logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

05/03/2012

Quelques "notes"

....que je sais de lui...

Ou les motsd'introduction pour cette note établie il y a un an.Je pourrais l'intituler désormais "Chronique des années folles: hors série"..

Un long  week-end musical, pourquoi pas?..mais pas avec n'importe qui.


podcast

 

(Gymnopédie  N°1)

II est des êtres qui vous accrochent le coeur , si ce n'est la  part de vous-même aux contours indéfinis, que l'on appelle peut -être l'âme .

"je suis venu au monde très jeune dans un temps très vieux" disait-IL.

IL? ,LUI:

 

medium_satie.jpg

°°

Erik SATIE (1866-1925)

Que les musicologues avisés excusent mes maladresses;je vis la musique de manière instinctive.

 

°°

SATIE eut des "encenseurs" mais aussi des contempteurs, je me situerai dans la première catégorie.

 

J'aime sa maginalité, sa part d'enfance qui ne l'a pas quitté,cet humour hérité peut-être de sa mère écossaise qui le mit au monde à HONFLEUR ( bonjour Ventdamont).

***

Oui, SATIE, homme décalé, encensé ,décrié.,provocateur ,généreux.

 

***

 

J'ai illustré cette note d'extraits musicaux;je vous remercie de les écouter, même si ce n'est que partiellement ( dommage cependant),car ils ont une " morphologie" tellement différente!!!

 

Car notre Jeune Erik( il a ajouté un k à son prénom pour faire "plus viking)SATIE débarque dans ses jeunes années à Montmartre,se présente au cabaret le CHAT NOIR comme"gymnopédiste" ( mot inventé par lui bien sûr):il vient d'écrire ses fameuses gymnopédies.

 

Précurseur ,il rompt avec la musique de son temps(imaginez un instant cette époque qui est sous le souffle Wagnérien).Il rencontre DEBUSSY,RAVEL:on dira de lui qu'il fut le précuseur et l'inspirateur de leur musique.

 

***

**

 

Il tombe follement amoureux d'une autre artiste:

 

medium_valadon.jpg

Suzanne VALADON(1867-1938),artiste peintre,femme libérée des préjugés,et mère d'un autre peintre célèbre:Maurice UTRILLO.(aparté:je trouve ce visage superbe)

 

Leur passion sera de courte durée, peut- être le temps de fixer les traits de ce personnage un peu fantasque ,sur la toile

°°°°°°

°°°

°°

 

medium_satie8.jpg
°°°
°°
°
Sa vie,dans ses débuts,il  la gagne en étant pianiste de bar.
°°
Il écrit de nombreusse pièces pour piano qu'il affuble de noms cocasses:
"3 valses du précieux dégoûté"
"Véritables préludes flasques pour un chien. "
)))
Qui ne trouverait pas un petit air jazzy à cette composition ( n'est-ce pas Henri notre "encyclopédie" vivante boétienne):
*

(Le Piccadilly)
°
podcast
**

De sa période Montmartroise,il écrit et compose des valses pour la reine de la Valse,Paulette DARTY


podcast

(Valse "Je te veux")

***

 

Solitaire bien  que fort entouré:DEBUSSY,PICASSO,DERAIN,Valentine HUGO ,BRAQUE et tant d'autres avec lesquels il correpondait.

et MAN RAY (1890-1976) qui peignit "La poire d'Erik SATIE", clin d'oeil à la remarque de DEBUSSY à SATIE à qui il avait demandé de songer davantage à la forme de ses morceaux.

 

**

 

SATIE écrivit alors trois pièces qu'il intitula:" MORCEAUX EN FORME DE POIRE".

medium_poire_satie.2.jpg

***

***

 

Décalé ,SATIE le fut dans sa musique, ses écrits ,sa manière de vivre.

 

 

Ses partitions avaient une " annotation" tout à fait particulière, ainsi celle-ci(Gnossienne N°3-A première lecture,je fus désarçonnée...)

 

medium_partition.jpg

("Conseillez-vous soigneusement"-Munissez-vous de clairvoyance-Seul,pendant un instant")

Cet homme " fantasque" qui portait chaque jour le même costume en velours ,lui valant le surnom de"  VELVET GENTLEMAN'(il en avait fait fabriquer plusieurs" répliques"), écrivait beaucoup à ses amis nombreux ( DEBUSSY-DERAIN-Valentine HUGO-picasso-braque):c'est l'époqoue où il devient un maniaque de la calligraphie:il écrit dans un style gothique "fleurissant" ses mots (lettres,invitationsde dessins) de rosaces, feuilles d'acanthe .

Il fondera une Eglise...dont il sera le seul adepte!

Alphonse ALLAIS qui l'aimait comme un frère l'avait surnommé Esoterik  SATIE.

Il se fâchera cependant avec ses amis .

 

Délaissant MONTMATRE,il se retira à ARCUEIL où il vécut les 27 dernières années de sa vie,ne voyant plus personne.;il y sera cependant  actif,s'occupera des enfants déhérités de la commune .

 

E,n 1905,il reprend des études de composition et obtiendra le dipôme de compositeur avec la mention" très bien."

 

"Les pièces qu'il compose,ne serait-ce que par leur titre( embryons désséchés)montrent la sensibilité qu'il dissimulait sous un certain sarcasme")

 

La renommée ne lui vint qu'en 1917 avec la création du

ballet Parade, écrit en collaboration avec Picasso et Cocteau pour les ballets

Russes. Le scandale fut mémorable, mais lui fit une superbe publicité qui le hissa

au rang de chef d'Ecole : l'Ecole d'Arcueil. »

 

 

Il se définira à un certain moment comme un homme de gauche "Erik SATIE,du Soviet d'ARCUEIL".

 

Mais il n'est jamais très sérieux...

 

**

medium_satie_photo.jpg
**

 

J'aime beaucoup les phrases qui lui sont attribuées;en voici quelques unes en guise de dessert:

 

"la première fois,j'examinais un si bémol de moyenne grosseur.Je n'ai,je vous assure , jamais vu chose plus répugnante."

 

"Une main scélérate entra sur la pointe des pieds,les yeux hors de la tête et s'empara du Trésor".

 

"J'ai dû oublier mon parapluie dans l'ascenseur.mon parapluie doit être inquiet de m'avoir perdu".

 

 

""Il ne suffit pas de refuser la légion d'honneur;encore faut-il ne pas la mériter".

 

 

COCTEAU ,qui l'admirait ,fut auprès de lui lorsqu'il fut hospitalisé à la fin de sa vie.

 

A son décès, lorsqu'on pénétra dans sa maison d' ARCEUIL on découvrit l'univers de pauvreté dans lequel il vivait, reclus.:

"Lorsqu'après sa mort, quelques personnes, dont Madeleine Milhaud et le chef d'orchestre Roger Désormière, ont pénétré dans son appartement, elles ont découvert un taudis - un réduit, avec des centaines de dessins épars au trait caractéristique de couleur ocre rouge, et beaucoup de lettres encore cachetées. Il y avait un gros paquet poussiéreux, dont un seul coin avait été ouvert : son portrait, qui lui avait été adressé par courrier des années auparavant et qu'il n'avait jamais sorti de son emballage."

 

 

***

 

Voilà le récit ( non exhaustif)d'un trajet peu banal.

 

***

 

BON WEEK END A TOUS..sur l'air de la valse "Je te veux"

 

 

***

 

 

 

 

 

08:20 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (27) | Tags : satie, piano

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique