logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/01/2010

MON FRERE CE HEROS ( épilogue)

 

 
podcast

 

°°°

°°

phil.jpg

°°°

°°

 

 

 

Dans la cour d’un collège de la région parisienne pousse un arbre…

 

Il se prénomme Philippe…

 

Sur du papier craft, au format d’une affiche,  quelques paroles semées , parmi tant d’autres :

 

« Il pleut des larmes  sur nos bureaux », dernier hommage rendu par ses élèves à Philippe, mon frère.

 

 

 °°°

°° 

 

 

assif melloul beau.jpg
°°
°°

 

18:40 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (10)

23/01/2010

MON FRERE CE HEROS ( suite et fin)



podcast
°°
ascension3.jpg
(L'échappée verte dans le Toubkal)

 

 

 

Vendredi 4 Août.

 

L’entrée dans le massif du Toubkal commence bien.
La montagne vit intensément au rythme de la moisson.

 

°°°

 

 

 

moisson1.jpg
°°°

Dans les villages les hommes rassemblés autour de l’aire circulaire,étalent les gerbes d’épis que piétine un manège de mules.Nous roulons le long d’oueds,l’objectif de la journée étant d ’arriver au lac d’Ifni avant la nuit.

Selon les indications reçues la veille,nous n’avons pas plus de 20km à parcourir pour arriver en surplomb du lac.Toute la journée, les indications sont les mêmes : "montez cette côte et vous verrez le lac ».

 

Nous montons des côtes,avec chaque fois l’espoir de découvrir le lac.Malgré notre ténacité la nuit approche et nous ne l’avons toujours pas vu.

 

Arrivés à AMSOUZART (1740m),un village perché sur les flancs du massif du Toubkal,nous apprenons que le lac est encore plus haut,à trois heures de marche sur des pentes abruptes.

 

°°

 

 

amsouzard.jpg
(Amsouzard)
°°°
°

Dans le village d’Amsouzard,les montagnards ont bien essayé de nous faire renoncer à notre projet, qu’ils trouvent unanimement insensé.

Nous passons la nuit au village au bord d’un torrent.Des européens campent là aussi ,ils vont marcher jusqu’au Toubkal en petite tenue, leur sac étant porté par les mules, alors que nous, nous devons y aller à vélo, chacun pesant 15kg et chargé d’un sac à dos qui fait le même poids.

 

(Distance parcourue 35 km)

 

Samedi 5 Août.

 

A partir d’Imhilen, le sentier est si raide et si rocailleux que nous sommes obligés de pousser nos vélos jusqu’au lac d’Ifni,paysage insolite au cœur de ces monts arides de l’Atlas.Malheureusement, ayant abordé le lac par la mauvaise piste,il nous faudra un après-midi d’escalade pour en faire le tour.

 

ImlilTamatert.jpg

(Imhilen) 

 

°°

°°

Complètement exténués,nous établissons notre bivouac au bord du lac en compagnie d’un groupe de muletiers qui doutent que nous ne puissions, chargés comme nous le sommes,de franchir le prochain col dans la journée.

Arrivés sur l’autre rive,il a fallu faire encore une heure de marche pour aller chercher de l’eau potable car nous étions à sec.

 

 

 

lac1.jpg
(Lac d'IFNI)
°°
°°

Bivouac à la belle étoile, complètement exténués.Des muletiers nous apprennent que le col que nous devons franchir s’élève à 3600m,et que nous ne pourrons pas le  franchir dans la journée.

 

°°

 

 

mule.jpg

°°

Un marcheur  sans sac à dos doit mettre selon eux 6 heures pour arriver de l’autre côté au refuge Nelter.(3200m

 

(Distance parcourue :10 km)

 

 

Dimanche 6 Aout

 

Dès le lever du soleil,après avoir installé nos bagages sur le dos des mules, nous entamons notre progression vers le col Tizi N’Ouanoums,altitude 3600m.

 

tizi.jpg

 

°°

 

 

(col Tizi N'Ouanoums) 

 

 

TiziNMzik2.jpg
°°°
°

 

 

Du lac d’Ifni(2295m) au col de Tizi n’Ouanoums (3600m), au lieu de 6 heures de marche,nous avons mis 10 heures de portage.Ce fut infernal.Au delà de 3000m, nous avons trouvé de la glace et arrivés au sommet du col,un vent violent nous transperce les os.La descente, guidée par le toit métallique du refuge Nelter est tout aussi difficile que la montée car nous ne pouvons rouler dans les amoncellements de pierres.

 

Heureusement l’accueil cordial du gardien et le délicieux tajine qu’il nous prépare nous apporte le réconfort.

 

(Distance parcourue 5 km)

 

Lundi 7 Août

 

Le lendemain, c’est à pied que nous faisons, en compagnie de Mohamed Ahtrib , l’ascension du jbel Toubkal 

 

Cette montagne  a reçu des Berbères le surnom de « Adrar N’ Dern », la montagne des Montagnes.

 

Vers 11 heures nous atteignons le toit de l’Afrique du Nord.

 

°°

 

ttoubkal sommet.jpg
(sommet du Toubkal)
°

Il y souffle un vent violent et la température est de 6°, mais l’instant est à l’émotion.

 

 

L’après midi, nous retrouvons vélos, sacs et repartons pour la vallée.La descente contourne longuement les hauts massifs sombres et granitiques du Toubkhalet et de ses satellites.Dans ce chaos minéral, il faut souvent mettre pied à terre.

 

Après le minuscule marabout de Sidi Chamharouch (2310m), le chemin se fait plus facile et dès les premières constructions de pisé du village d’Aroumd, la descente redevient plaisir.

 

 

aroumd.jpg

(Aroumd) 

 

°°°

C’est avec allégresse que nous dévalons jusqu’à Imlil où nous retrouvons le goudron et une superbe route ombragée d’eucalyptus,de noyers et de saules pleureurs qui s’enfonce serpentant dans de verdoyantes gorges.

 

(Distance parcoure 40 km)

 

°°

Mardi 8 Août

 

Descente très rapide.ce ruban de bitume nous conduit jusqu’à Marrakech où pour oublier nos privations, nous sombrerons place Djemaa El Fna, dans d’interminables ribotes.

 

 

°°°

°°

marrakech.jpg

 

°°°°
°°
L'aventure se termine...Lépilogue suivra dans les prochains jours....car toute " histoire" a son épilogue....
Je tiens à remercier chaleureusement tous ceux qui ont partagé avec moi l'aventure de l'échappée verte.
°°°

 

 

11:03 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (12)

21/01/2010

MON FRERE CE HEROS ( suite2)

 


podcast

 


 

phil men.jpg

 (L'échappée verte)

 

 

°°°

°°

 Dimanche 30 Juillet

 

En route pour Agoudal (2300m).

 

Le paysage change totalement de celui que nous avons connu.Nous traversons une plaine désertique balayée par un vent de sable violent.

 

Nous sommes un peu démoralisés car les conditions sont difficiles,nous savons que la distance que nous parcourrons sera encore plus faible que prévue.A la mi journée,nous nous arrêtons, épuisés à KSAR BOUZMOU et déjeunons dans un café «  Chez Moussem » :une omelette avec beaucoup de pain et de thé.

moussem.jpg
(L'échappée verte "Chez Moussem ")

 °°°

°°

°

ksar.jpg
°°°
°°

A Agoudal, nous sommes accueillis par un jeune infirme (fils du caïd d’Agoudal) qui nous offre le gîte.

 

 °

agoudal2.jpg
(AGOUDAL)
°°
 
 
 
 
 
(Distance parcourue 30km).

 Lundi 31 Juillet

 

Nous sommes prévenus : après  AGOUDAL le chemin sera difficile.

En effet dans un décor semi désertique nous avons dû franchir dans la matinée un enchaînement de trois cols perchés entre 2500 et 3200m, qui ne figurent pas sur la carte.

 

Au troisième col, il est 13 h : pour déjeuner, aujourd'hui nous mangerons une boite de sardines et un morceau de pain pour tous.

Descente rapide sur SEMRIR (1930m) où nous passerons la nuit.

°°

°°

semrir.jpg
(Aux abords de SEMRIR)
°°

 

(Distance parcourue 50km.)

 

Mardi 1er Août

 

A la sortie de SEMRIR, nous remontons un col à près de 2500m, le paysage est grandiose !

 

Nous avons une vue panoramique des Gorges du DADES, qui ressemblent selon Pierre, au célèbre Grand Canyon du Colorado.

Nous entamons une descente gigantesque qui dure près de 50km le long des gorges du DADES.

dades.jpg
(La descente de l'Echappée Verte dans les gorges)



Le paysage est magnifique, nous roulons dans un véritable EDEN, cette vallée est luxuriante, nous évoluons au milieu des noyers, figuiers, bouleaux, kasbah couleur ocre et rouge.

 

°°°

°°

 

 

kasbah dades1.jpg
(Gorges du DADES)
°°
 
 
 
dades kasbah.jpg
°

Des lauriers bordent les berges du DADES, dans lequel nous nous baignons.Nous arrivons en fin d'après midi à BOULMANE DU DADES après 50 km de piste.

 

 

boumalne%20dades.jpg
(BOULMANE DU DADES)
°°°

 

Nous prenons un « taxi » pour OUARZAZATE, les vélos sont arrimés sur le toit.

 

°°°

 

 

auberge.jpg

 

°°

 

Mercredi 2 Août

 

 

âne.jpg

 

Repos complet…se "profile "dans 2 jours l’ascension du mont Toubkal ( 4165m)

 

 

 

 

 

 

 

10:40 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (9)

20/01/2010

MON FRERE CE HEROS ( suite 1)

 

 

 

 


podcast

 

 

En route ...

 

pour aller réaliser un «  exploit », ce que l’on nommerait une" première "dans le monde de la montagne. Ouvrir une voie jusqu’à présent inexplorée,  si ce n’est par quelques muletiers, aller à la rencontre des gens.

 

ILS sont partis de la porte de la VILLETTE en bus «  Eurolines » :53 heures d’un long  voyage partagé avec des voyageurs qui allaient faire un tour «  au pays ».

 

Premier incident : dans le port de Tanger, mon frangin ayant photographié une rixe opposant un policier à un jeune marocain, l’équipe de l’échappée verte se retrouvera en garde à vue : 2 heures….

 

Mais il est temps désormais d’enfourcher nos « canassons ».

 

Auparavant, voici une carte très schématisée du périple afin que vous n'alliez pas vous perdre dans le désert. : à gauche l’Océan Atlantique bordant la côte marocaine, Marrakech, et MIDELT point de départ de l’aventure.

 

°°°

°°

 

 

 

 

 

 

 

 

Trek-dans-le-Haut-Atlas.jpg


°°°°

 

°°

 

La parole est...à Philippe. 

 

°°

 

atlas2.jpg
°°
(Les membres "actifs" de l'échappée verte)

 

 

 °°°

°°

°°

 

Mardi 25 Juillet

 

Préparation des vélos, puis mise en jambe par une petite randonnée dans les gorges de l’OUIAT.

 

 

 

 

Nous sommes allés jusqu’au bout de la route qui se termine dans les mines désaffectées de AOULI.

 

°°°

°°

°

 

 

aouli.jpg
°°°
°°

 

Dans la montagne, première rencontre avec deux jeunes filles Berbères qui gardent un troupeau de chèvres, l’accueil est chaleureux, elles nous confirment qu’il y a un bel oued dans lequel on peut se baigner

 

°°°

°°.

(berberes.jpg
(Photo Philippe)
°°°
°°



Il y a effectivement un bel oued, mais il charrie une eau boueuse et rouge ! Pas de baignade.

 

Dans la mine nous rencontrons le gardien de la « ville  fantôme ".Il nous raconte que celle-ci avait été construite par les Français ,nous buvons le thé de l’amitié dans les vestiges d’une immense salle de cinéma,témoin du colonialisme passé.

 

Mercredi 26 Juillet

 

Départ pour la «  traversée », vers notre première étape pour le cirque de Jaffar.Nous démarrons un peu tard et sommes surpris par la chaleur.

 

°°°
°°

 

Nous attaquons par une longue piste sur un plateau brûlé par le soleil avec strictement aucun endroit pour se mettre à l’ombre, sinon ça et là un arbuste maigrichon.

 

Notre réserve d’eau s’épuise rapidement.Notre première rencontre avec les berbères nous libère de notre angoisse : la soif.

 

Les berbères CHLEUH , pour qui l’hospitalité est encore une réalité heureuse et qui à chaque occasion nous offrent le pain et le thé rituel à la menthe sous la tente traditionnelle fabriquée d’une toile tissée de laine de chèvre.

 

°°°

°°

°

tente.jpg
(L'équipée verte se désaltère avec du lait de chèvre)
°°°
°°
°

 

Ils nous indiquent les points d’eau ;sans ces informations précieuses,nous passions à côté de cette rare boisson.La montée vers le Cirque de JAFFAR est difficile, le chemin est pierreux,donc non cyclable.

 

 

cirque_jaffar02.jpg

 

 

 

 

Nous arrivons au cirque à la tombée de la nuit, ce sera notre premier bivouac sous la voûte céleste.

 

 

Jeudi 27 Juillet

 

Nous traversons le cirque de Jaffar, poursuivis sans cesse par des enfants qui insistent pour que nous allions boire le thé dans leur tente.

 

Finalement, nous acceptons;le berbère qui nous accueille semble connaître les touristes et son «  hospitalité » n’a rien de désinteressé.Nous sommes un peu déçus, la veille l’accueil semblait si authentique.

 

La piste est roulante et serpente dans des sites très boisés, surmontés par le Djebel Ayachi ( 3757 m).

 

°°°

°°

djebel ayachi.jpg
°°°
°°
°

 

Nous entrons dans le royaume berbère du Haut Atlas central, premier arrêt à TOUNFITE (1941m).

 

tounfite.jpg
°°°
°°

 

Nous rencontrons, Mohamed DAGHAHI, guide de montagne qui nous donne quelques conseils pour notre futur périple.Deuxième bivouac, toujours sous ce ciel étoilé, mais dans un terrain vague derrière un café.

 

 

 

Vendredi 28 Juillet

 

Tout le monde nous prévient que la piste est impraticable car les pluies diluviennes de Juillet ont tout emporté.Nous partons quand même,il nous a fallu pédaler pendant des kilomètres pour remonter le courant de l’Assif MELLOUL ,un oued aux eaux épaisses et rouges très chargées de limon.

 

assif melloul beau.jpg
°°
°

 

Nous échappons à notre calvaire en louant les services d’une land Rover ( assez "usée"), cela nous coûte 200F.La Land nous dépose à AGOUDIM (2000m) ; déçus par le peu de kilomètres que nous avons parcourus, nous poursuivons en vélo jusqu’à ANEMZI.

 

Par hasard,le long d’une piste, nous découvrons la" maison du tourisme" de ANEMZI,nous sommes chaleureusement accueillis et l’on nous offre le thé avec du pain et du smen( beurre et lait de chèvre)-excellent !

 

Nous sommes les premiers européens à franchir le seuil de cette maison.Notre périple se poursuit à travers une immense forêt de cèdres.Bivouac au bord de l’oued.

 

Samedi 29 Juillet.

 

Nous partons tôt, car nous voulons rattraper notre plan de route.

Nous grimpons après ANEMZI(2369m) et ANEFGOU(1939m) vers une maison forestière dominant un col au dessus de 2400m ;là encore,l’accueil du gardien est chaleureux,il nous offre le thé,nous l’apprécions compte tenu de nos efforts et de notre soif.

Noter route passe alors par un col très raide qui monte à 2900m,Raphaël souffre,il n’est pas habitué à l’effort en altitude.La descente vers IMILCHIL est un soulagement.IMILCHIL (2159m) est un village gris/blanc ,couleur de poussière avec des forteresses dans la ville.

 

 

°°°

°°

°

imilchil_mosquee.jpg
°°°
°°



Nous sommes interpellés à l’entrée de ce village par une femme dont le désarroi se lit dans le regard et qui malgré l’absence des hommes, nous entraîne dans sa maison pour y soigner son enfant malade.

 

 

Après ce contact fortement émotionnel, nous trouvons l’hôtel du Haut Atlas.Attention, le mot hôtel n’a plus rien à voir avec ce qui peut être considéré comme un hôtel en Europe.

 

Cela ne nous dérange pas ; nous ne sommes pas là pour jouer aux touristes.

 

A IMILCHIL, nous devons faire lchoix de notre itinéraire, soit la traversée par le Nord qui paraît plus intéressante, soit par le sud qui est probablement moins longue.Compte tenu de notre vitesse moyenne sur les pistes pierreuses et de notre impératif de date de retour, nous choisissons l’itinéraire sud par les gorges du DADES.

 

 

°°°

°°

 

 

gorges-de-dades.jpg

 

 °°°

°°

 

 

 

 

 

°°
°°°
°°
vallee-dades-304726.jpg
+++++++++++++++
++++++++

11:40 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (11)

18/01/2010

MON FRERE CE HEROS


podcast

 

 

 

 °°°°

°°°

°°

 

phil.jpg
°°°
°°
°°

 

 

 

De LUI, je n’ai jamais parlé, peut-être l’ai-je à peine évoqué, effleuré.Il fait partie de ma sphère intime, de celle qui s’arrête aux frontières des blogs.

 

Et je n’en parlerai plus.Les notes que je vais établir cette semaine auraient pu s’intituler «  les jardins du désert » ou «  l’échappée verte », du nom de l’association qu’ils ont créée.

 

 

°°°

°°

°

 

 

toubkal.jpg

 

°°°
°°

 

ILS : Philippe, Raphaël, Pierre et LUI, Philippe mon frère, tous les quatre partis en VTT à la rencontre du peuple berbère dans le Haut Atlas Marocain.

 

Nous allons ouvrir les pages de leur journal de voyage écrit par l’un des leurs : Philippe MENAGER

 

J’avais été tentée d’écrire ce journal, comme je l’avais fait pour la note éditée sur le voyage en Birmanie de mon fils.

 

Mais rien ne pouvait être plus authentique que la relation de Philippe, trame où s’entrecroisent le style parfaitement maîtrisé et fluide, la générosité,le regard humaniste.

 

Je vous livre donc ce carnet de voyage,porte ouverte sur l'amitié,les rencontres, la Nature,l'aventure sublimée par l'effort.

 

Malheureusement, je n’ai d’autres  photos que celles figurant dans le dossier de presse qui fera l’objet de l’épilogue.

 

Je tiens enfin à préciser que cette note vous est destinée, amis blogueurs, mais elle est surtout publiée à l’intention de ma Mum, Hélène,  (blog" Nature et saveurs"), de ma famille que des liens très forts unissent et des quelques amis qui ont croisé l’existence trop brève de mon frérot - Nic-Nic, Catherine et sa sœur Dominique- Les " copains d'abord-(liste non exhaustive), ce frérot parti rejoindre son cadet  dans cette immense obscurité que parcourt le silence.

 

Cette note qui sera « répartie » sur la semaine n’a pas vocation à être triste ; elle est au contraire un second souffle de vie que je donne à mon frère.

 

°°°

°°

°

femme-cirque-de-Jaffar.jpg
°°°
°°

 

 

 

Elle a reçu l’agrément de ma mum.

 

°°

 

Bien sûr, les anecdotes,les petites histoires, de telles aventures en sont naturellement " truffées".Mais elles permettent aussi de mettre l'accent sur les difficultés que rencontrent les habitants du Haut Atlas en l'occurence.

Ainsi cette histoire qui leur est arrivée:un jour, aux abords d'un petit village,Pierre,infirmier au CHS de Villejuif,apporte des soins à une jeune fille qui souffrait d'éruptions sur le visage.En très peu de temps, arrivèrent de partout femmes, enfants,personnes âgées.Durant trois heures ce fut un dispensaire improvisé:distribution d'aspirine,d'encouragements,de comprimés vitaminé;les "ordonnances " de Pierre insufflaient un grand réconfort dans ce village éloigné de 50 km du premier dispensaire!Et sans transport,ce qui a fait dire à Pierre:

 

 

"Dans le Haut Atlas marocain,il y a non assistance à personne en danger".

 

 

°°

°°

 

Ce raid a été effectué durant l'été 1989,en autonomie totale,sans aucune assistance.

 

 

EN ROUTE !!!!

 

 

(Photo:vélo de Philippe lors du raid - photo du raid perso et photo femme Berbère internet)

 

09:18 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (12)

11/11/2009

ONTTHE ROAD (6)

Ce voyage est dédié à James RUAUD

 

°°°°°°

°°°

 

TEMPS DE...

 

 

PAUSE.....avant les néons!

***

***


podcast

 

**

**

 

"Je suis tombé en panne d'avoine ( bien sûr c'est toujours le cheval qui parle.....)...je ralentis l'allure ..."

 

Mais c'est avec un hennissement de plaisir que je  vous emmène faire une brève balade (-avec un l- )sur la ballade( -avec2 l - )...(comme quoi les chevaux ne sont pas des ânes!!)) de Johnny-Jane que mon maître avait adoré.Il faut bien avouer que ce GAINSBOURG est un musicien  de génie, non?

***

**

Voici deux ou trois photos de la high society animale prises par JB il y a quelques jours "on the road" vers San Francisco.

***

**

"Chouette" ,non?

***

**

usa2009 047.jpg
***
**
**

 

 

usa2009 048.jpg
****
***
**
usa2009 054.jpg
***
**
*
A BIENTOT..je visiterai vos " box" dans plusieurs jours.
***
**
*

15:12 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (7)

07/11/2009

ON THE ROAD (5)

 Ce voyage est dédié à James RUAUD.

 


podcast
 

****

***

 La journée est terminée:la récolte de glands et de pignons de pins a été généreuse.

Le grand chef OLD Winnemucca est assis devant sa hutte faite de branchages rudimentaires.

Il pense à cette jeune fille de sa tribu PAIUTE enlevée et violée par les "Blancs".


Les indiens sont partis en guerre pour la délivrer.Lutte acharnée...

Il pense à Wovoka,ce paiute qui a reçu une éducation chrétienne.Lors d'une éclipse de soleil ,ayant perdu connaissance,Jésus est venu à sa rencontre le chargeant d'une mission:enseigner une danse " La Danse des esprits ":les Blancs seront éliminés, le gibier sauvage  reviendra dans les Plaines, les indiens morts seront ramenés à la vie..

Le vieux chef entend l'écho de sa voix:"

"Ne vous battez plus,ne faîtes de mal à personne.faîtes toujours le bien.." (petit aparté:cela me fait penser à Soeur Emmanuelle...)

 

Le regard de Old WINNEMUCCA se perd dans ce paysage grandiose où ont vécu ses lointains ancêtres:

BRYCE CANYON,ou le pays des cheminées de fée,les "Hoodos"nom donné à ces colonnes de pierre.

****

***

**

 

Taisons nous et regardons.....Ecoutons le vent jouer dans les cheminées de fée.

***

***

*

 

usa2009 033.jpg

 

 

°°°°
°°°
°°
usa2009 037.jpg
°°°°
°°°
°°
usa2009 036.jpg
°°°
°°°
°°
usa2009 035.jpg
°°°°
°°°
°°
usa2009 038.jpg
Elel est là..qui veille , gardienne des légendes indiennes.
***
**
°°°
°°
A 400km de BRYCE CANYON:LAS VEGAS...Bien que n'ayant jamais su tenir dans mes mains un jeu de cartes,j'irai au championnat de Poker.
Week end agité!!!Nousferons les fous!!!
***
**
Qu'on se le dise Madame la Marquise.
(photos:JB)

12:42 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (11)

04/11/2009

ON THE ROAD (4)

Ce voyage est dédié à James RUAUD.  
****
***
**

podcast
****
(Sonny TERRY et Brownie McGHEE)
°°°°
°°°
°°
Avec l'approbation de mon maître,j'ai envoyé balader mon harnachement pour prendre quelques jours de repos avec mes frères de sang...ah, ah "pur sang"..(j'entends ricaner 0031...)( c'est le cheval qui parle)
****
***
**
usa2009 026.jpg
****
***
**
*
A bientôt pour d'autres étapes ON THE ROAD.
**
**
Et n'oubliez pas, vous les jeunes de Notre temps, que les voyages forment la jeunesse!!!!!
***

11:26 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (8)

01/11/2009

ON THE ROAD ( 2)

Voyage dédié à James RUAUD.

°°°



podcast
(Musique du film "Thelma et Louise")

°°°

°°°

°°

 

Il est bien connu que les chevaux ,épris de liberté, ne s'arrêtent pas au feu rouge....même si celui-ci a une célèbre réputation..

La route 66, vous en avez entendu parler non? La mythique route...ainsi "baptisée" en 1926.Un long ruban  de 4000km reliant Chicago à Los ANGELES.

 

J'ai fait étape à FLAGSTAFF, petite ville située sur cette route et à moins de 100km du GRAND CANYON.

°°°
°°°
°usa2009 007.jpg
°°°
°°°
Au pas, aupas....Mes sabots ont foulé le sol de la terre NAVAJO...Les Navajos, ces lointains cousins des Apaches..Navajo..c'est le nom de baptême donné par les conquistadores espagnols en 1620.
J'entends les sabots de ces lointains cousins..je me souviens des chevauchées dans les conflits opposant la tribu aux colons américains plus tard,aux 18° et 19° siècle.
Je " repense" à  ces corps d'enfants,de femmes, de vieillards, épuisés lors de la longue marche  (THE LONG WALK) de 500 km au mois de Janvier 1863, soumis à la rigueur de l'hiver.
Je vois les survivants  mourir de faim,succomber à des épidémies,dans le NOUVEAU-MEXIQUE,plus au Sud,dans la première réserve indienne...
.
Le peuple NAVAJO, en partie décimé...
Et me voici là, à 100 km du GRAND CANYON,de nouveau sur leur terre.
Au pas, au pas...
°°°
Mon maître (vous savez bien qu'il est fada de bouquins..) avait emporté dans sa sacoche le remarquable roman de John STEINBECK
"Les raisins de la colère"("The Grapes of wrath ",titre emprunté à un chant anti-esclavagiste).
°
Les raisins de la colère ou le cheminement sur la route 66  ("The MOTHER ROAD", comme l'appelait STEINBECK )de la famille JOAD sur fond de crise de 1929 où des milliers de familles, chassées de leur terre, vont tenter de construire un avenir meilleur en allant vers l'Ouest;promesse de jours meilleurs...mais the dream (le rêve)américain se transforme en cauchemar.Les migrants sont là aussi exploités par les propriétaires terriens.
°
Les raisins de la colère: " histoire sociale de milliers de fermiers du Sud des Etats-Unis à travers le destin d'une famille".
°°°
°)
les_raisins_de_la_colere-john_ford_1225693022.jpg
°°
°°
(petit aparté:le regard d'Henri FONDA, je ne m'en lasse pas -photo tirée du film  de John FORD-)
Si vous n'avez lu le livre,n'hésitez pas..foncez sur la Route 66!
°°°
°°
Mon maître n'est pas satisfait de mes sautes d'humeur.(refus" d'obtempérer" au feu rouge....)Il veut aussi me ménager selon la célèbre formule "qui veut voyager loin...".
Il décide  donc de continuer the road avec un "pick up..".un vrai carosse!!!!
!
Je suivrai..à mon ryhme.Vous entendrez encore parler de moi...
°°°
°°°°
usa2009 039.jpg
°°°
°°°
°°
"Epoustouflant":je me délivre du secret familial :voici le premier texto écrit in live ( en direct) par le globe trotter.
Oui, le GRAND CANYON ( aparté:JB,tu noteras que j'ai ajouté le D à GRAND...fermons la parenthèse...)
°°°
°°
Long défilé de  450km,il coupe l'ARIZONA sur près des 2/3.
"Il a été scuplté par la force du COLORADO qui prend sa source dans les montagnes rocheuses."
°°°
°°
 usa2009 015.jpg
°°°
°°°
Curiosité géologique:certaines roches ont plus 1,7milliards d'années!!!!!!!!!!!!!
°°°
°°
usa2009 016.jpg
°°°
°°°
°
Apercevez -vous ,en bas, au loin blotti  au creux des  falaises,le  fleuve COLORADO?
Oui, E POUS TOU FLANT!
°°°
usa2009 017.jpg
°°°
°°°
°°
Enfin,j'aperçois comme surgie d'un rêve, une voiture ,émergeant des nuages......
°
C'est la scène finale du film "Thelma et Louise".
°°
Demain,ou après demain, nous partirons à leur rencontre en parcourant MONUMENT VALLEY.
°°°
°°°
ThelmaLouise3.jpg
°°°
(Photos:JB,à l'exception bien sûr des deux photos tirées des films.
J'essaye de ne point faire de notes trop longues.J'accorde cependant une "importance" à leur mise en musique..)
°°°°

16:31 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (10)

30/10/2009

ON THE ROAD (1)

ON THE ROAD AGAIN

 

( Je dédie ce voyage à James RUAUD)

 

 

Avertissement   : Si vous aimez la précision des guides touristiques, alors n'empruntez pas ce chemin.

 

Je n'ai jamais visité l'Ouest  Américain( bien que ce soit un rêve ):mon fiston globe trotter a mis le sac à dos sur l'épaule  (enfin..presque..) et a rapporté plus de 500 photos:j'ai dû faire un tri "sélectif".

Ne soyez pas surpris :si je vais tenter de rester fidèle à la " chronologie" de l'itinéraire,de temps en temps en temps mon esprit vagabondera au gré de mon humeur.

 

Que  les "vrais" randonneurs me pardonnent:il est possible que je commette quelques erreurs..mais laissons là cette philosophie de comptoir,

 

TOUS EN SELLE!


podcast

 

carteusa1.jpg

 

 

Ne nous perdons pas pour traverser l'ARIZONA ( en bas sur la carte): restons en file indienne.


Oui, je sais, transition facile  et pas de meilleur goût...pour évoquer la tribu des  indiens HOPIS, remarquables agriculteurs qui parvinrent à faire pousser du maïs ( non génétiquement modifié..)sur les terres arides de l'ARIZONA...tribu dominée par la femme ,propriétaire des terres..cultivées par les hommes!

Ils vivaient tranquillement jusqu'à l'arrivée des " conquistadores" espagnols en1540.

 

 Aujourd'hui,ils ont été "parqués" dans une réserve.....(à méditer)

 

 

 

°°°°
°°°
°°

 

arizona1.jpg
°°°°
°°°
°

 

 

usa2009 027.jpg
°°°°
°°°
°°
Mon cheval n'en revient pas!
Devant lui se déroule un paysage où les tons de vert et d'ocre se fondent ;accrochées au ciel ,les falaises de grès ..nous approchons de la petite ville de SEDONA.
"J'ai décidé de m'attarder dans cette vallée "( c'est le cheval qui parle!)
"Au pas, au pas, au pas...."
°°°
°°
°
usa2009 004.jpgm
°°°
°°°
°°°
usa2009 006.jpg
°°°°
°°°
°°
usa2009 002.jpg
*****
**
*
usa2009 003.jpg
°°°°
°°°
°°
Au pas.....
°°
usa2009 005.jpg
°°°°
°°°
°°
"Au pas.."jusqu'au village de WICKENBURG: mon "maître" est allé se réchauffer le gosier  avec un whisky au saloon du coin.
Il est étonné:les hommes portent encore leur colt attaché à la ceinture!!!
°°°
°°
usa2009 001.jpg
°°°°
°°°
°°°
"Je m'abstiens de tout commentaire ...il peut boire,c'estmoi qui conduis"...
Demain, nous empruntons un" petit" bout de la fameuse route 66."
°°°
°°°
°°
En route vers le GRAND CANYON!!!!!!!!!!!
°°°°°
"
Ah,j'ai oublié:mon maître a dans ses bagages un très beau roman  écrit par N.SCOTT MOMADAY ( écrivain amérindien) :"La maison de l'aube"
°°°
°°°
mamoday2.jpg
°°°
°°
"Ce que j'écris  est en quelque sorte enraciné dans la tradition orale des Indiens des Plaines,et dans l'expérience de tous mes ancêtres en Amérique du nord"
°
.
"Il quitta les dalles de pierre qui signalaient le début de la montée et coupa à travers la colline,soudain soulagé de se trouver ainsi seul dans le canyon baigné de soleil,de marcher d'un pas leste le long de la rivière lente.."

 ***

***

**

 

 

(Musique:"Old Man River"-Photos JB à l'exception de la carte et de la plaque minéralogique).

 

23:22 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (10)

26/10/2009

ON THE ROAD.....

°°°°
°°°
..Bientôt ,en suivant les traces de JB, guettant le bruit des pas de John WAYNE ,je vous emmènerai en musique ( et images) traverser l'Ouest américain où résonne encore le clap de fin de" La chevauchée fantastique" ,de "La prisonnière du désert" et ,comme un écho venant mourir sur les falaises flamboyantes de MONUMENT VALLEY , entendre la voix du grand John FORD crier" coupez"!
°°°°
°°°
°°°

podcast

°°°
°°
°
usa2009 025.jpg

°°°°
°°°°
°°°
usa2009 031.jpg
°°°°°
°°°°
A BIENTÔT,ON THE ROAD
°°°
°°
(Musique du film "Thelma et Louise"
Photos:JB)

13:20 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (7)

06/12/2006

SORTEZ VOS SOMBREROS (suite 2)

Alors, finie la sieste?

                                                                
medium_a_177.jpg
Il est temps de "voguer" vers le XOCHIMILCO distant de 28 km de MEXICO.
Les jardins flottants

Les * Chichimèques inventèrent l'ingénieux système des "Chinampas",radeaux flottants recouverts de terre où l'on cultive fleurs et légumes.Ils sont sillonés par un réseau de 14 km de canaux où circulent les barques à fonf plat ,les " Trajineras".

Le week end les mexicains aiment y venir déjeuner sur fond de musique des célébres mariachis.

 

laissons nous bercer...


podcast

medium_a_175.jpg
medium_a_168.jpg
Ces barges sont équipées d'une table centrale où l'on vient déguster le POZOLE( soupe à base de maïs concassé,pois chiches,tomates et petits morceaux de viande de porc ou de poulet),des ENCHILADAS(tortillas farcies à la viande,au poulet ou au fromage,gratinée dans une salsa verde avec tomates et oignons).
medium_a_172.jpg
medium_a_170.jpg
Là, arrêtons nous quelques instants pour parler du  maïs( Crabillou, si tu lis ma note,ce n'est pas du transgénique..)
Le maïs est au Mexique ce que le riz est à laChine.
Pour les Indiens d'aujourd'hui comme pour leurs ancêtres, le maïs a une âme et sa nature est divine.
Une légende raconte sa naissance:
Au plus profond des montagnes vivait caché le maïs;jusqu'au jour où une colonie de fourmis, toujours à l'affût,le découvrit.Et les hommes demandèrent leur aide aux dieux de la pluie pour extraire ce trésor caché. Le maître des dieux de la pluie réussit à fendre les rochers d'un puissant coup de tonnerre.L'explosion dégagea une forte chaleur et une partie du maïs fut carbonisée.Depuis, il existe 4 sortes de maïs:le noir, le rouge,le jaune et le blanc.
C'est à cause de la fine touffe de soie entourant la graminée que le dieu Maïs est toujours représenté portant de longues boucles dorées.
Bon, "c'est pas tout, ça! "Ce n'est pas parce qu'un océan nous sépare que l'on va oublier de fêter NICOLE.
Et pour elle, encore des mariachis ( avec accompagnement de TEQUILA!)

podcast
medium_tequila.jpg
Ce reportage champêtre a pu être réalisé grâce au reporter Babette.Sources d'information:Babette et le magazine GEO.
HASTA MANANA (A demain!)
Betty
*Les Chichimèques:Peuple formé de tribus éparses vivant au début du 1er  millénaire dans les zones désertiques du nord du Mexique

17:00 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (9)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique