombance( au menu il est prévu un chou farci...) avec"les copains d'abord "pour la "grande soirée des courges" ( NDLR:notre amie Mariette en cultive,ce n'est pas une plaisanterie).
°°°°
°°°
°°
vietnam.JPG
(Photo ""maison" J B)
°°°
°°
°
Son grave, déchirant l'espace ,comme les pulsations ralenties d'un coeur,mélopée rythmant les aboiements des chiens pleurant leur maître mort.
*
Son apaisé , apaisant ,délimitant le temps, de l'Angélus.
*
Son exubérant du carillon auréolant d'un halo de joie la jeune épousée.
*
Son de l'effrontée arrachant la jeune pensionnaire aux limbes de ses rêves.
*
Son strident ,électrifié , de l'injonction: serrez les rangs, tête baissée,cauchemar récurrent de 6 années de pensionnat.
*
 Son murmuré du canon:"C'est la cloche du vieux manoir" .
*
cloche1.jpg
(photo" maison":cloche à BEAUREGARD)
°°
°
Enfin, joie de l'enfant prêtant" main forte" au carillonneur dans la petite église de Calvignac.
°°°
°°
clocher.jpg
(photo Jean-Bernard FAURE: église de CALVIGNAC.Gros baisers Jocelyne et Paulette)
°°°
°°
Enfance.....
 

15:05 Publié dans enfance | Lien permanent | Commentaires (13)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique